Jeudi 17 janvier 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Agenda culturel : trois évènements à ne pas manquer en décembre

Par Lucie Etchebers-Sola | Publié le 06/12/2018 à 02:18 | Mis à jour le 06/12/2018 à 02:28
Photo : ©Helene Jeanbrau
5-la_scene_douverture_des_demoiselles_de_rochefort._credit_helene_jeanbrau

Un concert non conventionnel devenu traditionnel

Les concerts de Noël de Paulo Furtado alias "The Lengendary Tigerman" au ZDB sont devenus légendaires à Lisbonne. Le jour de Noël et le lendemain, le blues électrique du one-man band revient cette année réchauffer  le cœur des solitaires ou des bougons qui n’aiment pas les traditions de fin d’année. L’ambiance est tous les ans un peu plus chaleureuse et beaucoup ont finalement trouvé au ZDB une grande famille avec qui fêter Noël d’une façon très rock’n’roll.
 
"Fuck Christmas, I got the Blues", les 25 et 26 décembre à 23h à la Galeria Zé dos Bois, entrée 15€. Billets disponibles à Flur Discos et à la Tabacaria Martins.

 
La cinémathèque fête ses 70 ans

La cinémathèque de Lisbonne à 70 ans ! Pour fêter cet anniversaire, autant de films seront projetés jusqu’en juillet 2019 et repartis en deux cycles. Le premier dure jusqu’à la fin du mois de décembre et regroupe 35 œuvres cinématographiques qui touchent à l’histoire du cinéma et à l’histoire de la cinémathèque elle-même. Tous ces films ont déjà été montrés entre aujourd’hui et les débuts des projections publiques au Palais Foz en 1958. Le cinéma français est représenté dans cette sélection, notamment à travers plusieurs films de Jean-Luc Godard comme Le Mépris (1963) ou de Jacques Demy avec Les Demoiselles de Rochefort (1966). L’occasion de revoir ses classiques cet hiver, confortablement installé dans les fauteuils de cette chère cinémathèque portugaise.
 
"1.ª Parte: 35 histórias da história da Cinemateca", du 5 novembre à 28 décembre. Entrée 3,20€. La programmation ici.
 

Hafidh Al-Droubi
Hafidh Al-Droubi


Une exposition d’art et d’architecture entre Lisbonne et Bagdad

Cette exposition révèle l’histoire presque inconnue de l’intervention de la fondation Calouste Gulbenkian en Irak. En effet, entre 1957 et 1973, celle-ci a activement contribué au développement des infrastructures culturelles, éducatives, scientifiques et sociales de l’Iraq moderne, en promouvant et en soutenant l’enseignement supérieur, les arts, la construction et l’équipement de bâtiments. Des photographies, des vidéos, des documents d’archives ainsi que de rares œuvres d'art irakiennes appartenant au Musée sont présentées pour la première fois et reviennent sur cette période faste de collaboration artistique et architecturale entre l’Irak et le Portugal.
 
Du 26 octobre 2018 au 28 janvier 2019 à la Fondation Calouste Gulbenkian. Entrée 3€, 10h-18h. Plus d’infos ici
 
A voir aussi, l’exposition Pose e Variações, escultura em Paris no tempo de Rodin, une collection de sculptures françaises rassemblées par Calouste Gulbenkian et Carl Jacobsen dans une exposition itinérante jusqu’au 4 février.
 
 

0 Commentaire (s)Réagir