Vendredi 24 septembre 2021
TEST: 2261

"A Hong Kong, 68% du gaspillage alimentaire a lieu à la maison"

Par Jérôme de Clarens | Publié le 06/09/2021 à 16:03 | Mis à jour le 07/09/2021 à 12:28
Photo : Photo@Feeding Hong Kong
Feeding Hong Kong association contre le gaspillage

Feeding Hong Kong est une association se chargeant de récupérer la nourriture invendue ou non-utilisée par les commerces, entreprises et particuliers afin de les redistribuer aux personnes dans le besoin. Pour en savoir plus, Lepetitjournal.com est parti à la rencontre de cette association dédiée à lutter contre le gaspillage alimentaire.

 

3600 tonnes de déchets par jour à Hong Kong

Chaque jour, plus de 3600 tonnes de déchets alimentaires partent directement à la poubelle, à Hong Kong, alors qu’en parallèle, plus d’un million de personnes vit dans la pauvreté. L’association Feeding Hong Kong a donc eu l’idée de récupérer les aliments invendus et les excédents de nourriture dans les commerces, marchés ou restaurants de la ville afin de les redistribuer aux personnes dans le besoin. Lepetitjournal.com a rencontré Loz Wong, responsable de la levée de fonds et de la communication de Feeding Kong Kong. Vivant à Hong Kong depuis 10 ans, Loz est un homme engagé et tourné vers les autres.

 

Pourquoi as-tu rejoint Feeding Hong Kong?

J’ai rencontré Gabrielle Kirstein, la fondatrice et PDG de Feeding Hong Kong, plusieurs mois après avoir déménagé à Hong Kong. J’ai adoré le concept de l’association, soit de combler le vide entre la faim et le gaspillage de nourriture. J’ai donc commencé à faire du volontariat avec eux en 2012.

Quand j’étais petit, nous n’avions pas le droit de gaspiller la nourriture dans ma famille. Pourtant, j’étais conscient que si je terminais mon assiette, cela n’aiderait pas les gens qui avaient faim. Avec Feeding Hong Kong, on essaie de gérer ces deux problèmes : les déchets alimentaires et l’insécurité alimentaire, avec une solution : le food banking. J’ai adoré la simplicité de cette idée et j’ai soutenu l’organisation depuis cette première réunion avec Gabrielle.

 

 

« Chez Feeding Hong Kong, notre mission est de lutter contre la faim et le gaspillage »

Qu’est-ce que Feeding Hong Kong, pour toi ?

Feeding Hong Kong est une organisation caritative à Hong Kong qui a été établie en 2012. Notre mission est de lutter contre la faim, et réduire le montant de nourriture qui est envoyé dans les décharges locales. Nous travaillons aussi pour sensibiliser à la pauvreté, l’insécurité alimentaire et les déchets alimentaires à Hong Kong et nous souhaitons aussi promouvoir l’éducation nutritionnelle et comment manger d’une manière plus saine dans les groupes les plus vulnérables dans notre société.

À Hong Kong, on est le seul membre du Global Foodbanking Network, une organisation internationale qui est dédiée à créer et soutenir les banques alimentaires et les réseaux de Food Banks nationaux.

 

« Nous avons récupéré plus de 4000 tonnes de nourriture »

Quel est le déroulement habituel d’une journée chez Feeding Hong Kong ?

Tous les jours, nous collectons du surplus de nourriture nutritive des entreprises, en incluant distributeurs, importateurs, fermes, magasins et nous livrons cette nourriture aux organisations caritatives, qui sont nos partenaires. Enfin, ces organisations redistribuent la nourriture aux personnes et communautés qui en ont besoin. Comme nous soutenons des programmes déjà bien établis, nous pouvons ainsi nous concentrer sur la collecte, le stockage, et le transport à plus haut niveau. Avec l’aide de nos partenaires, on a sauvé plus que 4 000 tonnes de bonne nourriture (qui auraient été jetés à la décharge et ainsi réalisé une épargne de plus que 7,5 millions kilos d’émissions CO2).

 

association feeding hong kong gaspillage alimentaire
Photo@Feeding Hong Kong

 

« 3 millions de repas pendant le Covid »

Quel impact a eu le COVID pour vous ?

Ça nous a beaucoup affectés : la nourriture qu’on reçoit, les volontaires qui nous aident, et la manière dont nous livrons la nourriture aux partenaires caritatifs ont tous été touchés par la pandémie. Nous avons donc dû nous adapter pour continuer nos opérations. Par exemple, avant le COVID, l’aéroport était notre donateur de nourriture numéro 1 ! Avec la réduction d’activité aérienne entre 2020 et 2021, ça n’a évidemment plus été le cas.

Pourtant, au niveau des quantités de nourriture que nous avons livrées à nos partenaires caritatives, 2020 était l’année la plus grande pour Feeding Hong Kong ! Grâce au soutien du public et de nos partenaires, nous avons distribué de la nourriture pour préparer plus de 3 millions de repas.

« 68% du gaspillage a lieu à la maison »

Peut-on parler « d’objectifs » à atteindre pour une ONG comme Feeding Hong Kong ? Et quels sont-ils ?

L’association a trois missions distinctes :

  1. Réduire le gaspillage de nourriture ;
  2. Fournir de la nourriture aux organisations caritatives ;
  3. Et inciter au changement dans la société.

Pour atteindre ces objectifs, il faut collaborer avec des partenaires dans des secteurs bien distincts. Par exemple, la plupart du gaspillage de nourriture à Hong Kong (68 %) se passe à la maison et non dans les entreprises, donc pour réussir à réduire le montant du gaspillage (plus de 3,350 tonnes chaque jour), il faut que tout le monde commence à faire des petits changements. Si nous travaillons ensemble, nous pourrions avoir un vrai impact.

 

association feeding hong kong gaspillage alimentaire
Photo@Feeding Hong Kong

« Les entreprises de Hong kong peuvent aussi aider »

As-tu une anecdote à partager ?

À Feeding Hong Kong, nous parlons de notre besoin des « Trois F : food, funds, and friends », auxquels les entreprises et les individus peuvent contribuer. Je trouve que pour moi, les anecdotes qui me touchent concernent des individus qui ont un impact beaucoup plus grand qu’attendu, ou des exemples des choses qui se passent à grande échelle.

Par exemple, avant Noël l’année dernière, comme nos partenaires avaient vraiment besoin de boîtes de conserves et d’huile de cuisine, nous avons demandé au grand public de faire un don. Une femme à Mui Wo a décidé d’organiser une collecte au sein de sa communauté, et la réponse était incroyable ! Plusieurs entreprises de Mui Wo ont également participé et ont fait des contributions (qu’il s’agisse de don direct ou de participation au transport jusqu’à notre entrepôt à Yau Tong !) et ensemble, il y a eu presque 300 kilos de donations !

 

Pour en savoir plus

 

Nous vous recommandons
barbu

Jérôme de Clarens

Jérôme, 31 ans. Ancien du secteur F&B, il s'est reconverti dans le coaching de vie par le biais du partage et du sport. Il contribue au Petit Journal sur les articles liés à la communauté et au sport
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Bangkok Appercu
GASTRONOMIE

Le chef étoilé Arnaud Dunand Sauthier se met à son compte à Bangkok

Après neuf ans à la tête du restaurant doublement étoilé Le Normandie à Bangkok, le chef Arnaud Dunand Sauthier s’apprête à ouvrir un restaurant gastronomique et un bistrot au printemps 2022.