Jeudi 1 octobre 2020
Kuala Lumpur
Kuala Lumpur

MALAYSIA MY SECOND HOME - Tout savoir sur ce programme de résidence permanente

Par Lepetitjournal Kuala Lumpur | Publié le 30/05/2016 à 19:30 | Mis à jour le 30/05/2016 à 16:06

Malaysia My Second Home (MM2H) est le nom d'un programme de résidence permanente mis en place par le gouvernement malaisien en vue de promouvoir la Malaisie, et d'attirer de nouveaux profils grâce à son dynamisme économique et touristique. Tous les citoyens des pays reconnus par la Malaisie, indépendamment de leur race, religion, genre ou âge, sont éligibles à condition qu'ils remplissent certaines conditions. 

Un pays dynamique et attractif 

Le succès de MM2H s'explique par la forte attractivité du pays, géo-stratégiquement situé au carrefour de l'Asie, en plein essor économique.  

Pour Mikael Setti, Directeur commercial de Direct Malaisie, une agence de voyage et de services agréée pour promouvoir le programme, les demandeurs sont essentiellement composés d'hommes et de femmes d'affaires, de retraités, et d'amoureux inconditionnels de la Malaisie. 

Et c'est généralement en famille que l'on candidate à ce programme. À l'heure actuelle, en bénéficient majoritairement des ressortissants Chinois (32%), Japonais (14%), Bengalis (9,2%), Sud-coréens (5,4%) alors que les Français ne représentent pas plus de 1 à 2%. Pour Mikael Setti cela s'explique par le fait que la Malaisie soit encore peu connue en France pour la qualité de vie que l'on peut y trouver lorsqu'on y réside. 

Toutes les classes sociales ne sont cependant pas représentées, le programme s'adressant principalement aux personnes percevant des revenus élevés. Pour Mikael si les conditions sont remplies, il n'y a que peu de refus, seulement des erreurs administratives incombant aux candidats de temps à autres. 

Les avantages qu'offrent le programme

Ce visa multi-entrées valable 10 ans et renouvelable, permet en outre d'acquérir en nom propre, des biens immobiliers sur le territoire. Le conjoint ainsi que les enfants à charge jusqu'à 21 ans bénéficient également d'un visa, et ces derniers auront la possibilité de poursuivre des études sur le territoire malaisien. Il est aussi possible d'importer une voiture étrangère en Malaisie en bénéficiant d'une exonération de taxes. Il est d'autre part possible de faire venir une femme de ménage de son pays d'origine ou de pays adhérents, tels que les Philippines par exemple. 

Selon le directeur de Direct Malaisie, grâce à MM2H, le bénéficiaire peut obtenir un prêt immobilier allant jusqu'à 70% du montant de la transaction, contre 60% en temps normal. Ce dernier a aussi la possibilité de créer une société sur le sol malaisien à condition de ne travailler qu'à mi-temps, ou bien de conserver un emploi à l'étranger, ce qui permet donc de pouvoir jumeler ses droits de résidence avec une activité professionnelle, sans avoir à effectuer une demande de visa sous la société créée. De ce fait, l'accès à l'ouverture d'un compte bancaire professionnel, et certaines démarches administratives en seront facilités. 

Pour Mikael Setti, MM2H offre à toute personne souhaitant résider sur le territoire, une opportunité à saisir, car les conditions de résidence en Malaisie deviennent de plus en plus compliquées à cause d'une demande importante. ?Les demandes se multiplient et à ce rythme, il sera difficile de maintenir une offre sur le long terme, mais en attendant nous accompagnons de plus en plus nos clients venant de France, d'Algérie et d'Iran?. 

 

 

 

Effectuer une demande : quelles sont les conditions requises?

 

Il existe deux catégories de population concernées par ce programme : 

Le candidat est âgé de moins de 50 ans : 

Il doit déposer une caution de 300.000 ringgits* (65.750 euros) qui agit comme garantie auprès de l'État.

Le candidat est âgé de plus de 50 ans :

Il doit déposer une caution de 150.000 ringgits* (32.875 euros)

 

Après un an sous ce programme, il est possible de demander à percevoir une partie de la caution engagée, en maintenant un minimum de 100.000* ringgits sur le compte à titre de caution. A cela s'ajoute la nécessité de :

- Apporter la preuve d'une activité régulière pour les actifs, avec une rémunération minimum de 10.000 ringgits par mois.

- Les retraités doivent justifier d'une pension minimum de 10.000 ringgits par mois. 

- Le casier judiciaire est examiné par les services administratifs.

- Un examen médical est nécessaire.

Il est à noter que la procédure de traitement de la demande nécessite environ deux mois.

 

Pour plus d'informations, vous pouvez contacter Mikael Setti et son équipe sur Directmamaisie.com.

 

 

*1 Euro = 4.56 Ringgits

  

Chloé Jeanneret (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) mardi 31 mai 2016

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

logofbkl

Lepetitjournal Kuala Lumpur

Lepetitjournal.com est un média francophone en ligne, gratuit et indépendant, présent dans plus de 50 pays. L'édition de Kuala Lumpur a ouvert le 27 mars 2012.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet