Jeudi 24 juin 2021

Pas de receptions privées pendant l'Eïd 

Par J.C. | Publié le 12/05/2021 à 16:15 | Mis à jour le 14/05/2021 à 12:26
receptions privées Eid

Quiconque participe ou organise des rassemblements dans le cadre des célébrations de l’Eïd peut s’exposer à des amendes allant jusqu’à 10 000 AED en cas de violations des mesures de précaution à appliquer suite à la pandémie de COVID-19.

Il n’est donc pas question de relâcher les efforts entrepris jusqu’ici, même si l’Eïd est une fête qui marque la fin du Ramadan et qui est généralement célébrée en famille ou avec des proches. En effet, comme la loi le permet, une personne qui organise un évènement rassemblant trop de convives ou ne respectant pas les mesures de précaution (telles que le respect des distanciations sociales) risque une amende de 10 000 AED pendant que les personnes qui y prennent part s’expose à un risque d’amende de 5 000 AED chacune.

Cette règle s’applique à tous, y compris aux lieux de réceptions privés. Pour éviter les risques d’une reprise de la pandémie, les autorités des EAU ont en effet invité la population à fêter l’Eïd seulement entre personnes vivants sous le même toit. Les traditions habituelles telles que la distribution de nourriture, la distribution de cadeaux (ou d’argent liquide pour les enfants) sont aussi sur la liste des pratiques à éviter cette année et il est préconisé de leur préférer des moyens digitaux (cagnottes en ligne etc..).

Les résidents sont par ailleurs invités à signaler toute violation, soit par téléphone en contactant le 8002626 ou encore un texto au 2828.

 

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s)Réagir