Jeudi 29 juillet 2021
Kuala Lumpur
Kuala Lumpur

ETHNICRAFT – La marque de meubles en teck belge présente à Kuala Lumpur

Par Lepetitjournal Kuala Lumpur | Publié le 20/01/2016 à 20:30 | Mis à jour le 20/01/2016 à 22:26

Ethnicraft existe depuis une vingtaine d'années. A l'origine deux Belges, Philippe Delaisse et son ami Benoît Loos, qui le rejoindra dans cette aventure. Leur histoire débute en Indonésie, de retour de vacances Philippe Delaisse décide d'importer du mobilier et des objets de décoration afin de les vendre en Belgique. Tout doucement les livraisons se cadencent, et quelques mois plus tard ils ont gagné en notoriété. De ces prémisses, très rapidement la petite entreprise évolue, et née alors l'envie de dessiner et de fabriquer leurs propres collections, pour donner le jour à Ethnicraft.

Un rayonnement international

Présente sur internet, la marque se développe et s'implante dans 60 pays, offrant un choix prolifique de plus d'une centaine de modèles. En Asie, Singapour sera leur point d'entrée, avant de s'installer en Malaisie il y a trois ans. Pourtant il est probable que vous n'ayez jamais vu cette enseigne. Un showroom qui relève presque d'une adresse que l'on se passe de bouche à oreille, impossible d'arriver ici par hasard. Et pour cause, Ethnicraft accueille ses clients dans un espace privé aux touches polyglottes, ici l'on parle cinq langues, dont le français. Car avant tout, comme le précise Parham Mansor Safaian, Responsable du Développement Commercial en Malaisie, ?notre ADN est d'être un e-commerce, le showroom est un outil de plus pour aider notre clientèle à faire un choix, d'ailleurs nous n'avons pas de magasin ou de vitrine?.

Avec des usines à Semarang et Tegal en Indonésie, mais aussi au Vietnam et en Bosnie, la marque fabrique des meubles en teck indonésien et en noyer américain. Loin d'une production industrielle de masse, les créations en bois recyclé sont quant à elles faites à la main. 

Avec une très forte part de clientèle européenne et quelques francophones, beaucoup de leurs clients quittent la région à un moment ou à un autre. Alors ici le ?séchage est contrôlé à la perfection. Nous séchons nos meubles avec un taux d'humidité optimal afin de limiter cela? répond Parham, lorsque l'on s'interroge sur les risques de craquage du bois lors des variations de températures d'un pays à l'autre. 

Revenir à l'essence de pièces de qualité

Alors que l'achat en ligne a parfois quelque chose de très occulte, voire d'hasardeux, ici pas de meubles en kit. ?Du reste nos clients n'ont pas le temps de faire cela. Notre ADN est online, mais on possède également cet emplacement physique, pour conserver un rapport humain et un achat serein? explique Parham. 

Même si la plupart des meubles sont dessinés en interne, Ethnicraft collabore aussi avec des designers de renoms, Hollandais, Singapouriens ou encore Suédois, pour produire des pièces de qualité. Des meubles au design épuré qui se patinent au fil du temps pour se conserver parfois d'une génération à l'autre. Ici pas de fioritures, tout est simple, intemporel, fonctionnel durable et esthétique. Des meubles qui se veulent intelligents, se déployant ou se repliant pour s'adapter à des petits ou plus grands espaces. Des pièces parfois aux tendances rustiques, mais toujours dans l'air d'un temps qui ne vieillit pas. 

 

Une marque éco-responsable

Celle qui apparaît comme l'unique marque de mobilier eco-certifié à Kuala Lumpur, épouse une nouvelle tendance qui semble gagner des esprits plus soucieux de consommer responsable. 

Gestion durable, label 100FSC, ?dès nos débuts nous avons misé sur une gestion responsable des ressources, parce que nous y sommes attachés et parce que la survie de notre industrie en dépend?, souligne Parham. Certains de leurs meubles sont aussi réalisés à partir de bois recyclé, anciennement des bateaux ou des maisons. Afin de conserver l'aspect naturel des meubles, les pièces en teck ne sont pas traitées, même si, sur demande du client, il est possible de vernir ou d'assombrir un meuble, et cela gratuitement.

Cheval de bataille de la marque ou philosophie d'entreprise ?

Quelque chose d'exclusif, tel pourrait être le credo d'Ethnicraft dont la priorité semble être d'établir une relation de confiance avec son client. Une approche qui va à l'opposé du mode de fonctionnement d'un e-commerce. Ici le client est Roi. Un coût parfois non négligeable pour la marque, au regard des diverses requêtes auxquelles elle peut faire face, mais elle refuse pourtant de monnayer cela à la baisse. 

Un client qui paie uniquement à la réception de sa commande. Le meuble ne plaît pas ? Aucun souci, l'achat est remboursé en intégralité et sans frais. A la livraison il est aussi possible de débarrasser les clients de leurs anciens meubles, sans coût supplémentaire. Un problème de maintenance ? L'enseigne s'en occupe gratuitement, ?comme par exemple reponcer un meuble? ou le recouvrir d'une plaque de verre. Ils trouvent le prestataire et prennent rendez-vous pour leur client. Derrière cette approche, un seul souhait, faciliter la vie de sa clientèle et lui offrir un service clé en main. Une véritable valeur ajoutée dans une époque où le service client tend à se perdre, pour se faire parfois inexistant. Si bien que les acheteurs, bien souvent adeptes de l'enseigne, deviennent au fur et à mesure de véritables ambassadeurs.

 

Alexandra Le Vaillant (www.lepetitjournal.com/kuala-lumpur.html) jeudi 21 janvier 2016

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter!

logofbkl

Lepetitjournal Kuala Lumpur

Lepetitjournal.com est un média francophone en ligne, gratuit et indépendant, présent dans plus de 50 pays. L'édition de Kuala Lumpur a ouvert le 27 mars 2012.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet