Lundi 22 octobre 2018
Johannesburg
Johannesburg
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Wandile Mabaso: Les impressions d'un chef sud-africain à Paris

Par Lepetitjournal Johannesbourg | Publié le 09/10/2017 à 12:19 | Mis à jour le 11/10/2017 à 07:42
wandile-mabaso, so-chef, johannesburg, gastronomie, sortie, evenements, alain-ducasse, cuisine, parcours

Fraichement débarqué de Paris, Wandile Mabaso, un jeune chef sud-africain trentenaire et ancien élève d’Alain Ducasse, est à l’affiche de So Chef ! Joburg, l’événement gastronomique qui promeut la France, son savoir-faire culinaire et les échanges entre les deux pays. Inspiré par son expérience sous la tutelle du grand chef et mentor français, Wandile est de retour dans son pays natal pour bousculer le paysage gastronomique du pays ! 30 minutes avec Wandile Mabaso.

 

De Soweto à New York...

Fasciné par la cuisine depuis son plus jeune âge, il concrétise sa passion et suit une formation dans une école hôtelière puis un complément de formation à Joburg. L’appel du large frappe et il part faire le tour de l’Europe à bord d’un bateau de croisière pendant huit mois. L’aventurier de Soweto admet que, pour le jeune apprenti qu’il était, ça n’a pas été toujours facile mais quelle expérience ! Il accoste finalement aux Etats-Unis sur les côtes de la Floride, plus précisément à Palm Beach en 2010. Un an à Palm Beach aura suffi avant qu’il ne se lance dans la « Big Apple » où il y passera cinq ans à explorer et faire ses armes dans l’industrie culinaire.

 

Une rencontre fortuite avec Alain Ducasse

C'est aussi à New York qu'il rencontre son futur mentor, Alain Ducasse. Il explique : « Il est l’un des plus grands chefs du siècle de notre temps. Il a réussi à faire évoluer l’industrie culinaire et inspirer tant de chefs, et continuer à les inspirer, y compris moi-même ! ». Suite à l’invitation d’Alain Ducasse, Wandile s’installe dans la capitale française pour une année qui s’avérera définitivement être un tournant dans sa carrière. Ce qui l’a le plus marqué : le respect pour les fermiers et les éleveurs et la qualité des produits à la source. Il ajoute : « Les français aiment promouvoir des produits de qualité. Ils aiment connecter les chefs et les viticulteurs ainsi que les éleveurs. On sent une passion forte de chacun pour l’industrie et un travail d’équipe entre tous ces acteurs au service de l’excellence, toujours en quête de se réinviter. » Il avoue cependant être heureux d’être de retour dans son pays natal, parmi sa famille et sous le soleil !

 

Quelques indiscrétions sur Wandile et la gastronomie…

Ne lui demandez pas de partager une de ses recettes, il préfère suivre son instinct qu’une liste d’instructions. Ses recettes changent constamment de toutes manières. Quand il n’est pas en cuisine mais à table, il avoue avoir un petit faible pour le confit de canard accompagné d’un cassoulet ou bien le traditionnel coq au vin ou encore une blanquette d’agneau. Et du côté sud-africain, son plat préféré est le classique « samp and beans », porridge à base d’avoine et de haricots qu’il a mangé pendant son enfance. Il n’a pas vraiment de « trucs » à révéler, si ce n’est d’avoir une approche scientifique de la cuisine ! Il est encore jeune et beaucoup à apprendre, il en est conscient, mais il est volontaire et travailler dur ne l’effraie pas : les qualités pré-requises d’un chef qui veut réussir !

 

Ses conseils 

Percer dans cette industrie n’est pas chose facile, une minorité réussit. Il faut d’abord se poser les bonnes questions et faire un travail de réflexion personnelle avant de se lancer dans cette aventure. Ça n’est pas tout : il faut s’armer de patience, nourrir la passion qui a germé en vous, et voyager ! Il faut perfectionner l’art d’être chef avant même de penser au succès et à faire fortune. Le reste se met en place petit à petit.

 

Ses futurs projets

Les idées ne lui manquent pas… Mais il souhaite tout d’abord être à son compte et mettre en œuvre les projets qu’il a en tête. On le sait tous, travailler en cuisine n’est pas de tout repos. Il explique qu’en France, il lui arrivait de passer 19 heures par jour en cuisine. Il a une réelle envie de nouveauté et d’innovation, de donner des ailes à sa créativité. Il dévoile avec un brin de mystère que l’une de ses prochaines collaborations impliquera un des artistes sud-africains les plus populaires du moment. Son concept : fusionner la gastronomie et l’art. Et il renchérit : « Ca va être un gros projet qui s’exportera peut-être à l’international ! »

 

Vous êtes intrigués ? Nous aussi !

Le chef Wandile Mabaso participera à trois évènements organisés cette semaine dans le cadre de So Chef ! à Joburg. Rencontrez-le !

 

Movie Eat Along

Projection de « Les Saveurs du Palais » et diner préparé par les étudiants de l’école de cuisine JHB Culinary & Pastry School et du chef Wandile Mabaso.

Jeudi 12 octobre de 17h à 19h

JHB Culinary & Pastry School, 244 Main Street, Maboneng Precinct

R65

Informations https://www.facebook.com/events/1544371598976595

 

Marché Français à l'Alliance Française de Johannesburg

Produits français et animations culinaires avec le chef Wandile Mabaso

Samedi 14 octobre de 10h à 16h

Entrée libre

Informations https://www.facebook.com/events/1637650959649583

 

Movie Drink Along

Projection de « Saint Amour » avec dégustation de vins.

Dimanche 15 octobre à 19h

The Bioscope Independent Cinema, 286 Fox Street, Maboneng Precinct

Informations www.facebook.com/events/181505415742985

 

Photo : Nocebo Bucibo

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com johannesbourg

Lepetitjournal Johannesbourg

Lepetitjournal.com de Johannesbourg est le journal des français, francophones et francophiles à Johannesburg. Des news en français sur l'actualité et la culture sud africaine, le réseau francophone, les sorties et autres informations insolites.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

Fiscalité des Français de l'étranger - Le grand malentendu

Vus de France, les expatriés sont pour la plupart des exilés fiscaux. La réalité est toute autre. Leurs obligations fiscales en France et leur protection sociale sont d’une grande complexité́