Mercredi 23 septembre 2020

“Le Sens de la Fête”, les coulisses d’une France multiculturelle

Par Christopher Marques | Publié le 04/12/2017 à 00:59 | Mis à jour le 04/12/2017 à 01:07
Photo : “Le Sens de la Fête”
Le Sens de la fete

Le film "Le Sens de la Fête" est dans les salles de cinéma du Portugal. Il nous montre les dessous d’une journée de mariage. Les  réalisateurs Eric Toledano et Olivier Nakache nous offre un film comique mais moins bouleversant que leur grand succès international, "Les Intouchables".


L’histoire

"Le Sens de la Fête" nous plonge dans les coulisses d’un mariage qui risque de se transformer en désastre à tout moment. Traiteur depuis trente ans, Max (Jean-Pierre Bacri) ne cache plus la fatigue d’un professionnel qui est plutôt en bout de parcours. Il organise désormais le mariage de Pierre (Benjamin Lavernhe) et Héléna (Judith Chemla) dans un château du 17ème siècle avec une équipe peu compétente et maladroite.

Pendant près de deux heures, nous allons vivre jusqu’à l’aube les coulisses de cette soirée pleine d’imprévus. Nous accompagnons le travail des serveurs, cuisiniers et musiciens. Nous connaissons les origines, les ambitions et les problèmes d’une équipe multiculturelle avec des sans-papiers, des serveurs payés au noir, des  immigrés et des personnages à l’égo surdimensionné. Une brigade qui se veut aussi un portrait de la France d’aujourd’hui.

Regarder "Le Sens de la Fête" signifie être dans l´attente du moment où tout explosera. Et, ce moment arrive ! Ce film plonge le spectateur au cœur de cette équipe, se succèdent des gags qui nous font sourire, parfois rire mais aussi réfléchir sur les difficultés du travail en groupe.

Une comédie… sans plus

Sans aucun doute, "Le Sens de la Fête" est une vraie comédie ! Un film qui nous fait passer un agréable moment. Les dialogues sont impeccables, les gags fonctionnent, les personnages sont drôles mais un peu stéréotypés et le regard présenté par les réalisateurs est singulier. C’est un sans-faute.

Néanmoins, "Le Sens de la Fête" nous laisse un goût amer, nous sortons du cinéma heureux, certes mais avec peu de réflexions, l´aspect pédagogique est limité. Eric Toledano et Olivier Nakache nous offrent une comédie qui n´a pas d´autre prétention que celle de l´amusement pur.

Le côté dramatique d´"Intouchables", le film de 2011 qui a donné une nouvelle popularité au cinéma français en racontant l’histoire de l'aristocrate tétraplégique Philippe (François Cluzet) et du jeune Driss (Omar Sy) n´est pas ici présent. Tournez la page de "Samba" (2014), le film avec Omar Sy et Charlotte Gainsbourg où les mêmes réalisateurs ont raconté l´histoire d´une relation difficile n´a pas non plus lieu d´être.

Il faut aller voir "Le Sens de la Fête" en voulant simplement passer un bon moment sans en tirer aucun type de moral.

 

Bande annonce

 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Lisbonne

EDUCATION

Une rentrée scolaire inédite au Portugal !

Alors que les nouvelles mesures sanitaires pour faire face à la pandémie viennent d’être annoncées, c’est plus d’un million de jeunes portugais qui feront leur retour à l’école cette semaine.

Comprendre le POrtugal

TOURISME

COVID-19 - Le tourisme se réinvente au Portugal

Alors qu’il caracolait sur les podiums du monde entier il y a à peine quelques mois, le Portugal se retrouve privé de touristes. le secteur touristique portugais tente de booster son marché intérieur.

Expat Mag

Chennai Appercu
CINÉ

Le cinéma indien: l’usine à rêves

L’Inde est de loin le pays qui entretient le rapport le plus passionné avec le monde cinématographique. Cet engouement pour le septième art dépasse les frontières. Bollywood ? oui, mais pas que.