Dimanche 29 mars 2020
Ho Chi Minh Ville
Ho Chi Minh Ville
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

NGȎ NHÂT HUY – Créateur d’áo dài : symbole de la féminité au Vietnam

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 20/09/2016 à 22:00 | Mis à jour le 23/09/2016 à 10:19

Nous avons eu le privilège de rencontrer Ngô Nh?t Huy, créateur d'áo dài. Il a habillé les plus célèbres Vietnamiennes, est le costumier officiel pour les élections de miss Vietnam et a également participé à un défilé organisé par l'association ABViet pour l'Unesco à Paris en 2015... Il nous a parlé de sa passion pour la couture et nous a livré quelques secrets sur cette tenue emblématique vietnamienne.

Incontournable, fluide et gracieux, l'áo dài (qui signifie ?tenue longue? en vietnamien) est au Vietnam ce que le kimono est au Japon ou le Qipao à la Chine...

Porté aussi bien dans des cérémonies à la ville qu'au quotidien à la campagne, l'áo dài est aujourd'hui devenu la tenue traditionnelle des femmes vietnamiennes.

Ao dài créé par Ngô Nh?t Huy pour l'élection Miss Vietnam 2016

Il est généralement constitué d'un pantalon ample et d'une tunique cintrée. Cette dernière tombe élégamment jusqu'aux mollets, est dotée d'un col rond et dressé et de manches longues et elle est surtout fendue sur les côtés jusqu'au-dessus des hanches.

La fente remonte subtilement quelques centimètres au-dessus du pantalon, laissant entrevoir le ?triangle de l'émotion?, ce petit bout de peau qui attire le regard des hommes et rend la femme si mystérieuse. "L'áo dài couvre tout mais ne cache rien", nous souffle Ngô Nh?t Huy...

De nombreuses légendes circulent autour de sa création... Selon lui, ce seraient les deux s?urs Tr?ng (Hai Bà Tr?ng), révérées par les Vietnamiens pour avoir été les instigatrices du premier mouvement de résistance anti-chinois dans les années 40 après Jésus Christ, qui en seraient à l'origine: elles auraient en effet choisi de revêtir des jupes pendant leurs combats pour être plus à l'aise dans leurs mouvements...

Mais c'est dans les années 1700 que l'on retrouve les premières vraies traces de l'áo dài, au nord du Vietnam. Nguy?n Phúc Khoat, de la dynastie Nguyen décide alors de créer ce costume pour s'affirmer face aux Chinois. Le port du pantalon était devenu obligatoire et il inventa un modèle pour homme et un pour femme.

Au XIXème siècle, l'áo dài se généralise, au nord comme au sud. Les paysannes les portaient alors avec des tissus de mauvaise qualité et des couleurs sombres.

Puis, petit à petit, la fente s'agrandit et remonte le long de la jambe puis des hanches...

Mannequins ABVietFrance portant les créations de Ngô Nh?t Huy à Paris

Vers 1930, Cát T??ng, un créateur et peintre de Hanoï, le remet au goût du jour en le modernisant. La tunique de l'áo dài est désormais plus longue et plus serrée à la taille pour mieux épouser le corps de la femme. Certains critiquent ce renouveau, trouvant l'ensemble trop sexy.

En 1954, à l'indépendance du Vietnam, le nord le bannit alors que le sud l'idolâtre! Ngo Dinh Nhu, la première Première Dame, le porte à toutes les occasions et le popularise tout en le sublimant. C'est elle qui commencera à les porter brodés et avec des perles.

Après la Réunification, le Parti Communiste l'interdit car il représentait la décadence...

Il faut attendre les années 90 pour le voir réapparaître, notamment grâce au créateur Sy Hoang qui y rajoute des motifs de fleurs peintes à même le tissu.

Depuis, les créateurs apportent chacun leur touche personnelle mais selon Ngô Nh?t Huy, la tendance est au pantalon plus fluide, comme une jupe...

Pour lui, "un áo dài traditionnel se doit d'avoir un col rond et dressé et d'être cintré."

Mannequins ABVietFrance portant les créations de Ngô Nh?t Huy à Paris en 2015 

C'est le costume des écolières et des lycéennes depuis les années 50, mais Ngô Nh?t Huy nous a confié que ses clientes étaient principalement des futures mariées (qui le portent généralement rouge ou jaune et avec un chapeau) ou des femmes d'un certain standing...

Chacune de ses créations est unique et coûte entre 5 et 15 millions de VND (entre 200 et 600 euros) mais certains créateurs ne proposent rien à moins de 1000 euros...

 

Pour aller plus loin: un musée est dédié à cette magnifique tenue à Ho Chi Minh Ville, dans le 9ème arrondissement (au 206/19/30 du jardin Long Thuân).

Vous pouvez également retrouver Ngô Nh?t Huy et ses créations dans une de ses boutiques à Ho Chi Minh Ville au 485 Nguyen Dinh Chieu (district 3) ou au 70 Ho Ba Kien, P. 15 (district 10) ou sur son site internet.

 

 

 

Marielle Capelle (lepetitjournal.com/Hochiminhville) 21 Septembre 2016

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet