Mercredi 12 août 2020

François Gouygou, alias « El Charro Francès » est mort

Par Joséphine Leblanc | Publié le 09/06/2020 à 17:03 | Mis à jour le 09/06/2020 à 17:15
Françoi Gouygou El Charro Fracès

Âgé de 78 ans, le français le plus connu du Mexique est décédé ce week-end à Jalisco, terre des mariachis.

 

Depuis son adolescence, la vocation de François Gouygou est de suivre les pas des plus grands rancheros, notamment Miguel Aceves Mejia qu'il admire énormément. Après avoir appris l'espagnol en Espagne il chante partout en Europe avec de nombreuses figures de la culture mexicaine. Après avoir participé à une exposition sur le Mexique à Paris, il rencontre un styliste mexicain, Fabian del Sol, qui l'invite dans son pays. Impressionné par sa voix et sa connaissance du registre mariachi, il le présente à Raul Velazco qui le programme sur son show « Siempre en domingo ». Ce même jour il rencontre Miguel Aceves Mejia, devant qui il interprète son plus grand succès, « Piedras del Campo ».

François Gouygou devient alors une star au Mexique.

Pendant dix ans, il revient chaque année au Mexique où il rencontrera les plus grands, avant d'être parrainé pour intégrer la fameuse association nationale de la Charreria du Mexique en 1982.

Parmi ses plus grandes réalisations, François Gouygou a organisé des séjours « sur les traces du grand Zapata », il a jumelé la ville de Tequila avec celle de Martel en France et a levé des fonds lors du tremblement de terre de 1985.

Aujourd'hui François Gouygou est connu comme « El Charro Francès », l'un des Français les plus connu au Mexique et dans la communauté mariachi et charro du pays.

De nombreuses personnalités françaises et mexicaines ont témoigné de leur affection et de leur admiration pour cet ambassadeur de la culture mexicaine sur sa page Facebook.

 

 

Portrait Joséphine Leblanc

Joséphine Leblanc

Après une formation juridique qui lui a permis de s’expatrier au Vietnam, elle se spécialise en communication et médias (IFP). Aujourd’hui elle a quitté Paris pour s’installer à Mexico.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
SOCIÉTÉ

Être « maid » en Inde

En Inde, il est chose courante de voir travailler dans les foyers aisés ou étrangers des employés de maison, « maid » en anglais ou « bai » en Hindi. Un métier intense de millions de personnes...