Mercredi 23 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les EAU plus abordables malgré un coût de la vie qui progresse encore

Par J.C. | Publié le 29/06/2019 à 19:59 | Mis à jour le 30/06/2019 à 19:01
dubai coût de la vie

Mercer a publié mercredi son étude 2019 portant sur le coût de la vie dans 500 grandes villes du monde et les classements de Dubaï comme d’Abu Dhabi montrent une progression de plusieurs places sur ce critère. En effet, Dubaï qui était 26ème du dernier classement se retrouve à la 21ème place et Abu Dhabi qui était 40ème se retrouve 33ème. Cependant, ce constat ne signifie pas que la vie soit moins abordable cette année dans ces deux villes des EAU puisque le coût réel de la vie y a en réalité diminué en raison de la baisse des prix des loyers observée et de celle des produits de première nécessité. La dépréciation de l’euro par rapport au dollar a elle aussi joué un rôle dans cette situation où classement et réalité sont en fait différents. Le prix des produits importés de Chine a lui aussi baissé compte tenu de la position forte du dollar face au yuan chinois. Les experts s’accordent d’ailleurs à dire que bien qu’à Dubaï le coût de la vie puisse paraitre plus élevé si l’on regarde les chiffres, les baisses de prix constatées sur les 12 derniers mois ont eu un impact sur la façon dont la population ressent cette augmentation du coût de la vie. Pour rester attractives pour les expatriés, des villes comme Dubaï et Abu Dhabi doivent de toutes manières rester plus compétitives que d’autres grandes villes comme New York ou Londres. Dans la région, de nombreuses autres villes ont vu leur classement progresser. C’est le cas notamment de Koweït, Muscat, Djeddah ou encore Riyad puisque nombreuses sont les devises de la région à être indexées sur le dollar américain.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Istanbul Appercu
CONFLIT

Micro-Trottoir : Que pensez-vous de l'intervention turque en Syrie ?

La Turquie va—t-elle reprendre son offensive dans le nord-est de la Syrie ? La réponse demeure à quelques heures de la fin du cessez-le-feu de cinq jours conclu jeudi entre le vice-président américain