Mercredi 20 juin 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PATRICE COUTARD - À votre santé avec Bodyo !

Par Tiffany BUSSER | Publié le 19/05/2018 à 16:32 | Mis à jour le 21/05/2018 à 17:28
patrice Coutard

Patrice Coutard a été préparateur physique de l’équipe nationale de foot des EAU pendant quinze ans. Et cela se voit : il est en forme ! Ce scientifique du sport passionné a aussi été le premier à introduire quelques nouvelles technologies dans le domaine de la performance et de l’Entertainment ici.

Depuis presque trois années, il se consacre à Bodyo - une plateforme et ses PODs - des capsules à taille humaine bardées de capteurs - qui fait du bilan de santé un jeu d’enfant. Sa vision et son travail pour cette startup (qu’il a entièrement financé en propre) lui a valu de remporter le 2ème édition du trophée French Tech Dubai UAE organisé par le French Business Council Dubaï, un contrat avec la Dubai Health Authority et sa sélection parmi 700 candidatures pour participer au Cohort 4 du Dubai Future Accelerator, entre autres.

 

Lepetitjournal.com/dubai : Pourquoi avez-vous créé Bodyo ?

 

Patrice Coutard : C’est une solution holistique qui existe avant tout dans une perspective de prévention. L’ensemble des paramètres permet le suivi de l’état général de santé ou d’un programme complet avec un bilan avant, pendant. Il peut aussi signaler une anomalie. L’idée est d’aider les gens à mieux comprendre leur corps. Par exemple, il est important de considérer la masse grasse et la masse musculaire plutôt que de focaliser sur le poids.

 

A qui vous adressez-vous ?

 

Nous nous adressons à trois couches d’utilisateurs : les utilisateurs finaux (les particuliers comme vous et moi), les professionnels de la santé (nutritionnistes, coach, corps médical) et les « superviseurs » (assurances, gouvernement etc.).

 

Pourquoi pas un autre fitness tracker portatif (bracelets connectés type Fit Bit, Samsung gear, Garmin etc.) ?

 

On marche ensemble ! Nous avons une démarche complémentaire : les wearables sont moins précis mais ils facilitent un suivi quotidien, à enrichir avec un bilan plus complet et précis au moyen d’un pod Bodyo. Les Pods (cabines à capteurs) ne sont que la partie émergée de l’iceberg… la plateforme en est l’extension connectée. Elle représente un véritable écosystème. Compatible avec les technologies portatives et les smartphones, elle centralise les données et abrite une multitude de programmes et conseils allant de la remise en forme à la nutrition. Aujourd’hui basée au Portugal et bientôt en France, la R&D vise à développer une gamme de capteurs et d’objets patentes pour améliorer la précision et diversifier le panel des données collectées (analyse sanguine ou électrocardiogramme par exemple). Il s’agit de systématiser toute une partie du bilan de santé !

 

Quelle est la vôtre vision pour Bodyo ?

 

C’est un pas important vers l’automatisation d’un certain type d’analyses médicales. Il y a aussi cette dimension de « gammification » : améliorer son score devient comme un jeu et peut être une source de motivation. La Dubai Health Authority doit commander 6 pods et envisage de donner des « points santé » pour récompenser les progrès ou les bons résultats ; ceux –ci pourraient se transformer en réductions et autres avantages ! Nous envisageons aussi de développer des pods plus petits pour les pharmacies avec des algorithmes engendrant une recommandation optimum de compléments alimentaires. L’idée a aussi plu à plusieurs leaders sur le marché de l’assurance et même à Ikea ! Notre présence média dans 47 pays a élargi le champ des possibles encore davantage. Nous avons le soutien de Microsoft, sommes en contact avec Epic et Cerner Group (softwares hospitaliers), Sanofi etc.

 

Quel est votre modèle d’affaire ?

 

L’idée est de louer les capsules pendant trois années (environ 1400$ / mois) puis les offrir à des pays / des régions dans le besoin afin d’équiper les désert médicaux. Avec la capsule, vient une application gratuite qui peut se convertir en application prémium payante. Elle donne accès à 5 programmes de base, 9 spécifiques et des chats directs avec infirmières, coaches et nutritionnistes…

Aussi, nous mettons la plateforme à la disposition de grandes sociétés qui souhaitent un écosystème opérationnel clé en main – soit en leur nom soit en gardant le label Bodyo.

Enfin, nous avançons dans un domaine où les points de données sont précieux, ces « datas » font indéniablement partie de la valeur ajoutée que nous produisons. D’ici cinq ans, nous estimons avoir accompli entre 18 et 25 millions de check-up santé.

 

Que vous a apporté le French Business Council ?

 

Nous étions déjà présents l’année dernière pour le prix French Tech Dubaï UAE organisé par le French Business Council  mais sans l’avoir remporté. Recevoir le prix cette année a récompensé tout le travail abattu en un an. Et il y en avait ! Nous avons tenu notre vision, nos promesses : une marque est née, le produit s’est remarquablement perfectionné, la plateforme est bien fonctionnelle...

J’ajoute que l’équipe du French Business Council est formidable. Nous sommes en contact quasi quotidiennement. Ils nous ont ouvert leur réseau et notamment leur contacts avec le gouvernement français. Leur aide est précieuse et de qualité. Ils ont d’ailleurs récemment reçu le "Dubai Quality Appreciation Award for Representatives Entities", présenté par le Sheikh Maktoum bin Mohammed, et cela était bien mérité !

 

 

 

 

0 CommentairesRéagir

Communauté

PORTRAIT D'ENTREPRENEUR

RENAUD DE GONFREVILLE - La nouvelle génération des relations clients

Une rencontre avec un entrepreneur vétéran de Dubaï, Renaud de Gonfreville, quelqu’un qui à l’image de ces proverbes asiatiques dont on n’apprécie la teneur que lorsqu’on a du vraiment faire face à de