Vendredi 22 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SÉLIM GHEZAL – La "Savate Boxe Française" au Portugal, une discipline innovante

Par Lepetitjournal Lisbonne | Publié le 14/01/2015 à 23:00 | Mis à jour le 06/01/2018 à 11:58

Sélim Ghezal a effectué fin 2013 un stage de trois mois à Lisbonne par le biais du Clube Intercultural Europeu, dans le cadre du programme Léonardo de Vinci. C´est lors de ce stage que ce jeune français de 24 ans, originaire  du Nord-Pas-De-Calais, a décidé de s´installer à Lisbonne et d´y introduire une discipline innovante dont il est professeur : la Savate Boxe Française et la Savate Forme. Il est aussi animateur socioculturel et souhaite utiliser ce sport de combat avec un objectif éducatif. Lepetitjournal l´a rencontré lors du lancement des nouveaux cours de cette discipline ouverte à tous.

(Assaut entre Marc Meurant (gauche) et Mike Lambret (droite) à Leportel -2008)

Lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous parler de votre parcours?
Sélim Ghezal : Étant passionné de sport et d'animation, j'ai toujours porté mes objectifs sur ces deux types de secteurs.
Dans le secteur animation, j'ai démarré par de l'animation volontaire en passant le BAFA et le BAFD. Puis j'ai décidé de me professionnaliser en passant mon BPJEPS LTP (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l'Éducation Populaire et des Sports Loisirs Tout Public) et suis en train de finaliser mon DEJEPS DPTR qui correspond au poste de coordinateur de projets avec les CEMEA Nord-Pas-De-Calais.
Dans le secteur sportif, j'ai passé mon monitorat de Savate Boxe Française ainsi que mon certificat de qualification professionnelle en 2010 et donne des cours à tous types de publics (enfants à partir de 6 ans, adultes confirmés et loisirs, femmes/hommes)
Niveau compétition, j'ai été champion de Belgique combat en 2010, finaliste du tournoi de France Combat 2012, demi-finaliste du Championnat de France Élite Combat 2014.
Cette année je m'apprête à participer en France au Championnat de France Technique 2015.

Pourquoi avoir choisi Lisbonne pour vous installer et développer ici la Savate Boxe Française ?
La première fois que je suis venu à Lisbonne fût lors d'une mobilité de quinze jours, en Juin 2013, à travers le programme européen  Léonardo de Vinci, durant ma formation d'animateur professionnel BPJEPS LTP. Par ailleurs cette mobilité a été possible grâce au partenariat établit entre les Centres de Méthodes d'Éducations Actives (CEMEA) et le Clube Intercultural Europeu (Clube).
Nous étions un petit groupe et nous nous sommes imprégnés du contexte sociopolitique du Portugal, avons visité plusieurs structures sociales, mairies, centre sociaux? Une d'entre elles a retenu mon attention, GINGA BRASIL. C'est une association qui met en place des projets sociaux éducatifs notamment par la pratique de la Capoeira, un art martial brésilien.
Je suis donc revenu grâce au programme Léonardo de Vinci de Septembre 2013 à Décembre 2013 pour effectuer un stage à l'association ginga brasil avec l'accompagnement du Clube. J'étais chargé de participer à l'activité de l'association, de donner des cours de Savate Boxe Française pour les membres de l'association mais aussi de m'imprégner de la culture afro-brésilienne.
Durant ces trois mois je me suis renseigné sur le développement de la Savate Boxe Française au Portugal. Je n'ai trouvé aucune association de Savate Boxe Française sur Lisbonne. Je suis allé à la rencontre du Président de la Fédération Portugaise de Savate à Maia (près de Porto) qui se nomme Joaquim Ferreira. Cela m'a permis de créer un contact à Porto et de pouvoir projeter les perspectives de développement de la Savate Boxe Française en partenariat avec lui.
Puis je suis arrivé à Lisbonne pour m'installer définitivement début Octobre 2014.
(Photo : Combat première Série entre Sélim Ghezal (gauche) et Kévin Schlaffel (droite) à Wignehies - Mars 2012)

Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs en quoi consiste la savate boxe française, mais aussi ses différentes modalités ?
On distingue les pratiques compétitives et les non compétitives.
Dans le cadre des pratiques compétitives la savate boxe française est un sport de combat durant lequel on utilise les différentes surfaces des pieds et le devant des poings suivant des techniques précises. C'est l'unique sport de combat pieds/poings où on utilise une chaussure pour boxer.

Il y a deux types de possibilités lors de la pratique de la Savate Boxe Française :
1 - L'assaut :
C´est une forme de compétition qui se déroule à partir de rencontres à la "touche" ou toute puissance des coups est exclue : la recherche du "Hors Combat" y est donc totalement interdite. On doit toucher son adversaire et non frappé, ce que l'on appelle de la boxe éducative.

2 - Le combat :
C´est une forme de compétition qui se déroule à partir de rencontres qui autorisent la puissance des coups : la recherche du "Hors Combat" est donc possible et autorisée. C'est une pratique qui demande beaucoup d'expériences, d'entraînements et n'est pas un des objectifs principaux dans les prochains mois dans ma section de Savate.

Il existe aussi de la canne de combat que l'on retrouve dans les Championnats de France, Europe et Monde. Celle-ci est une forme de compétition qui se déroule à partir de rencontres entre deux tireurs qui s'opposent à l'aide d'un engin (la canne de combat) manié à une main dans un contexte sportif aménagé.

(Photo : Deux tireurs en train de s'affronter en Canne de Combat)

Et puis au niveau des pratiques non compétitives il y a la Savate défense, le bâton défense et la Savate Forme.
La Savate défense et le bâton défense :
Ce sont des formes de pratique dont le but est de permettre l'apprentissage de techniques visant à développer une compétence d'autodéfense. L'entraînement en Savate défense et en bâton défense vise à développer les capacités réactionnelles du pratiquant face à une agression avec ou sans arme. Sa pédagogie spécifique prend en compte les paramètres intervenant dans une agression, notamment l'aspect psychologique qui sera traité au travers de 4 jeux de rôles.
(Photo : Deux tireurs en train de s'affronter en Canne d'arme)


La Savate Forme :
C´est elle une forme de pratique utilisant l'ensemble des techniques, des déplacements et des gestes de la Boxe Française Savate, mais selon différentes méthodes pouvant utiliser des supports musicaux ou rythmés, qui excluent l'incertitude des coups portés, et les risques d'impact. La Savate Forme vise surtout l'acquisition des qualités de souplesse, de coordination, d'endurance et de vitesse, que développe la Boxe Française Savate.
Cette pratique est également présente au sein du Lisboa Ginasio Clube à partir ce mardi 13 Janvier 2015.

Est-ce que tout le monde peut pratiquer la savate ?
La savate boxe française est ouverte à tous (enfants à partir de 6 ans, adultes, hommes, femmes, débutants aux plus expérimentés).
Pour information, en France on dénombre environ 50 000 pratiquants de la Savate Boxe Française dont plus d'un tiers sont des femmes et plus d'un tiers sont des enfants.
La savate est un sport où le cardio est très sollicité. Je recommande par précaution à mes élèves d'aller effectuer un électrocardiogramme chez leur médecin traitant avant de débuter cette activité.

Où et quand peut-on pratiquer ce sport ?
Je donne déjà des cours de Savate Boxe Française au Centro Cultural de Carnide
Rua Rio Cavado, Carnide, les lundis et les mercredis.

Mais aussi depuis le 13 Janvier 2015 je donne des cours au Lisboa Ginasio Clube de savate boxe française avec en plus des cours de Savate Forme, les mercredis, vendredis et samedis.
(Rua dos Anjos n.63 - Tel : 213 154 002/3 - Tlm : 913398349 - Email : selim.ghezal@gmail.com)

(Photo : Entraînement de Savate Forme)

En introduisant cette discipline au Portugal quels sont vos objectifs ?
Mes objectifs sont multiples pour la création de la Savate ici à Lisbonne. Je souhaite tout d'abord introduire une discipline innovante dans une capitale européenne ainsi que toute la culture française et l'histoire liées à ce sport.
Je suis aussi un animateur socioculturel et souhaite utiliser ce sport de combat éducatif, qui développe à la fois les capacités mentales et physiques au profit des jeunes et adolescents en difficultés en organisant des stages, des démonstrations. Cela aurait pour objectif de sensibiliser les élèves et d'utiliser la savate comme "inclusion par le sport" et même "Le sport, levier pour lutter contre le décrochage scolaire".

Avec le président de la Fédération Portugaise de Savate, Joaquim Ferreira, nous avons pour objectif de participer au premier interclub Nord Sud entre Porto et Lisbonne avant Juin 2015.

Je souhaite aussi emmener mes élèves de Carnide et futurs élèves du Lisboa Ginasio Clube du quartier de "Anjos", en France dans mon association le Wignehies Savate Boxing Club dans le Nord-Pas-De-Calais où j'ai débuté la Savate afin de leur donner la possibilité de s'entraîner dans le pays où est né la Savate et ainsi de voyager sportivement.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur cette discipline où peuvent-ils se diriger ?
Afin d'obtenir plus d'informations, les personnes intéressées me retrouveront au forum des métiers et de l'orientation qui se déroulera le mercredi 21 janvier 2015 à partir de 13h15 au Lycée Français Charles Lepierre de Lisbonne (Avenida Duarte Pacheco, 32).

Ce forum a pour objectif d'accompagner et de soutenir les élèves dans leur démarche d'orientation et dans leur apprentissage général, ainsi que de les aider à se construire un parcours adapté à leurs souhaits et à leurs centres d'intérêt.
Le public qui y assistera sera majoritairement composé d'élèves de Troisième et Seconde (14-16 ans), ainsi que quelques élèves de Première et Terminale (16-18 ans).

Les intervenants/métiers sont regroupés par secteur professionnel et je représenterai le secteur du sport.

J´y ferai deux représentations, l´une de 14h à14h55 et l´autre de 15h10 à 16h10
C´est une présentation de 10 à 15 minutes maximum avec ensuite échanges avec les élèves.

Pour terminer je tenais à remercier toute l'équipe du Clube Intercultural Europeu qui m'a suivi, aidé, épaulé et accompagné jusqu'à cette première victoire (Magda, Morgane, Maria, Ana) mais aussi et surtout le président de l'association José Brito-Soares? C´est le début d'une nouvelle aventure?

Propos recueillis par Maria Sobral (www.lepetitjournal.com/lisbonne.html) jeudi 15 janvier 2015
(Photos : Sélim Ghezal)


Lire aussi notre article : "Clube Intercultural Europeu" : Une association citoyenne et culturelle au c?ur de la cité

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Lisbonne ?

15 marchés de Noël au Portugal à ne pas manquer

Les calendriers de l'avent envahissent les rayons des supermarchés et les décorations de Noël illuminent les rues. le compte à rebours pour Noël2019 est bien activé! Découvrez quelques marchés de Noël

Sur le même sujet