Lundi 25 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Au Mexique, pas de mesures drastiques contre le Coronavirus

Par Déborah Collet | Publié le 23/03/2020 à 15:03 | Mis à jour le 29/03/2020 à 15:59
Mexique Coronavirus

À Mexico, toutes les écoles sont fermées pour lutter contre la propagation du Covid-19, mais les mesures de protection restent très minimalistes. Les frontières sont ouvertes aux voyageurs et les Mexicains ne sont pas en confinement. Le gouvernement recommande juste de se tenir à distance les uns des autres, en particulier des personnes âgées qui sont plus vulnérables.

 

 

Une collection de talismans pour se protéger du virus 

Le Mexique a recensé pour l’heure 164 cas de contamination au Covid-19 et un décès, un homme de 41 ans qui était diabétique, selon le ministère de la Santé. Le gouvernement mexicain n’a pas encore instauré de mesures radicales pour stopper la contagion. Le Président Andrés Manuel López Obrador déclare être protégé du coronavirus par "un bouclier protecteur". Lors d’une conférence de presse le 18 mars, le président mexicain a présenté aux caméras des journalistes une collection de talismans qui comprend deux images religieuses. Elles disent : "Arrête-toi, ennemi, le coeur de Jésus est avec moi!" a-t-il annoncé. 

 

À travers le pays, quelques entreprises décident de prendre des mesures quand des employés sont testés positifs au Covid-19 au sein de la société. Les salariés entrés en contact avec des patients positifs au virus se retrouvent parfois confinés. 

 

Washington a annoncé la fermeture partielle de la frontière entre les États-Unis et le Mexique pour tous les voyages non-essentiels. "Nos deux pays savent à quel point il est important de travailler ensemble pour limiter la propagation du virus", a ajouté Donald Trump lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche. 

 

Mexique Coronavirus

 

Les Mexicains sont préoccupés 

Les habitants commencent à s’inquiéter puisqu’ils assistent à l’augmentation vertigineuse de cas de contaminations en Italie, en Espagne et en France. 

 

En 2009, les Mexicains avaient fait face à la grippe porcine (H1N1) dont le pays avait été l’épicentre. À l’époque, 75 000 personnes avaient été infectées par le virus H1N1 et il avait tué 1 300 personnes. L’ancien gouvernement dirigé par le président conservateur Felipe Calderon, avait fermé les écoles, annulé les événements publics et ordonné des campagnes d'information et de vaccination. À contrario, l’actuel président de gauche, a choisi de faire le sourd face aux critiques de l’opposition qui appelle à des mesures plus fortes comme le confinement pour tous les Mexicains et la fermeture des frontières. 

 

"Nous faisons ce qu'il faut (...) Et nous ne prenons rien à la légère", se défend Mauricio Rodriguez, épidémiologiste et porte-parole de la Commission chargé du coronavirus à l'Université autonome du Mexique (UNAM). "Chaque pays réagit en fonction de ses propres conditions", ajoute M. Rodriguez, qui travaille sur la stratégie du gouvernement contre le virus.

 

 

Qui appeler en cas d’urgence ?

L’Ambassade de France au Mexique a mis en place un numéro d’urgence disponible de 09h00 à 18h00 : 00 52 55 91 71 97 98. En dehors de ces horaires, la permanence consulaire est joignable au 00 52 55 54 06 86 64.

Nous vous recommandons

deborah collet

Déborah Collet

Spécialisée en communication et dans les relations médias, elle est aujourd’hui journaliste au sein de la rédaction internationale.
0 Commentaire (s)Réagir