Mardi 4 août 2020

This is my night, court métrage égyptien récompensé au FIFOG

Par Ingrid Buffard | Publié le 18/06/2020 à 08:55 | Mis à jour le 18/06/2020 à 09:20
FIFOG this is my night

Pour sa 15e édition, le Festival International du Film Oriental de Genève a décerné son FIFOG d’Or à Yusuf Nouman, pour son court métrage This is my night. Le cinéma égyptien ne cesse d’époustoufler.

Le Festival International du Film Oriental de Genève s’est tenu du 8 au 14 juin 2020. Soixante films ont été projetés : des courts et des longs métrages ainsi que des documentaires.

Pour les organisateurs du festival, cette édition était « une opportunité de mettre en exergue la créativité féminine et le refus des peuples de la violence sous toutes ses formes et l’espoir d’un lendemain meilleur ».

Ce n’est donc pas étonnant que le FIFOG d’OR du court métrage ait été attribuée à This is my night, qui met en scène Nahed El Sebaï dans le rôle d’une mère dévouée à son fils.

This is my night

C’est l’histoire d’une femme un peu pauvre, qui décide d’amener son fils dans le Vieux Caire. Elle veut offrir une glace à son garçon atteint de trisomie 21. Confrontée à des problèmes d’argent, elle est bien décidée à passer une agréable journée et à capturer la beauté de chaque moment avec son fils.

Le réalisateur Yusuf Nouman et le scénariste Ahmed Ehab Abdelwareth. mettent en scène une mère forte et digne, prête à tout pour le bonheur de son enfant.

Le jury de la compétition a félicité le court-métrage pour son « efficacité filmique » et son « audace narrative, en particulier [avec] l’exploration du paysage urbain d’une grande ville d’Egypte et de ses contrastes ». Il a félicité « la qualité du choix musical et la force onirique du film ».

Nous vous recommandons

ingrid buffard

Ingrid Buffard

Passionnée par l'histoire, l'histoire de l'art et la musique, Ingrid Buffard vous partage ici ses découvertes sur la vie au Caire.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre au Caire

#MAVIEDEXPAT

On a testé : Ratios, la boulangerie artisanale en plein cœur de Maadi

Un jour, Samer et Jackie ont commencé à vendre du pain à leur entourage. Depuis, ils ne se sont jamais arrêtés et ont créé leur boulangerie Ratios. On y vient pour leurs pains au levain, mais pas que.

Expat Mag

Bombay Appercu
CULTURE

Le saviez-vous : l'Inde est à l'origine du tissu provençal

Le textile est à l’origine d’un lien historique entre l’Inde et la Provence et notamment Marseille. Retour sur les cotonnades indiennes et la naissance du tissu provençal.