Vendredi 14 août 2020

Trois morts dans un attentat contre le chef de la sécurité de Mexico

Par Joséphine Leblanc | Publié le 29/06/2020 à 17:00 | Mis à jour le 30/06/2020 à 10:01
mexico attentat morts

Le chef de la sécurité de la ville de Mexico a été victime vendredi soir d'une attaque, au lendemain de l’annonce par le gouvernement mexicain d’une action contre les cartels de narcotrafiquants dans la mégapole.

 

Trois personnes ont été tuées vendredi 26 juin lors d'une attaque perpétrée par des narcotrafiquants contre Omar García Harfuch, le chef de la police de la ville de Mexico, en poste depuis le mois d'octobre 2019.

« Un attentat a été perpétré contre le Secrétaire à la Sécurité publique de la ville de Mexico. C'est la maire de la ville, Claudia Sheinbaum, qui m'en a informé en mentionnant qu'il était blessé » a déclaré le président AMLO.

Omar García Harfuch a été transféré à l'hôpital, d'où il a tweeté pour signaler qu'il était « hors de danger ». Il a ensuite accusé le cartel de drogue d'avoir organisé l'attaque.

« Ce matin, nous avons été lâchement attaqués par le CJNG (Nouvelle Génération du Cartel de Jalisco), deux de mes collègues et amis ont perdu la vie, j'ai trois blessures par balle et plusieurs éclats dans le corps » a-t-il déclaré directement depuis son compte Twitter. « Deux membres des forces de sécurité du Secrétaire ont été tués, ainsi qu'une commerçante qui passait en voiture dans le secteur » a déploré Claudia Sheinbaum, maire de la ville de Mexico.

 

 

L'attaque s'est produite à l'aube dans le quartier résidentiel des Lomas de Chapultepec, où vit une population aisée et qui abrite les résidences des ambassadeurs étrangers. Une douzaine d’hommes, armés de grenades à fragmentation et de fusils Barrett 50, capables de percer les blindages, ont criblé de balles la camionnette de M. Garcia Harfuch. Les images de vidéosurveillance montrent que la fusillade a duré plusieurs minutes, plongeant le quartier dans le chaos.  

Cette attaque intervient au lendemain de l'annonce par le gouvernement mexicain d'une action contre les cartels de narcotrafiquants dans la mégalopole. Le président Andrès Manuel Lopez Obrador a affirmé que l'agression contre le chef de la sécurité « est sans aucun doute liée au travail en cours pour garantir la paix et la tranquillité à Mexico et dans le pays ».

Les autorités ont arrêté seize agresseurs. Leurs témoignages ont révélé que l’attentat était préparé depuis trois semaines, mobilisant, au total, vingt-huit assaillants dans sept véhicules. Un des détenus n’est autre que José Armando Briseno, alias « El Vaca » (« la vache »), un des chefs des tueurs du CJNG.

Dans la vallée de Mexico, composée de la capitale et de sa vaste zone métropolitaine, près de six gangs sont actifs, avait déclaré jeudi le secrétaire à la Défense Nationale, Luis Crescencio Sandoval. Malgré la criminalité croissante dans le pays, la capitale reste relativement calme par rapport à d'autres régions, où les gangs ont plus d'influence.

 

Nous vous recommandons

Portrait Joséphine Leblanc

Joséphine Leblanc

Après une formation juridique qui lui a permis de s’expatrier au Vietnam, elle se spécialise en communication et médias (IFP). Aujourd’hui elle a quitté Paris pour s’installer à Mexico.
0 Commentaire (s)Réagir