TEST: 2253

Les aéroports affrontent une tâche ardue face aux mesures post-COVID

Par J.C. | Publié le 16/06/2020 à 19:23 | Mis à jour le 16/06/2020 à 19:27
Les aéroports affrontent une tâche ardue face aux mesures post-COVID

Alors que bien souvent les préoccupations liées à l’impact du COVID19 sur le secteur aérien sont tournées vers les compagnies aériennes (qui vont perdre il est vrai énormément d’argent cette année, la majorité d’entre elles ayant encore beaucoup d’avions cloués au sol à travers le monde), les aéroports sont eux aussi face à d’importantes et couteuses transformations qu’ils doivent implémenter pour pouvoir opérer mais qui risquent aussi d’avoir un impact et de provoquer la fermeture des plus petits d’entre eux.

En effet ces derniers n’ont bien souvent pas les ressources nécessaires pour faire face aux réductions de trafic et augmentations de coûts liés aux mesures post-COVID19. Il y a d’ailleurs fort à parier que ces augmentations de coûts soient répercutées dans un premier temps sur les compagnies qui feront ensuite porter cela à leurs fournisseurs et très probablement aussi à leurs passagers. Les aéroports doivent effectivement mettre en place un certain nombre de mesures couteuses comme l’organisation d’opérations de désinfection ou encore la création de comptoir Duty-Free en libre-service.

Ils devront aussi faire respecter les distanciations sociales, modifier les procédures d’enregistrements pour les rendre automatisées, investir dans le biométrique et fournir les équipements nécessaires tels que les désinfectants, masques et gants. Pour de nombreux experts, tout cela aura forcément un coût qui sera répercuté sur le prix des billets.

A noter que sur le premier trimestre 2020 par exemple, la fréquentation de DXB a baissé de 19,8% par rapport à la même période en 2019 en raison de la baisse de la demande et des nombreuses suppressions de vols liées à la pandémie de COVID19. Reste à savoir si les plus petits aéroports seront capables de se relever d’une crise de cette ampleur.  

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Walli jeu 18/06/2020 - 05:14

Dans votre article vous parlez du coût pour les émirats des mesures liés au COVID-19 mais cela ne suffira pas si les personnes en charge de l accueil des voyageurs ne sont pas sensibilisées et formées aux gestes barrières et à la distanciation sociale..C est le constat fait lors de l arrivée à l aéroport d Abou Dhabi qu on peut simplement décrire en deux mots : surréaliste et ubuesque...

Répondre

Soutenez la rédaction Dubaï !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale