Samedi 26 septembre 2020

ACERICULTURE - La production de sirop d’érable, de l’arbre au sirop !

Par Lepetitjournal Montreal | Publié le 19/01/2017 à 11:39 | Mis à jour le 24/01/2017 à 14:55

  

Une cabane à sucre est l'endroit où l'on fabrique les produits issus de l'érable. Elle se trouve en plein milieu de l'érablière. Le processus de production du sirop est unique en son genre. Lepetitjournal.com Montréal vous explique son fonctionnement.

 L'acériculteur récolte la sève d'érable aussi appelé eau d'érable. On compte environ 16 OOO producteurs de sirop d'érable en Amérique du Nord dont 80% au Canada. Le Québec en produit 13 540 kl soit 90% de la production canadienne totale !

 

Historique

 La sève sucrée de l'érable est connue et prisée par les autochtones d'Amérique du Nord bien avant l'arrivée des colons européens. Une légende iroquoise affirme que l'utilisation de cette eau sucrée était à l'origine pour cuire le gibier. C'est un hasard qui donne naissance à la tradition culinaire canadienne.

 

Un mécanisme étonnant

 En automne, l'érable à sucre emmagasine des sucs concentrés dans ses rameaux. Ces sucs parviennent à maturité  au cours de l'hiver et sont récoltés quand le sol est encore gelé.

Au début du printemps, quand vient le passage des températures supérieures à 0°C et que la température nocturne est inférieure au point de congélation, le flux de la sève est stimulé. C'est un cycle qui dure environ 6 semaines au début du printemps. À la fin de cette période, la sève prend un aspect brouillé et la quantité de sucre qu'elle contient diminue énormément 

 Il existe plusieurs manières de récolter la sève.  Sur les territoires d'exploitations, on trouve la tradition de la cueillette dans des sceaux. 

 

 

On appelle cette période des sucres « mois du sucre » ou « lune d'érable »

 

Une fois la sève récoltée, elle bouillie pour produire le sirop grâce à l'évaporation sans que rien n'y soit ajouté.  1 litre de sirop correspond à 30 voire 45 litres de sève d'érable.

La cabane à sucre demeure le centre de la production du sirop d'érable ? chaque producteur en possède une.

 

 

 

 

 

La production du sirop d'érable est longue et laborieuse. C'est une tradition qui se partage en famille et qui ne va pas s'arrêter de si tôt car les Canadiens,  tout comme les expats  raffolent de ce sirop ! Pas besoin de compter les calories, c'est un édulcorant pur et naturel ! Il contient de nombreux oligo-éléments essentiels comme le potassium, le magnésium, fer, zinc ? Que demander de plus ?

  

Les bonnes adresses

La liste des érablières au Québec est longue, mais lepetitjournal.com Montréal vous en propose 4 qui ne laissent personne indiffèrent !

 

Cabane À Sucre Le Bucheron

La Villa Du Sirop

Cabane à Sucre D'Amours  

Cabane à Sucre Labranche

 

 

Ariane Khos (lepetitjournal.com/montréal) Jeudi19 janvier 2017

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Téléconsultation : tous les avantages pour les expatriés

Entre la barrière de la langue, les frais médicaux élevés et les systèmes de santé plus ou moins performants, l’accès aux soins à l’étranger peut se révéler très fastidieux. Face à ces limitations...

Vivre à Montréal

AEFE : une rentrée scolaire maîtrisée

Dans une situation mondiale inédite sur le plan épidémiologique, l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a mis en œuvre un certain nombre de dispositifs pour préparer la rentrée scolaire.

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien

Sur le même sujet