Vendredi 20 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ENVIRONNEMENT, la plus grande zone morte au monde se rapproche des EAU

Par J.C. | Publié le 17/06/2019 à 20:18 | Mis à jour le 17/06/2019 à 20:24
Dubai-EAU-la-plus-grande-zone-morte-océanique-du-monde-pourrait-atteindre-nos-côtes

Le réchauffement climatique ainsi que l’utilisation excessive d’engrais dans l’agriculture pourraient mener à un élargissement tel que la plus grande « zone morte » au monde pourrait atteindre les côtes des Émirats.

En effet, des chercheurs de la New York University d’Abu Dhabi ont mené une étude portant sur la croissance potentielle de cette zone située en Mer d’Arabie (aussi appelée Mer d’Oman), une région où la teneur en oxygène est faible et où la pollution excessive réduit considérablement les ressources nécessaires au maintien de la vie marine. L’étude menée récemment tend également à prouver que l’élargissement de cette zone est accentué par le rapide réchauffement des eaux de la région du Golfe Arabe puisque ce dernier a d’importantes conséquences sur le taux d’oxygène et donc à terme sur l’ensemble de l’écosystème sous-marin.

Le phénomène n’est en revanche pas inconnu des scientifiques puisque l’on dénombre 400 « zones mortes » dans le monde. Modélisations par ordinateurs ainsi que simulations ont ainsi été réalisés afin de démontrer que cette « zone morte » atteindra nos côtes dans un futur proche si rien n’est fait pour endiguer les causes de ce phénomène et notamment en réduisant les émissions de dioxyde de carbone.

0 Commentaire (s)Réagir

Lifestyle

BLOG

DÉCO – Suivez ces comptes Instagram made in Dubaï !

Qui ne passe pas du temps sur Instagram ? Que nous soyons en quête d’inspiration, d’être au courant des dernières tendances ou juste de suivre le fil d’actualité de nos amis ou de certaines personnali

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l