Ho Chi Minh Ville (Saigon) et Hanoi bientôt en confinement ?

Par Lepetitjournal Ho Chi Minh Ville | Publié le 30/03/2020 à 07:25 | Mis à jour le 30/03/2020 à 07:42
Photo : Les derniers stands du marché nocturne de Ben Thanh, en attente d'un passage de clients quasi-inexistant. (24 mars 2020)
saigon hanoi confinement

Dimanche 29 mars, le Premier ministre a sommé les villes de Ho Chi Minh Ville et Hanoi de revérifier les différentes mesures prises face à l’épidémie de COVID-19, en prévision d’un possible confinement. 

Lors d’une réunion en ligne, le Premier ministre Nguyen Van Phuc s’est adressé dimanche 29 mars aux dirigeants de Hanoi, Ho Chi Minh Ville (Saigon), Hai Phong, Da Nang et Can Tho. La « période du pic de l’épidémie étant atteinte », chacune des cinq plus grandes villes du Vietnam doit « intensifier et accélérer ses efforts, en profitant de chaque heure et minute pour établir de nouvelles mesures ». Même si le confinement est sérieusement envisagé, aucune date n'a encore été communiquée.

"Envisager tous les scénarios y compris les situations d'urgence"

Ho Chi Minh Ville et Hanoi devront veiller à ce que les ressources, spécialement alimentaires soient garanties en toutes circonstances. Le ministère de la Santé ainsi que les Comités populaires des deux plus importantes villes du Vietnam devront également s’atteler à enrayer totalement les foyers épidémiques s’étant déclarés à l’hôpital de Bach Mai de Hanoi (fermé et mis en quarantaine depuis le 28 mars) et dans le Buddha Bar & Grill, dans le district 2 de Ho Chi Minh Ville, lieu de rencontre à l’origine d’une dizaine de cas. 

À travers les cinq plus grandes villes du pays, les zones à risques en particulier (appartements, bâtiments avec bureaux, marchés locaux, hôpitaux) devront être surveillées de près, et les communes devront « se tenir prêtes pour lutter contre la propagation du virus à grande échelle, et envisager tous les scénarios y compris les situations d’urgence ».

À la veille d’un possible confinement face à la montée des cas de COVID-19 (194 en date du lundi 30 mars), le ministère des Transports doit aussi veiller à stopper tous déplacements internes, via la réduction de vols domestiques au strict nécessaire pendant les deux prochaines semaines, ainsi que via la limitation des bus, des trains et de tout autre moyen de transport. 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Ho Chi Minh Ville !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale