Lundi 16 décembre 2019
Melbourne
Melbourne
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Rugby : Les Springboks champions du monde !

Par Marion Theissen | Publié le 03/11/2019 à 18:13 | Mis à jour le 03/11/2019 à 23:56
Sprinbocks rugby champion
 
Après six semaines de compétition, la Coupe du Monde de rugby tient son vainqueur. Contre des Anglais pourtant favoris, l’Afrique du Sud s’est imposée à Yokohama, au Japon (12-32) et remporte le troisième titre de son histoire. 
 
Trois finales jouées en sept participations et trois victoires, il n’y a rien à dire, l’exploit des Boks ce soir est immense. Après l’incroyable prestation des Anglais la semaine dernière contre les All Blacks (19-7), il fallait être presque courageux pour pronostiquer les Sud Africains vainqueurs du trophée Webb Ellis, et pourtant ! 
 

Les Springboks : fidèles à leur stratégie

 
Connus pour leur pack solide, les Springboks ont été fidèles à leur réputation. L’équipe la plus physique a pris le dessus, sans inscrire le moindre essai en première période. Il aura fallu attendre la 66e minute de jeu pour voir le première essai (M. Mapimpi). Premier essai de la rencontre mais également premier essai en finale dans l’histoire pour les Boks qui avaient gagné leur deux premiers titres (1995, 2007) grâce à la précision au pied de leurs buteurs. Ils rejoignent donc les All Blacks au palmarès avec trois titres gagnés, mais de leur côté, ils n’ont pas perdu le moindre match et n’ont pas encaissé le moindre essai non plus en finale d’une Coupe du Monde. Leur capitaine, Siya Kolisi, premier joueur de couleur à porter ce brassard aura mené ses joueurs jusqu’au trophée en défendant brillamment les valeurs de son sport. Son discours de fin de match était plein de respect et d’humanité, porteur d’un beau message. 
 

Les Anglais au bien triste palmarès

 
Les Anglais rejoignent le XV de France au triste palmarès des équipes à avoir perdu trois finales. Le XV de la Rose, mené par l’Australien Eddie Jones, ne ramènera pas un deuxième trophée outre-Manche. Après un premier tour sans accroc, un quart de finale largement dominé contre l’Australie et une demie menée de main de maître face aux Neo-Zélandais, la marche semblait trop haute. Après avoir mené les Wallabies en finale en 2003, Jones échoue à nouveau à la deuxième place. Mais au delà des résultats, il restera un monstre d’entraîneur et un fin technicien que de nombreuses nations rêveraient de compter dans leurs rangs. 

Nous vous recommandons

theissen_marion

Marion Theissen

Passionnée de sport et de voyages, elle a réuni les deux à Melbourne après avoir été journaliste à Paris pendant cinq ans.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Ecrits d'ecoliers : 'Une école bilingue ?'

Je suis une élève à l’école primaire de Camberwell. Camberwell Primary School. j’ai décidé d’explorer les avantages et les désavantages d’une éducation bilingue. Je partage mes réflexions avec vous.