TEST: 2261

Découverte de Hong Kong : les mystères de Po Toi

Par Jérôme de Clarens | Publié le 27/03/2021 à 14:00 | Mis à jour le 28/03/2021 à 03:02
Découvrir Hong Kong

Hong Kong est un archipel contenant 261 îles. Je vous propose cette semaine de découvrir Po Toi, accessible en ferry depuis Stanley ou Aberdeen. Entre culture et nature, Hong Kong nous réserve toujours des surprises, occasions de se dépayser sans quitter l'archipel.

3500 ans d’histoire

L’île de Po Toi a une superficie d’environ 4 km2 et est située au sud de Hong Kong. L'île est habitée depuis plus de 3500 ans, les occupant vivant de la pêche et des récoltes d'algues. Po Toi est célèbre pour ses nombreux rochers aux formes originales et sa maison "hantée" datant des années 30. On raconte qu'un riche commerçant nommé Mo Siu-tong avait fait construit cette demeure qui fut ensuite saccagée par des pirates. Suite à cela, elle est restée abandonnée et la nature a repris ses droits mais un rocher en forme de cercueil derrière la maison a donné lieu aux histoires de fantômes. Notons que dans les années 1950, l’île comptait environ 500 habitants dont deux écoles accueillant 150 élèves.  Au milieu des années 1980, les écoles ont été fermées en raison du manque d’élèves. De nos jours les habitants de l’île ont tous émigré en ville, il ne reste plus beaucoup de locaux, environ 200.

 

Découvrir Hong Kong

7 découvertes à ne pas rater !

La première est au bord de la mer près du temple nommé Tin Tau: un rocher qui ressemble beaucoup à un escargot de rivière. Le “Snail Rock” mesure plus de 10 mètres. Il est également connu sous le nom de “Conch Rock”. La seconde découverte est le temple Tin Hau qui est vieux de plus de 170 ans. Poursuivant notre visite, on trouve la fameuse maison hantée. L’histoire veut que les pirates ont tenté kidnapper Mo en soudoyant son serviteur pour obtenir des informations. Heureusement, le domestique a pu les berner et lorsque la maison a été attaquée, la famille était absente. Continuons notre visite par les gravures rupestre retrouvées dans les années 1960 au sud de l’île. Une des gravures mesure 4 mètres de haut et 13 mètres de long, à 3 mètres au dessus du niveau de la mer. Elle se compose en deux parties: sur la gauche, ce sont des animaux et à droite des spirales. Ces gravures auraient plus de 3000 ans.

 

 

Pourquoi pas faire une pause culinaire avant de poursuivre la visite. Il y a un des petits restaurants typiques proches du débarcadère proposant cup noodles ainsi que boissons fraîches ou chaude mais aussi de la très bonne cuisine à déguster en terrace avec vue sur la mer. Il est également possible d’acheter des  algues séchées, la spécialité de l'île, et des souvenirs pour faire vivre la communauté locale.

 

Découvrir Hong Kong @Photo personelle

Reprenons avec les trois derniers incontournables.

Palm Rock est un site phare de l'île. Il s'agit d'une falaise mesurant environ 30 mètres et contenant quatre fissures rectilignes dues à l'érosion, ce qui donne l’impression de voir pour les uns une main ou pour les autres des palmiers. L’avant-dernière attraction est appelée “Supine Monk" et fait référence à un moine assis. Tout autour, les plus petits rochers évoquent des disciples écoutant son prêche. Pour finir avec les rochers remarquables, il y a “ Turtle Rock”, qui comme son nom l’indique ressemble à une tortue sortant la tête du flanc de la colline.

Je conseille cette sortie par beau temps. Il est possible d’y passer la journée et d'arpenter les différents chemins, faciles ou plus sportifs, qui sillonnent l'île. Les vues à panoramiques sont splendides et les sentiers très bien indiqués. Je vous souhaite une très belle balade et découverte.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Sur le même sujet
barbu

Jérôme de Clarens

Jérôme, 31 ans. Ancien du secteur F&B, il s'est reconverti dans le coaching de vie par le biais du partage et du sport. Il contribue au Petit Journal sur les articles liés à la communauté et au sport
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale