Les compagnies aériennes ont du mal à s’accorder sur des procédures

Par J.C. | Publié le 19/05/2020 à 18:48 | Mis à jour le 20/05/2020 à 08:54
Les compagnies aériennes ont du mal à s’accorder sur des procédures standardisées

Si vous voyagez en avion en Thaïlande, vous ne vous verrez pas proposer d’eau ou de nourriture à bord. En Malaisie et Indonésie, les vols ne doivent être remplis qu’à hauteur de la moitié de leur capacité. Aux Etats-Unis et en Europe, le siège du milieu est laissé libre. Beaucoup d’initiatives mais peu d’entente sur des procédures standardisées.

Seul le port du masque et les vérifications de températures de passagers semblent être les mesures bien établies.

Le problème reste que même après la reprise du trafic aérien, il semble difficile d’imaginer que l’ensemble des pays arrivent à s’entendre. Cela risque de créer des situations pénibles pour les futurs passagers. Dans le cas de l’occupation du siège du milieu par exemple, il semble nécessaire que le pays de l’aéroport de départ et celui de destination s’entendent sur des procédures afin de ne pas créer encore plus de confusion qu’actuellement. De nombreux professionnels demandent ainsi que des procédures standardisées soient mises en place, dans la lignée de ce qui avait été mondialement implémenté après les attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dubaï !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale