Jeudi 1 octobre 2020
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim

Pauline, future reine de l’été de « Immer wieder Sonntags » ?

Par Anaïs Kelly | Publié le 07/08/2020 à 07:30 | Mis à jour le 10/08/2020 à 09:36
Photo : © Baptiste Kuhn
Pauline Schenkel Schlager allemand

A l’heure où le rap semble voler la vedette à de nombreux autres styles musicaux et séduit particulièrement les jeunes générations, Pauline, chanteuse française âgée de 19 ans, a pourtant choisi le registre des « Schlager », des chansons bien souvent considérées comme « ringardes ». Elle cartonne en Allemagne avec son nouveau single « Sommer in Marseille » (Eté à Marseille), une chanson qu’elle a écrite elle-même et où elle relate une rencontre amoureuse dans la cité phocéenne.

« Sommer in Marseille » lui a déjà permis de remporter trois rounds sur le plateau du télé-crochet allemand « Immer wieder Sonntags ».

Sous les projecteurs de cette émission tournée dans le complexe d’Europa-Park entre les villes de Strasbourg et Fribourg-en-Brisgau et qui se tient chaque dimanche d’été depuis 1995 sur la chaîne « Das Erste », Pauline concourt pour être élue « reine de l’été » par les téléspectateurs en affrontant à chaque fois un autre chanteur de « Schlager ». Ce registre, très populaire en Allemagne, réunit des chansons de variété bien particulières, à la mélodie à la fois pop et folklorique et au rythme entraînant. Elles abordent souvent des thèmes légers, comme des histoires d’amour ou bien la fête entre amis.

Pauline a toujours baigné dans la musique. Depuis plusieurs années, elle reprend des titres de Charles Aznavour, Andrea Berg ou encore Lara Fabian sur sa chaîne Youtube. C’est lors d’une rencontre avec le groupe « Die Schäfer » qui reconnaît son talent et la met en contact avec le producteur Enrico Falcon, que tout bascule. L’été 2019, elle se produit devant plus de 2 000 personnes à Durrenbach en Alsace, où elle interprète en allemand les tubes de chanteurs mythiques de « Schlager », comme ceux par exemple d’Helene Fischer.

Entretien plein de positivité et de modestie avec la chanteuse originaire de Langensoultzbach en Alsace.


Lepetitjournal.com/heidelberg-mannheim : à l’heure où le rap cartonne chez les jeunes de votre âge et que le « Schlager » est vu par ces derniers comme « ringard », c’est pourtant dans ce style que vous avez décidé de chanter. Qu’est ce qui vous a amenée à vous tourner vers ce registre ?

Pauline : mon père est musicien, j’ai donc toujours baigné dans un environnement musical. Et le « Schlager », ça a été quelque chose de naturel pour moi car j’ai grandi avec ces musiques : mes grands-parents ont toujours écouté du « Schlager » allemand qu’on peut aussi écouter en Alsace et j’ai également assisté à de nombreux concerts. Ce qui me plaît dans le milieu du « Schlager », c’est l’énergie qui existe entre les artistes et le public, ils entretiennent une belle relation. Comparé aux milieux d’autres styles de musique, je trouve que les artistes de « Schlager » et leurs fans sont particulièrement proches, c’est ce qui m’a séduite.


Vous préparez actuellement votre premier album, qui sortira à l’automne dont vous dites qu’il sera un « voyage musical entre la France et l’Allemagne ». Vous considérez vous comme une ambassadrice de l’amitié franco-allemande ?

Non, quand même pas ! (Rires). Ambassadrice n’est peut être pas le mot, mais nous essayons mon équipe et moi-même de mélanger ma culture française à la culture allemande afin de cibler notre public qui est principalement allemand. Bien sûr, nous avons aussi un public alsacien qui nous suit, mais au-delà de cette région je ne pense pas pouvoir avoir du succès en France : le « Schlager » est un style assez particulier que la plupart des Français n’écoutent pas.

On essaie surtout de faire un petit voyage entre les deux pays, en évoquant des histoires et des thèmes comme l’amour qui se passent aussi bien en France qu’en Allemagne. Musicalement parlant, on va par exemple rajouter plus d’accordéon pour donner ce petit côté français à la chanson...

Pauline Schenkel Schlager Allemagne
©Andreas Braun



Dans le télé-crochet de musique « Schlager » « Immer wieder Sonntags », vous avez déjà conquis 3 fois le cœur du public allemand. D’après vous, d’où vient ce succès ?

Je ne sais pas exactement… mais j’aimerais bien le savoir ! Mon single « Sommer in Marseille » est une musique d’été, je pense que c’est le côté estival de la mélodie qui plaît aux gens ou alors c’est mon accent français lorsque je chante en allemand, qui sait… En tout cas j’essaie de rester moi même, ça plaît peut-être aussi...


La tension monte et vous vous rapprochez de la finale qui aura lieu le 30 août. Comment appréhendez-vous la compétition de dimanche où le lauréat de 2016 Robin Leon, lui aussi Alsacien, sera présent ? 

A vrai dire, je n’appréhende pas trop, je fais surtout en sorte de vivre le moment présent et de profiter de tout ce que j’ai le droit de vivre ! Pour moi, avoir déjà remporté 3 tours et en être arrivée là, c’est déjà énorme. Bien sûr, aller jusqu’en finale et pourquoi pas la remporter le 30 août serait incroyable, mais chaque moment que je peux passer sur la scène de l’Europa-Park est un cadeau. J’ai toujours rêvé d’y chanter, c’est tout de même extraordinaire de pouvoir le faire. Sur le plateau de « Immer wieder Sonntags », l’ambiance est fantastique et je me sens soutenue par les autres artistes, c’est vraiment un chouette sentiment. Je suivais déjà la plupart d’entre eux à la télévision quand j’étais petite, donc forcément, c’est assez intimidant d’être sur scène à leurs côtés dorénavant, mais comme je l’ai dit précédemment, la plupart des artistes me soutiennent vraiment et ça c’est carrément génial.

 

Que vous remportiez la finale ou pas, que comptez-vous faire après « Immer wieder Sonntags » ? 

Comme évoqué précédemment, nous travaillons  sur mon premier album qui doit sortir le plus rapidement possible : finalement, ce sera même sûrement avant l’automne. On a également comme projet de tourner un clip pour « Sommer in Marseille ». Avec la crise sanitaire, il n’est pas vraiment possible de donner des concerts, donc on fait comme on peut ! Je suis encore trop nouvelle dans le milieu du « Schlager » pour faire une tournée en Allemagne, mais nous prévoyons bien sûr de faire quelques concerts par-ci, par-là dès que la situation s’arrangera…

 

Pauline lors de l’interprétation de son dernier titre « Sommer in Marseille » sur le plateau de l’émission « Immer wieder Sonntags »

 

Le clip « Komm mit mir nach Berlin »

 

Retrouvez le site officiel de Pauline ici.

 

Nous vous recommandons

Anaïs Kelly

Anaïs Kelly

Anaïs est franco-américaine. Elle aime la bande-dessinée, les voyages et s’intéresse particulièrement à la culture germanophone. Elle est aussi rédactrice web pour Lepetitjournal.com Allemagne.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Heidelberg Mannheim

Francfort Appercu
EXPATRIATION

Comment circuler en Allemagne avec un véhicule français ?

Dois-je faire immatriculer mon véhicule en Allemagne ? Puis-je conserver mon assurance française ? Que faire en cas d’accident ? Expatriation-Allemagne répond aux questions que se posent les Français.