Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

INTERVIEW - Outremont "le paisible quartier"

Par Lepetitjournal Montreal | Publié le 02/09/2015 à 22:00 | Mis à jour le 03/09/2015 à 13:36

Notre talentueuse journaliste Myriam Jézéquel élabore depuis plusieurs mois des entretiens avec les clients de l'agence HP&Associés, pour vous faire explorer les divers quartiers de Montréal et leurs spécificités. Aujourd'hui la personne derrière la plume vous fait découvrir son lieu de résidence : le paisible quartier d'Outremont.

 

Pourriez-vous nous en dire plus sur le choix de votre quartier?

Nous avons foulé le sol d'Outremont dès notre arrivée au Québec. Un choix assez évident puisqu'à proximité de l'Université de Montréal où j'étais venue faire ma thèse de doctorat en philosophie. Le hasard a fait que le nouvel employeur de mon mari résidait à Outremont et qu'il nous a accueillis en nous confiant les clés de son appartement, le temps pour nous de trouver un logement, le temps de ses vacances à lui. D'emblée, le quartier nous a semblé aussi accueillant que l'attitude de ce Québécois. Difficile de ne pas être séduit par le charme d'Outremont, ses maisons à colonnes, ses parcs publics, son théâtre en pierres, ses terrasses animées, ses petites boutiques, ses jardins fleuris et tout ce qui fait la vie de ce quartier où il fait bon vivre[1]. En quinze jours, nous avions visité plusieurs appartements, parcouru d'un bout à l'autre le quartier, suivant le fil des pancartes "À LOUER" scotchées sur les portes des résidences, avec des inscriptions telles qu'"un mois", parfois "deux", jusqu'à "trois mois gratuits" ! Nous étions alors en été 1992 et nous avions l'embarras du choix. C'était une autre époque.

Nous avons d'abord habité un studio neuf et moderne sur la rue Vincent d'Indy, adapté à notre vie de jeune couple. Puis, à la naissance de notre fille, nous avons déménagé dans un grand appartement plus familial sur la rue Hutchison. Et à la naissance de notre second enfant, nous avons de nouveau doublé notre espace de vie avec l'achat d'une maison typique d'Outremont : à colonnes, un étage et un sous-sol, une terrasse et un jardin. Nous sommes toujours restés fidèles à ce quartier où nous avons développé un profond sentiment d'appartenance. Quand on aime, on reste !

 

Qu'y affectionnez-vous particulièrement?

La qualité de vie avant tout ! La beauté du patrimoine architectural en général, l'équilibre entre les rues commerçantes et les espaces de verdure, le sentiment de sécurité lorsqu'on se promène dans les rues larges, dégagées et bordées d'arbres. La liberté d'amener nos enfants à pied à leur garderie, puis leurs écoles... jusqu'à ce qu'ils s'y rendent par eux-mêmes. Au fil des ans, Outremont n'a cessé d'enrichir son choix d'activités de loisirs et son programme d'activités culturelles. À notre arrivée, la bibliothèque d'Outremont était située dans un espace confiné de la Mairie d'Outremont rue Ste-Catherine. Nos enfants avaient leurs activités de danse et de karaté dans une salle louée au sein de l'école. Aujourd'hui, la bibliothèque Robert Bourrassa, flambant neuve, est située au c?ur du quartier et les principales activités culturelles, sportives et artistiques ont lieu au Centre communautaire intergénérationnel (CCI), un édifice tout en vitres et en salles (studios de danse et de musique, patinoire, locaux pour organismes communautaires).

En ce qui me concerne, j'affectionne pouvoir écrire à des terrasses de café sur la rue Bernard et courir sur le Mont-Royal après trois pages pleines. Mon mari et moi profitons pleinement des spectacles offerts au théâtre d'Outremont dont la programmation s'est diversifiée au fil des ans, entre concerts de musique, pièces de théâtre, spectacles de danse et films cultes. Outremont, c'est aussi la possibilité de passer en quelques minutes de la sérénité résidentielle à la vitalité du Centre-Ville, et vice versa, de dîners d'affaires en dîners entre amoureux. D'ailleurs, plusieurs restaurants d'Outremont offrent un cadre convivial ou romantique pour ces quelques 25 000 habitants.

 

Pour qui conseilleriez-vous ce lieu de résidence?

Je conseillerais ce lieu de résidence aux personnes qui apprécient une vie de quartier sereine, attirées par l'accessibilité des rues commerçantes (Bernard, Van Horne et Laurier Ouest) et la proximité du Centre-Ville. Le quartier est très bien desservi par les transports en commun, le centre-ville accessible à pied et à vélo. Outremont est aussi accueillant pour les personnes célibataires que pour les familles. L'espace habitable comprend des immeubles à appartements, des duplex ou des triplex, des habitations en copropriété, des maisons de ville et des résidences de luxe. Les écoles y sont nombreuses et réputées, permettant de choisir entre écoles publiques et écoles privées, et les parcs suffisamment nombreux aussi pour que les enfants y jouent la journée pendant les récréations scolaires ou en camp de vacances. Outremont, c'est aussi la piscine publique en été ; les glissades et le patin sur glace en hiver. Au fil du temps, des activités rassembleuses s'ajoutent comme les kermesses ou la 'Foulée des parcs' pour les amateurs de courses à pied.

Le quartier d'Outremont compte aussi de nombreux clubs (tennis, soccer, patinage artistique...) et plusieurs comités de citoyens se penchant sur divers sujets (les aînés, les familles, les relations intercommunautaires...). Pour y avoir été active à un moment donné, je connais la préoccupation des responsables politiques à veiller à l'harmonie entre les différents groupes immigrants et religieux dans un esprit de rapprochement, notamment avec l'importante communauté juive hassidique du quartier (près de 20 % des habitants). Une autre mention spéciale sur les arts et les artistes à Outremont que la municipalité valorise et met à l'honneur de multiples façons : la 'Soirée en hommage aux écrivain(e)s d'Outremont', exposition annuelle ?Au parc les artistes' dans le parc Saint-Viateur réunissant chaque année une trentaine d'artistes, la galerie d'art à la bibliothèque d'Outremont, les spectacles de marionnettes des Casteliers en août au parc Beaubien, les entrevues avec les artistes à la fin de certains spectacles. À mon avis, un signe distinctif d'Outremont.

 

Auriez-vous quelques bonnes adresses à nous dévoiler?

J'en ai trop ! Et puis, tout le plaisir est dans la découverte, non ? Prendre le temps de découvrir Outremont, c'est la meilleure façon d'apprécier pleinement ce quartier aussi paisible qu'actif.


[1] Pour en savoir plus, lire : Raconte-moi Outremont et ses trois siècles d'histoire de Monique Deslauriers, publié par la ville d'Outremont en 1995.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

PORTRAIT

Marion Lovell, l’abnégation au profit du Téléthon

Touchée par des drames personnels liés à une maladie génétique rare, Marion Lovell-Virte est coordinatrice du Téléthon des Français de l’étranger. Elle rêve de mobiliser en force et en nombre...

Sur le même sujet