Mercredi 14 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Francis Maizières : confiance dans l´avenir de l´Alliance Française

Par Custódia Domingues | Publié le 19/07/2018 à 01:20 | Mis à jour le 02/08/2018 à 21:13
Photo : Francis Maizières, Délégué général des Alliances Françaises au Portugal
Francis Maizières, Délégué général des Alliances Françaises au Portugal

Francis Maizières occupait les fonctions de Délégué général des Alliances Françaises au Portugal et de directeur de l´Alliance Française de Lisbonne depuis 2013. Alors qu´il est sur le départ et repart vers la France, il a accordé une interview au Lepetitjournal.com lors de laquelle il revient sur ces années passées au Portugal.

Lepetitjournal.com : Vous êtes sur le point de partir après avoir été Délégué genéral des Alliances Françaises du Portugal et Directeur de l´Alliance de Lisbonne  pendant 5ans. Qu´est-ce-que vous retenez de ces années au Portugal?

Francis Maizières : Effectivement je vais quitter mes fonctions de directeur de l’Alliance Française de Lisbonne et de délégué général des Alliances Françaises du Portugal dans quelques jours. Je pars à la fois triste et confiant ; triste parce qu’il est difficile de quitter une tâche aussi prenante et exaltante après cinq années –Je suis arrivé en septembre 2013 – passées à la tête de ce beau réseau des Alliances Françaises du Portugal, parce qu’il est difficile de laisser une ville aussi attachante que Lisbonne, un pays et un peuple avec qui on a tant partagé. Mais je pars aussi très confiant car le réseau des Alliances au Portugal se porte bien et l’Alliance Française de Lisbonne a réussi à se donner les moyens de pérenniser son action dans les meilleures conditions…
Je rentre en France, dans ma région d’origine, aux confins de la Lorraine et de la Champagne, dans un premier temps, avant de trouver de nouvelles activités. Mais une chose est certaine, c’est que je reviendrai de temps en temps au Portugal, un pays que je n’avais pas choisi au départ -ne parlant pas la langue- mais qui peut-être m’a choisi…
 
Concernant l’Alliance Française, je retiendrai que la mission initiale que l’on m’avait donnée et que j’ai développée la première année en partenariat avec l’Institut français s’est vite trouvée mise à mal par le départ de l’Institut vers l’Ambassade et la fermeture de l’immeuble Luis Bivar qui nous abritait. Ainsi ma mission principale est devenue "immobilière", trouver un nouveau toit pour l’Alliance Française de Lisbonne et organiser le déménagement en août 2016 après presque 18 mois de recherches. Ma seule fierté pendant ces cinq années est d’avoir réussi ce transfert vers l’Avenida 5 Outubro sans fermer une seule journée l’Alliance et sans perdre d’apprenants…. Bien sûr tout ceci n’a été possible que par le travail énorme fourni par les membres de la petite équipe qui m’entoure et qui ont accompagné et accepté tous les changements avec un dévouement sans borne. Je tiens ici à leur rendre aujourd’hui un vibrant hommage.

 
Il semble, néanmoins, que les aspects immobiliers aient encore évolués dernièrement ?

En effet, les tensions sur le marché immobilier nous ont fait rapidement craindre une insécurité au niveau des loyers et nous nous sommes résolus à reprendre les recherches pour une acquisition permettant de mettre définitivement à l’abri l’Alliance Française de Lisbonne. C’est ainsi que le 11 mai dernier, le président et la  vice-présidente de l’Alliance ont signé l’acte d’achat de locaux situés tout près du lycée français dans un quartier en pleine mutation. Le projet architectural est aujourd’hui arrêté et l’ouverture des nouvelles installations est prévue pour le printemps prochain. L’Alliance disposera alors d’espaces vastes, clairs et fonctionnels qui devaient favoriser son développement. Cette fois c’est aux membres des instances de gouvernance que je voudrais rendre hommage car je me suis toujours senti soutenu et sans eux rien n’aurait pu se faire… Leur action a été déterminante pour mener à bien l’opération, notamment au niveau du financement. C’est un privilège pour un directeur d’avoir une équipe engagée et c’est la force essentielle du réseau mondial des AF, parfois critiqué, qui repose sur des personnalités motivées -bénévoles rappelons-le-. Le modèle Alliance Française reste un acteur essentiel, avec d’autres, de la politique d’influence de la France.
 

Quel bilan global faites vous de l´activité des l´Alliances Françaises au Portugal après ces années de travail?

Comme je le disais précédemment le réseau des dix Alliances Françaises du Portugal (quinze lieux d’implantation) est en bonne forme et chacune développe, avec ces spécificités propres, leurs activités d’enseignement et culturelles. Plus de 5.000 apprenants différents fréquentent nos établissements chaque année, pour des durées plus ou moins longues. En 2013, beaucoup étaient candidats à l’émigration et recherchaient une formation rapide ; aujourd’hui les motivations sont plus diverses et les rythmes plus différents. Il s’agit d’un investissement professionnel sur le plus long terme, le petit plus qui fera la grande différence dans la carrière. Ce fut pour moi un grand plaisir de travailler avec les neuf directrices de province qui font preuve d’un grand courage et d’une grande solidarité. Avec elles nous avons mené de beaux projets comme le site internet, la démarche qualité, la formation marketing… Concernant l’Alliance Française de Lisbonne, ce sont les cours en entreprises qui se développent le plus et témoignent de la confiance de ces dernières en l’avenir des relations entre le Portugal et les pays francophones.
 

Comment voyez-vous l´avenir de l´Alliance Française au Portugal ?

Je ne peux que vous dire que dans quelques semaines mon successeur arrivera du Brésil -nous sommes en relation régulière- et il aura la tâche de suivre les travaux du nouveau siège de l’Alliance Française de Lisbonne et d’accompagner les Alliances de province dans leur développement. Je pars très confiant…

Propos recueillis par Custódia Domingues

0 Commentaire (s)Réagir