Mardi 26 octobre 2021
Heidelberg Mannheim
Heidelberg Mannheim
TEST: 2258

Mon Heidelberg en 10 photos

Par Sophie Régis | Publié le 18/12/2020 à 17:20 | Mis à jour le 18/12/2020 à 17:20
Photo : © Pixabay
Heidelberg, photos, images

L’Allemagne n’était pas pour moi un pays étranger : j’y avais déjà fait un échange de 3 mois en Niedersachsen (Basse Saxe). Mais avec Heidelberg, j’ai vraiment découvert au cours de mon séjour ces trois derniers mois, une ville touristique et résolument estudiantine. Le vélo est alors devenu mon nouveau moyen de transport pour partir à la découverte de la ville ! Malgré la pandémie, j’ai pu prendre mes marques dans cette nouvelle vie et J’aimerais vous partager les petits coins de Heidelberg qui m’ont touchée particulièrement, qu’ils soient connus ou non. 



1    - La Marktplatz de Neuenheim


C’est l’un des premiers endroits que j’ai pu découvrir, et cela, bien avant les grands monuments touristiques comme le château ou le fameux vieux pont (Alte Brücke). Cette petite place change de visage au fil des semaines et de l’année. Le mercredi et le samedi, c’est jour de marché : le lieu déborde de vie et m’a fait oublier plus d’une fois qu’une pandémie mondiale se profile actuellement. Le reste de la semaine, l’espace est utilisé comme terrasse par le restaurant. Des tentes blanches protègent de la pluie les sièges et tables souvent accompagnés de petits plaids pour se réchauffer comme les Allemands savent si bien le faire. A l’approche de Noël, une petite crèche a été installée dans l’église Saint Jean-Baptiste, à la vue de tous. La place du marché devient alors un lieu très calme et apaisant presque spirituel. 
 

photo, Heidelberg

 


2 - Mon oiseau du paradis

Les tags et les graffitis, ce n’est pas ce qui manque à Heidelberg. Il y en a de toutes sortes et de toutes tailles dans l’ensemble de la ville mais l’un d’entre eux en particulier, a retenu mon attention. Il se situe dans la cour d’un immeuble dans le quartier de Neuenheim près du pont Theodor-Heuss-Brücke. C’est une peinture sans prétention, cachée de tous. Comme un secret bien gardé, le graffiti prend une allure nouvelle tous les matins alors que le soleil se lève et éclaire le mur sur lequel on peut lire « Guten Morgen mein Paradisvogel » (Bonjour mon oiseau du paradis). De quoi bien démarrer sa journée !
 

photo, Heidelberg

 


3 - Alter Synagogenplatz

Comme beaucoup de villes allemandes, Heidelberg sait se souvenir. Dans le quartier de la Altstadt (vieille ville), vous pourriez passer devant sans même la remarquer : c’est la place commémorative de l’ancienne synagogue. En 1938, les nazis ont brûlé le monument religieux lors des pogroms de novembre. En 2001, la ville a construit une place commémorative avec 12 cubes de granite qui rappellent à la fois les 12 tribus d’Israël mais aussi les bancs qui étaient présents dans la synagogue. Ce lieu m’a bouleversée la première fois que je l’ai vu et toutes les fois suivantes… 
 

photo heidelberg

 


4 - Le Neckar et ses canards

J’ai toujours adoré les fleuves et rivières dans les villes. Je trouve que l’eau donne vie à la ville. La rivière du Neckar, un affluent du Rhin, m’a accompagnée lors de tous mes joggings et dans tous les moments où j’ai voulu m’aérer l’esprit et déconnecter. Mais ce que j’ai préféré dans le Neckar, ce sont ses oies. Ces superbes oiseaux nous donnent des mouvements de foule très artistiques si on les regarde du haut du Theodor -Heuss-Brücke. Ils m’ont toujours fascinée et surtout fait m’interroger : à qui appartiennent-ils bon sang ?
 

Heidelberg, Photo

 


5 - La ville vue d’en haut

L’une des expériences que j’ai le plus appréciées se situe dans la Altstadt à la Heiliggeistkirche. Si vous y allez, vous verrez d’abord l’intérieur de l’église avec, dans le hall, un petit kiosque à souvenirs. Là, on vous proposera de monter tout en haut de l’église pour admirer la vue imprenable sur la ville pour quelques euros. Vous commencerez alors une ascension longue de plusieurs centaines de marches dans des couloirs très étroits qui vous feront vous demander à quelle époque vous êtes. Vous croiserez des milliers d’inscriptions gravées dans la roche des murs des escaliers. Enfin, vous arriverez tout en haut, cheveux au vent et vous vous direz que cette ascension sportive en valait la peine ! Il ne vous restera plus qu’à admirer le panorama. 
 

Heidelberg, Photo

 


6 - La ville et la verdure

Ce qui d’après moi, fait le charme d’Heidelberg, c’est sa verdure. Je suis toujours surprise, lorsque je suis dans le quartier de Neuenheimer Feld, de voir à quel point la campagne est proche, à quel point il est facile de s’échapper de la ville pour quelques heures. Au-delà des campagnes environnantes, la ville de Heidelberg est elle-même constituée de beaucoup de verdure. Les bords du Neckar par exemple, sont extrêmement bien entretenus et la couleur de l’herbe peut largement en témoigner. Heidelberg est une ville qui respire ou plutôt où l’on respire.
 

Heidelberg, Photo

 


7 - Les pâtisseries à Heidelberg

Le café Gundel est un café situé dans la Hauptstrasse, la principale rue piétonne de la ville, dont la vitrine en a impressionné plus d’un. Je suis moi-même passée plusieurs fois devant sans jamais oser y entrer. Ce café est peut être ce qu’il y a de plus allemand à Heidelberg selon moi. Je n’ai jamais été fan de gâteaux, biscuits et sucreries germaniques mais il faut bien le dire, la vitrine de ce café sait mettre des paillettes dans les yeux avec ses pâtisseries époustouflantes
  

Heidelberg, Photo

 


8 - Plöck

S’il doit exister une signature urbanistique à Heidelberg, je pense que c’est définitivement Plöck. Plöck est une rue étroite et longue dans la Altstadt parallèle à la Hauptsrasse. J’ai souvent pris cette rue en vélo. J’aime beaucoup cet endroit alors même qu’il n’a rien d’exceptionnel si ce n’est la traditionnelle auberge Essighaus, une des plus anciennes de Heidelberg: Plöck est en effet une rue avec des bâtiments modernes et gris. C’est en revanche une rue toujours très animée avec des piétons, beaucoup de vélos et des voitures qui tentent de se frayer un chemin. On dit qu’un étudiant en sociologie de l’université de Heidelberg aurait mené une étude sur le fonctionnement de Plöck. En effet, la circulation dans cette rue ne semble pas avoir de sens, à tout moment on peut s’attendre à avoir un accident. Le jeune étudiant aurait conclu qu’aucune règle de circulation ne règne sur Plöck (même pas la priorité à droite !). C’est donc toujours avec un sourire en coin que j’évite tous les accrochages potentiels avec les véhicules présents quand je me balade à Plöck. 
 

Heidelberg, Photo

 


9 - Brückenstrasse

La Brückenstrasse est la rue qui suit le Theodor-Heuss-Brücke à Heidelberg. J’ai dû la prendre des centaines de fois à vélo, à toutes les heures du jour et de la nuit et pourtant je ne me suis jamais sentie en danger. On y trouve, comme dans presque toutes les rues allemandes, des pistes cyclables qui protègent vraiment de la circulation des voitures (pas comme en France). Et surtout c’est une rue très animée et très lumineuse avec toutes sortes de magasins avec de très grandes vitrines mais aussi des restaurants, des bureaux de presse. C’est un peu comme le centre-ville de Neuenheim et j’aime cet endroit.
 

Heidelberg, Photo

 


10 - Les quartiers résidentiels

Ce que j’aime aussi à Heidelberg, ce sont les quartiers résidentiels et paisibles. Ceux de Neuenheim et Handschusheim sont ceux que j’ai le plus admirés. On pourrait se dire que ces quartiers n’ont rien d’extraordinaire : ils attirent plutôt les familles, sont calmes et silencieux. Mais la taille des maisons de ces quartiers et surtout leur style sont impressionnants. Elles ressemblent beaucoup à des maisons en pain d’épice avec leurs couleurs chatoyantes et leurs fantaisies. Combien de personnes pouvaient bien vivre dans de si grandes résidences à l’époque de leur construction ? Les Allemands ne sont pourtant pas les champions des familles nombreuses… 
 

photo, Heidelberg


Comme vous l’aurez compris, Heidelberg m’a chavirée. Il me tarde d’y retourner et d’y découvrir d’autres petits coins de bonheur.
 

Nous vous recommandons
Sophie REGIS FB_IMG_1603433245442

Sophie Régis

Sophie aime la danse, le cinéma, la musique... Dynamique et volontaire, sa devise c'est "J'aime tout et je n'ai peur de rien !". Occasionnellement, elle manie aussi sa plume en tant que rédactrice web à Lepetitjournal.com Allemagne.
0 Commentaire (s) Réagir