Dimanche 26 mai 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

TRADITION – La fête de São Martinho au Portugal

Par Lepetitjournal Lisbonne | Publié le 06/12/2016 à 23:38 | Mis à jour le 09/12/2016 à 10:07

La fête de São Martinho (Saint Martin) marque traditionnellement le début de l'automne au Portugal. Comme nous sommes encore en automne d´ici le 21 décembre, Lepetitjournal/Lisbonne a choisi de présenter les origines de cette tradition très populaire dans tout le pays.  Célébrée chaque année le 11 novembre dans de nombreux pays européens, la fête de São Martinho est l'occasion de déguster le vin des vendanges de l'été passé, en accompagnant le tout avec des marrons chauds.
 
La légende de Saint Martin
La fête de São Martinho, comme de nombreuses fêtes en Europe, trouve ses origines dans la tradition chrétienne. Martin naît en Hongrie en 316, et entre dans la légion romaine à 15 ans sous la contrainte de son père, lui-même officier. Martin devient rapidement un modèle de générosité. Un soir d'hiver à Amiens en 337, ayant déjà distribué tout l'argent qu'il avait sur lui, il tranche son manteau, et en donne une moitié à un mendiant transis de froid, c´est alors que le soleil commença a briller et pendant 3 jours Dieu oublia que c´était l´automne et fît de nouveau revenir l´été, d´où l´été de São Martinho (de la Saint-Martin). La légende veut aussi que Dieu soit apparu en songe à Martin la nuit suivante en portant la moitié du manteau qu´il avait donné au mendiant. Ayant quitté la légion romaine, Martin se convertit au christianisme et mena une vie austère tout en se mettant au service des plus démunis. Très populaire, il est nommé contre son gré en 372 évêque de Tours par les habitants de la ville.
 
No dia de São Martinho, castanhas, pao e vinho
Célébrée le 11 novembre, la São Martinho marque l'arrivée de l'automne et donc la fin du travail agricole, des récoltes et des vendanges avant l'hiver. On déguste traditionnellement des marrons, un des derniers fruits que les paysans pouvaient récolter avant l'hiver, et on boit  le vin des vendanges de septembre et octobre. Comme le dit le proverbe : "La Saint-Martin, jour des marrons, du pain et du vin". Encore aujourd'hui au Portugal, cette fête reste très populaire mais elle a perdu son caractère religieux. De nombreux vignerons célèbrent l'événement dans leurs propres caves, ou dans des foires, c'est notamment le cas à Golega lors de la Foire nationale des chevaux, anciennement dénommée Foire de Saint-Martin, où se mêlent vignerons et propriétaires d'équidés. (Saint-Martin et le mendiant, El Greco)
 
Une tradition européenne
Saint-Martin a laissé un héritage sous différentes formes dans de nombreux pays européens. La São Martinho est également célébrée en Belgique, où des processions sont organisées, en Allemagne et en Autriche, cette fête est symbole de partage à la fin des travaux agricoles. Saint-Martin est un des saints les plus populaires de la chrétienté : c'est le premier non-martyr à avoir été canonisé, des milliers d'églises lui sont consacrés dans le monde (dont plus de 3600 en France), Martin est le prénom le plus donné pour un garçon dans l'Hexagone. C'est sa chape d'évêque, conservée comme relique à Tours, qui a donné son nom au bâtiment qui l'abritait : une chapelle.

Pablo Menier (www.lepetitjournal.com/lisbonne.html) mercredi 7 décembre 2016

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

ARBRE - Le jacaranda (Jacaranda mimosifolia)

S’il y a bien un arbre que l’on remarque dans les rues de Lisbonne à cette époque de l’année, c’est bien lui. Tous les ans, d’ailleurs, il y a un rituel institué entre les Lisboètes de

Sur le même sujet