Vendredi 23 juillet 2021
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville

Les nouvelles conditions d'entrée en France depuis le Vietnam

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 11/06/2021 à 13:42 | Mis à jour le 23/06/2021 à 11:52
Photo : Vincent Genevay
Les conditions de retour en France par avion depuis le Vietnam en 2021

Confronté à une quatrième vague qui ne faiblit pas, le Vietnam s'apprête à passer le cap des 10 000 cas de Covid-19 recensés depuis les débuts de la pandémie. Dans le même temps, la France rouvre partiellement ses frontières à l'approche de l'été.

 

Ce vendredi 11 juin, midi, 9 917 cas de Covid-19 ont été recensés dans le pays, dont 6 717 lors de cette dernière vague apparue le 27 avril dernier. Parmi ces cas récents, 3 764 sont situés à Bac Giang, 1 240 à Bac Ninh, 590 à Hô Chi Minh-Ville, 289 à Hanoi et 158 à Da Nang. Ainsi, la propagation de l'épidémie dans les grandes villes continue sa lancée, malgré les mesures strictes de distanciation sociale.

 


Les modalités du retour en France depuis le Vietnam

Depuis le mercredi 9 juin, les conditions d'entrée en France ont évolué. Les mesures sanitaires s'appliquant aux arrivants de l'étranger diffèrent en fonction d'une classification des pays en trois groupes établie par le ministère des Affaires étrangères. Le Vietnam fait partie des pays en zone "orange", laquelle regroupe les territoires présentant un risque modéré.

Conditions de retour en France en fonction des pays en 2021

 

Les personnes non vaccinées devront justifier d'un motif impérieux (la nationalité française en fait partie), présenter un test PCR négatif de moins de 72 h et s'auto-isoler pendant 7 jours à leur arrivée en France. Retrouvez ici la liste des motifs impérieux.

Pour les personnes vaccinées par l'un des quatre vaccins reconnus*, un test PCR négatif de moins de 72 h suffit.

Il est possible de venir en France avec son conjoint, si vous êtes officiellement marié, pacsé ou concubin, sur présentation d'une preuve de vie commune.
 

Les vols Air France entre la France et le Vietnam

Chaque mois, Air France effectue un à deux vols directs reliant Hô Chi Minh-Ville et Paris.

Les prochains vols HCMV-Paris auront lieu les dimanches 13 juin, 4 juillet, 25 juillet, 8 août, 15 août, 12 septembre et 10 octobre.

Dans le sens inverse, les prochains vols Paris-HCMV sont planifiés les samedis 12 juin, 3 juillet, 24 juillet, 7 août, 14 août, 11 septembre, 9 octobre. A date, seuls les experts étrangers, les diplomates étrangers et les citoyens vietnamiens sont autorisés à entrer au Vietnam.

En complément, plusieurs vols indirects en provenance d'HCMV et d'Hanoi et à destination de Paris (et Amsterdam) sont organisés chaque semaine. Ils transitent par Singapour via la compagnie aérienne Singapour Airlines.

 

Pour la plupart des expatriés français ayant des projets de long-terme au Vietnam, un retour estival dans la mère patrie reste inenvisageable. Car, même vacciné, un arrivant de l'étranger ne pourra revenir au Vietnam que sous un statut particulier et en payant le prix fort : 504 heures de solitude et plusieurs milliers d'euros lors des 21 jours de quarantaine.

Une proposition annoncée par le vice-Premier ministre vietnamien en début de mois est néanmoins à l'étude : la quarantaine des arrivants internationaux vaccinés pourrait être réduite à une ou deux semaines d'ici peu.

 

*Un délai de deux semaines est exigé après la deuxième injection pour les vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca et de quatre semaines après l’unique injection pour le vaccin Johnson & Johnson.

Nous vous recommandons
3 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Yotchol lun 14/06/2021 - 09:00

J'espère que vous vous rendez compte du ridicule des chiffres : 10.000 cas pour 98 millions d'habitants, en 18 mois !!! Ce n'est même pas une grippe ! Pouvez-vous nous dire combien de décès sont imputables aux maladies respiratoires, chaque année au Vietnam ?

Répondre
Commentaire avatar

Jae mar 22/06/2021 - 13:01

Hum...sans approuver une fermeture absolue et permanente, difficile de cautionner un tel commentaire. Jetez un œil sur les statistiques d'autres pays, y compris ceux qui ont un excellent système de santé, dès que l'épidémie se propage... et c'est sans compter le nouveau variant qui met par terre les jeunes comme les moins jeunes. Et un système hospitalier saturé, c'est plein d'autres décès pour d'autres raisons, mais directement liés à l'épidémie en fin de compte. Je pâtis de la fermeture des frontières, mais je dois reconnaître la pertinence de la terreur du Vietnam à l'idée de rassembler à l'Inde... Espérons simplement que la couverture vaccinale croissante et la réouverture touristique ciblée faciliteront les choses, mais on ne peut pas continuer à dire que cette peur est ridicule.

Répondre
Commentaire avatar

ANIKA lun 14/06/2021 - 20:35

Et je rajouterai: 59 décès en 18 mois pour les 98 000 000 de vietnamiens, cela fait: 0,0000006% de la population touchée de plein fouet. Tout un pays est bloqué, fermé, toute l'économie est au ralenti voire à l'arrêt et des millions de personnes qui n'ont plus rien. Combien de décès du tabac? d'autres maladies?

Répondre