Mercredi 17 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Portugal : les infirmiers continuent leur grève

Par Custódia Domingues | Publié le 12/02/2019 à 01:24 | Mis à jour le 14/02/2019 à 00:08
Grève infirmiers Portugal

Les infirmiers portugais ont entamé une grève depuis novembre dernier. Ils réclament une hausse des salaires, plus de personnel infirmier dans les services de santé, le déblocage de la promotion des carrières et enfin les 35 heures qu'ils ont perdues en 2010.

Ce sont près de 1200 infirmiers qui se relaient pour faire grève, sur un total de 42 000 du service national de santé portugais. Ils ont réussi à engranger plus de 750.000 euros pour les aider à tenir dans le temps grâce à un fond solidaire participatif. Le gouvernement socialiste au pouvoir s´est vu obligé de réquisitionner ces derniers jours des infirmiers en grève afin de faire face aux urgences du service national de santé. Entre fin novembre et fin décembre 2018, ce sont près de 8000 chirurgies qui ont été annulées.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

POLITIQUE

Rencontre trilatérale entre le Portugal, la France et l’Espagne

La secrétaire d’Etat française chargée des Affaires européennes, Amélie de Montchalin, était à Lisbonne ce 11 juillet dans le cadre d’une réunion trilatérale entre le Portugal, la France et l'Espagne.

Communauté

EXPATRIATION

Questions d'actualité pour les Français expatriés au Portugal

Françoise Conestabile (UFELisbonne) et Mehdi Benlahcen (ADFEPortugal) abordent ici ce qu’ils considèrent être, dans les mois à venir, des questions importantes pour la communauté française expatriée.

Que faire à Lisbonne ?

LITTERATURE

LITTERATURE - La beauté selon André Suarès

L´Eveilleur, maison d´édition bordelaise, réédite Temples Grecs, Maisons des Dieux, un très bel ouvrage publié pour la première fois en 1937 et écrit par André Suarès.

Expat Mag

Tokyo Appercu
POLITIQUE

Japon : élections à la chambre des conseillers

Le 21 juillet prochain se tiendront au Japon les élections de la chambre des conseillers qui verront se renouveler la moitié des sièges de l’assemblée (dans trois ans pour l’autre moitié).