Dimanche 19 septembre 2021

João Cutileiro : l’héritage d’un des plus grands sculpteurs portugais

Par Alexandre Klein | Publié le 13/07/2021 à 00:59 | Mis à jour le 13/07/2021 à 01:15
Photo : Monument 25 Avril, parc Eduardo VII ©M.J. Sobral
Sculpture João Cutileiro à Lisbonne

Considéré comme l’artiste qui a révolutionné la sculpture portugaise, João Cutileiro est mort le 5 janvier 2021 à Lisbonne. Il laisse derrière lui un héritage artistique mais également idéologique très important.


Un sculpteur en rupture totale avec la tradition

João Cutileiro est né à Lisbonne en 1937, dans une famille bourgeoise antifasciste. Après avoir grandi à Evora et dans les Açores, la famille Cutileiro revient s’installer à Lisbonne. La maison familiale est connue pour être alors fréquentée par l’élite intellectuelle portugaise de l’époque. C’est à cette occasion que João Cutileiro fera la rencontre du peintre Antonio Pedro, qui l’invite à visiter son atelier. Cutileiro restera finalement deux ans aux côtés d’un des fondateurs du mouvement surréaliste portugais. Antonio Pedro est en effet un des initiateurs de la peinture surréaliste portugaise à la fin des années 1930. Il influença de grands peintres, comme Max Ernst ou encore Salvador Dali.

C’est durant cette période que Cutileiro s’imprègne de ce mouvement. L’érotisme, l’amour et la nudité sont des thèmes qui reviennent systématiquement dans les œuvres de l’artiste. Son parcours est marqué par son opposition au régime de Salazar, mais également par les nombreuses controverses et malentendus que son œuvre a provoqués.

Cutileiro a travaillé divers matériaux mais a préféré le marbre, qu’il transformait à l’aide de machines électriques. C’est à cause de la poussière causée par ces instruments qu’il développe un emphysème pulmonaire, qui aura finalement causé sa mort.

 

D. Sebastião - João Cutileiro
D. Sebastião au centre de Lagos/Algarve - João Cutileiro


Feuille de route de João Cutileiro à Lisbonne

Même si l’artiste s’en est allé, son œuvre demeure, en particulier à Lisbonne et ses environs. On peut notamment retrouver 33 de ses œuvres à la Fondation Gulbenkian, qui met à disposition des visites virtuelles gratuites de sa collection sur son site internet.

Son œuvre la plus marquante et controversée est le D. Sebastião, présent à Lagos. L’air efféminé de la statue correspond à une véritable fracture par rapport aux standards traditionnels de la sculpture portugaise de l’époque.

João Cutileiro a cependant laissé des dizaines d’autres pièces dans la région de Lisbonne. On retrouve par exemple le monument au 25 avril, situé au Parque Eduardo VII, mais également les Tagides du Parque das Nãçoes. La ville de Cascais, accessible en transport en commun depuis Lisbonne, présente également un certain nombre d’œuvres de Cutileiro. On y retrouve notamment Le pêcheur, Le guerrier, ou encore la sculpture de Luis de Camões.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Cambodge Appercu
CULTURE

Quelle est la posture de Bouddha qui vous correspond ?

Dans les pagodes cambodgiennes, les statues du Bouddha prennent différentes postures. Ces gestes symboliques sont associés aux principaux épisodes de sa vie et aux jours de la semaine.