Samedi 17 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Laboratoire de Lisbonne suspendu par l’AMA

Par Lucie Etchebers-Sola | Publié le 06/11/2018 à 02:32 | Mis à jour le 06/11/2018 à 02:39
labo

L'Agence Mondiale Antidopage (AMA) a annoncé jeudi 25 octobre la révocation de l'accréditation du LAD ("Laboratório de Análises de Dopagem", du  laboratoire portugais en charge des analyses sportives antidopage) en raison de sa non-conformité aux standards internationaux. Le laboratoire avait déjà été suspendu six mois en avril 2016, à titre provisoire, puis pendant un an en 2017 suite à un nouvel audit non concluant effectué par l’AMA. Sans le précieux sésame, le laboratoire ne peut donc plus procéder à l'analyse d'échantillons de sang ou d’urine pour le compte de fédérations ou d'organisations sportives signataires du code mondial antidopage, à savoir toutes les fédérations olympiques.
 
"Une injustice criante"
Les experts de l’agence n’ont donné aucune raison précise à cette révocation, l’AMA a simplement déclaré quelle n'était pas satisfaite des résultats de la dernière inspection réalisée pour "garantir la fiabilité et la précision des analyses antidopage et de la diffusion des résultats" a communiqué Rogério Jóia, président de l'Autorité antidopage du Portugal (ADoP).
Une injustice criante, selon lui, il accuse l'AMA de vouloir réduire le nombre de laboratoires autorisés à faire ces contrôles. Sans parler du discrédit que cette révocation jette sur la réputation du laboratoire, elle aura surtout des conséquences financières puisque les tests devront être effectués ailleurs. João Paulo Rebelo, secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports, a émis la possibilité de faire appel à la décision de l’agence.

 

0 Commentaire (s)Réagir