Dimanche 28 novembre 2021
TEST: 2261

DE GOURNAY – Un luxe de papier "made in China"

Par Lepetitjournal Hong Kong | Publié le 29/11/2015 à 23:00 | Mis à jour le 30/11/2015 à 06:02

Retour en page d'accueil - Découvrez nos autres articles

L'Empire du Milieu est célèbre pour ses perles, ses laques, ses porcelaines et soieries, fort prisées des collectionneurs, mais aussi, chose moins connue du grand public, pour ses papiers peints finement ornés d'oiseaux, de fleurs ou de papillons. Véritables Edens chatoyants, ces fragiles panneaux sont de nos jours, comme sous la dynastie des Qing, le fruit de talentueux artistes méconnus.

Rainfall by Fisher Weisman

Chinoiseries

De Gournay, maison de décoration d'intérieur fondée il y a 32 ans par Claud Cecil Gurney, grand amateur d'art d'Extrême-Orient et d'arts décoratifs, se fait fort de raviver ce savoir-faire et de moderniser les motifs décoratifs de papiers toujours peints à la main en Chine centrale. Avec plus de 180 employés, 4 ateliers en Chine et 7 showrooms dans le monde entier, l'entreprise défend un luxe « made in China ».

Installée d'abord à Londres, la maison De Gournay propose des chinoiseries  et notamment des papiers peints inspirés de Christophe Huet et du dix-huitième siècle. Pagodes, pivoines, pavillons et mandarins s'y épanouissent en toute liberté chromatique. Depuis, les collections ont évolué et les papiers se déclinent à l'infini, de la pureté japonaise ou coréenne au formalisme de l'art déco.

Dancing Araucia by Goeffrey de Sousa

De la Chine à l'Europe

Si les historiens en savent peu sur les origines des papiers peints en Chine, un certain John Evelyn fait mention de ces merveilles rapportées par les Jésuites dès 1664. Le papier peint est alors exécuté sur commande, pour le marché européen, en substitut des tapisseries et boiseries décoratives. Peints sur soie ou sur papier de riz, les panneaux sont tous différents. De la feuille à la colle, la production est faite main, selon le processus décrit en détails par d'Alembert en 1759 dans son encyclopédie.

Les papiers-peints De Gournay en respectent scrupuleusement toutes les étapes, de la fabrication du papier de riz fait en Chine à l'obtention d'un mélange dit «wet strengh», en vue de la pose jusqu'au fixatif à base d'amidon de blé ou de riz. Les artistes peintres à l?origine des dessins sont recrutés en Chine, dans la province de Jiangsu. Leurs dessins s'inspirent de modèles d'archives.

Flowered Damask by Allison Caccoma

Tradition et création contemporaine

Aujourd'hui encore, l'Occident demeure le premier marché des créations De Gournay, la Chine considérant encore les marques fabriquées en Italie et en France comme les seuls apanages du luxe. Cependant, ce fabriquant traditionnel « chinois » séduit de plus en plus de particuliers comme de prestigieuses enseignes et attire designers et créateurs contemporains. Lors du récent San Francisco Fall Antiques Show, la maison De Gournay a ainsi parrainé les designs Rainfall by Fisher Weisman, Flowered Damask by Allison Caccoma et Dancing Araucia by Goeffrey de Sousa, comme autant d'hommages aux motifs classiques des arts décoratifs.

Mathilde Rondouin (www.lepetitjournal.com/hong-kong) lundi 30 novembre 2015

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

jean-paul lun 15/06/2020 - 13:45

Bonjour Les papiers peints FROMENTAL (chinoiseries peintes à la main et:ou brodées) sont magnifiques. www.fromental.co.uk Cordialement

Répondre
Sur le même sujet