Dimanche 18 novembre 2018
Hong Kong
Hong Kong
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

1er Juillet: la marche pro-démocrate était petite

Par Matthieu Verrier | Publié le 01/07/2018 à 14:30 | Mis à jour le 01/07/2018 à 17:00
Photo : Avec 50 000 manifestants, la participation a atteint un plus bas depuis 2015.
Manifestation, marche, 1er juillet, Hong Kong, rétrocession

Chaque année, les militants pro-démocratie manifestent entre Causeway bay et Admiralty pour l'anniversaire de la rétrocession. Le rendez-vous a été précédé de polémiques entre organisateurs et autorités sur le tracé du parcours et en particulier sur le point de départ.

Les pro-establishments ont subi un demi-échec. Ils avaient réservé les terrains de football de Victoria park ce dimanche pour organiser des spectacles de danses de dragons. Surtout, cela empêchait les militants pro-démocratie d’occuper cet espace comme de nombreuses fois ces dernières années pour lancer leur manifestation annuelle. 

 

Des associations pro-Pékin ont réservé les terrains de football de Victoria park.

 

Dimanche après-midi, les curieux n’étaient pas nombreux pour voir les dragons. Quant à la manifestation des opposants, elle a bien eu lieu malgré les avertissements des forces de l’ordre qui n’avaient pas validé le parcours. Quelque 50 000 personnes -selon les organisateurs- ont défilé entre Causeway bay et Admiralty. Cet afflux est le plus bas depuis 2015.

La police avait prévenu qu’elle procéderait à des arrestations si des groupes ne respectaient pas le point de départ concédé par les autorités. Nombreux sont alors ceux qui ont rejoint le cortège au milieu du parcours. Même pas peur, répond un étudiant de 19 ans. “Le gouvernement sait que s’ils nous arrêtent, il y aura encore plus de monde dans la rue”, assure Matthew Cheng.

 

Malgré la réserve des syndicats étudiants, des organisations étaient présentes sur le parcours.
Malgré la réserve des syndicats étudiants, certaines organisations de jeunes étaient présentes sur le parcours. @Matthieu Verrier


Les organisateurs ont retenu comme thème “la fin de la dictature du parti unique et le rejet de la chute de Hong Kong”. La première proposition suscite le scepticisme des organisations de jeunes qui préfèrent se concentrer sur la politique locale. “Nous sommes inquiets pour le peuple chinois non pas par patriotisme mais pas humanisme”, leur rappelle cependant Albert Ho, ancien président du Parti démocratique. Si les syndicats étudiants n’étaient pas présents, des organisations de jeunes ont tenu à être présents, ainsi que Demosisto, le mouvement issu de la Révolution des parapluies, avec l’incontournable Joshua Wong, toujours perché sur son escabeau pour haranguer la foule.

 

De nombreux hommages ont été rendus à Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix mort l'an dernier.
De nombreux hommages ont été rendus à Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix mort l'an dernier. @Matthieu Verrier

 

Autre motivation pour les manifestants: Liu Xiaobo. Le prix Nobel de la paix mort le 13 juillet dernier était présent sur les calicots et dans les esprits. Une statue de bronze a été transportée jusqu’à Great George street. Elle était auparavant à Times Square avant que les propriétaires du centre commercial ne demandent son retrait. Elle sera installée à Tamar Park le 13 juillet. “C’est le symbole de la démocratie pour Hong Kong et pour les Chinois”, explique David Leunt, qui se fait photographier à côté de la statue.

 

La police surveille de près les indépendantistes.
La police surveille de près les indépendantistes. @Matthieu Verrier

 

La manifestation se déroule dans le calme et sous la surveillance policière. Soudain un attroupement. Un homme raccroche un drapeau du Hong Kong coloniale sur sa hampe. Un policier le filme. La foule attend. L’homme repart sous les applaudissements suivi par trois policiers dont un équipé d’une caméra, lui même suivi par un “observateur”, militant envoyé dans le défilé par une association pour les droits de l’Homme pour surveiller les actes des policiers. Entre la majorité et l’opposition, l’ambiance est au calme, mais à la méfiance.
 

Nous vous recommandons

Matthieu Verrier journaliste Hong Kong

Matthieu Verrier

Journaliste et chroniqueur politique pendant dix ans en France et auteur du Contremanuel de la politique (2016, éd. Tana), Matthieu Verrier a rejoint Hong Kong en janvier dernier.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

LITTERATURE

Bon à rien: "la stigmatisation nous suit toute notre vie"

Dans Bon à rien, la romancière Natalie David-Weill emmène le lecteur dans une famille parisienne aisée que l’entrée en sixième du cadet va chambouler. Félix est mauvais en classe. L’échec scolaire min

Communauté

ÉVÉNEMENT

Les commémorations de l'armistice à Hong Kong

Hong Kong célébrait les 100 ans de la signature de l'armistice ce dimanche avec une cérémonie très solennelle au Cénotaphe. Elle était précédée par deux évènements marquants. Retour en images