TEST: 2253

Se faire vacciner ne signifie pas rompre le jeûne 

Par J.C. | Publié le 08/03/2021 à 15:31 | Mis à jour le 08/03/2021 à 15:36
vaccination durant le ramadan

Le Cheikh Dr. Ahmad bin Abdul Aziz Al Haddad, Grand Mufti de Dubaï, a confirmé que l’inoculation du vaccin contre le COVID-19 ne s’apparentait pas à un cassage du jeûne puisqu’il est administré de manière intramusculaire.

Pour les personnes qui jeûnent, il est effectivement interdit de prendre de la nourriture, de l'eau ou des médicaments par la bouche, le nez, ou par voie intraveineuse. Al Haddad a aussi ajouté qu’au-delà de la vaccination, l’action de se faire tester ne représente pas non plus un cassage du jeûne (même si des échantillons sont pris dans le nez des patients).

Enfin, si un Musulman vomit ou ressent des douleurs en raison du COVID et qu’il est forcé de prendre des médicaments, ses vomissements ne pourraient être synonymes d’un cassage du jeûne tout comme la prise de médicaments induisant un cassage du jeûne (comme des analgésiques par exemple) ne saurait être reprochée à une personne qui a justement pris ces médicaments pour se soigner. Les personnes concernées pourront alors rattraper leur jeûne.

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dubaï !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale