TEST: 2253

Les investisseurs invités à prendre en compte les impôts et taxes

Par J.C. | Publié le 03/04/2021 à 15:24 | Mis à jour le 03/04/2021 à 15:31
taxe Dubai

Selon des experts du milieu de la finance, les expatriés des EAU qui souhaitent se créer un portefeuille d’investissements fiscalement avantageux sont invités à prendre en compte les différentes taxes en place à la fois dans leur pays d’origine mais aussi dans le pays dans lequel se trouveront ces investissements. Regarder les politiques fiscales semble donc primordial dans un contexte où, si l’on se concentre sur les EAU, de plus en plus de conventions fiscales sont en cours de ratification entre notre pays et bien d’autres à travers le monde. Par exemple, une personne Britannique vivant aux EAU bénéficiera de traités avantageux entre les deux pays alors que cela ne pourra être le cas pour une personne originaire du Danemark, vivant aux EAU, et souhaitant investir dans son pays d’origine. Il ne faut pas oublier non plus que les pays du GCC ont voté en 2015 l’implémentation de la TVA, que les EAU ont pour leur part fixé à 5% contre 15% par exemple depuis l’an dernier en Arabie Saoudite.

Alors que les EAU travaillent à diversifier leur économie et à le rendre moins dépendante du pétrole, il semble aussi important de se projeter concernant l’impact que pourra avoir cette diversification. De même que les nombreux projets de relances économiques mis en place par les pays du monde pour faire face à la pandémie, devraient d’une manière ou d’une autre, se résumer ensuite à de fortes augmentations d’impôts et de taxes et que ces derniers devront avoir été anticipées par les investisseurs.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dubaï !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale