La clinique dentaire à la française du Dr Caron

Par Marie-Jeanne Acquaviva | Publié le 08/05/2022 à 17:30 | Mis à jour le 08/06/2022 à 15:47
Copy of Dr. Dominique CARON (2)

Prévenir, soigner guérir, embellir : la devise d’un cabinet dentaire qui a su réussir le mariage de la culture du soin à la française avec la technologie de pointe futuriste et l’efficacité Dubaïote. VERSAILLES Dental Clinic, une histoire de famille qui a fait le pari de l’expatriation sans renier son histoire et sa culture, pour prendre le meilleur de ce que Dubaï avait à offrir. Ecoutons son fondateur partager sa philosophie du soin.

 

Lepetitjournal.com/Dubaï : Depuis combien de temps vous êtes-vous installés à Dubaï ?

Dr Caron : Nous n’avons pas vu le temps passer, mais cela fait 15 ans que je suis arrivé, avec mon épouse Véronique et nos 5 enfants.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé au départ, à venir y monter une clinique dentaire ?

En 2007, nous ne sommes pas partis de gaîté de cœur… On n’emmène pas sa famille ainsi au bout du monde sans réfléchir, pour tout recommencer de zéro, ou en pensant que l’on va pouvoir s’enrichir dans un lieu que beaucoup croient encore être un Eldorado, où l’or tombe du ciel dès qu’on sort de l’avion ! Mais Dubaï, c’est aussi entreprenariat, ouverture au monde, grande sécurité, scolarité française de haut niveau, qualité de vie, confort, services… L’enseignement scolaire en France, peu orienté vers les réalités internationales à cette période, a été la première de nos motivations.

Mais notre motivation en tant que professionnel médical a été de proposer des avancées dentaires technologiques encore ignorées dans la région comme les implants dentaires, les empreintes 3D, la reconstruction de prothèse céramique en une séance… l’expansion des compétences dentaires françaises.

 

Qu’est-ce que cette expatriation a changé pour votre famille ?

À Dubaï, nos enfants se sont vite adaptés à cette nouvelle vie, sous le soleil, même si c’était parfois un peu compliqué de les sentir souvent comme en vacances ! Ils ont fait de leur scolarité une arme internationale : ils sont tous au minimum quadrilingue, Ils ont vécu entourés d’amis de nationalités, de cultures, de religions différentes, et en sont sortis grandis. Leur esprit et leur vision du monde se sont ouverts et tous feront leur chemin, que ce soit en France qui reste leur pays de prédilection, ou bien à l’étranger. Aucun d’eux n’a cependant voulu suivre mes pas de dentiste, mais ce qui les habite est le plus important :  les valeurs familiales, l’amour du travail bien fait, et ils savent que rien ne tombe du ciel… pas plus à Dubaï qu’ailleurs.

 

Et dans votre vie professionnelle : par exemple qu’est-ce qui vous différencie ici à Dubaï, de l’offre abondante dans ce secteur ?

 

Prévenir, soigner guérir, embellir : c’est notre devise, et elle impacte bien sûr toute notre pratique. Nous avons toujours eu, à Versailles ou à Dubaï, un plateau technique de haut niveau et sans équivalent. Depuis 1990, nous utilisons des systèmes d’informatisation et de numérisation de pointe qui nous permettent par exemple de faire des reconstitutions céramiques ultra précises en une seule séance, là ou ailleurs il faut encore entre 3 à 4 rendez-vous. Les couronnes, inlays, facettes sont réalisés au fauteuil, confortablement en quelques minutes, sous les yeux du patient. Le temps est un élément prépondérant : personne n’a le temps de venir plusieurs fois pour le même soin chez le dentiste, encore moins à Dubaï ! Avant cette phase, bien sûr la dent est soignée et traitée, puis une empreinte en 3D avec une caméra spéciale est prise, tout est réalisé en un temps record, mais l’expérience et la mise à jour permanente des connaissances scientifiques sont indispensables pour manier avec dextérité ces technologies qui évoluent en permanence.

 

Quelles sont vos spécialités ?

Nous sommes les pionniers du traitement en une séance justement. Je forme tous mes confrères et consœurs à ces techniques. Concevoir et réaliser le traitement global qui correspond le mieux aux besoins et aux attentes des patients. Concevoir des plans de traitements globaux qui intègrent tous les aspects de la santé avec une approche holistique pour permettre au patient, de parler, manger et sourire en toute liberté et sécurité … Et toujours garder en tête que je pourrais être le patient sur le fauteuil ! Tous les soins sont pratiqués en douceur, sans précipitation, sans stress et sans douleur, pour toute la famille.

 

Est-ce que certains de vos praticiens sont francophones ?

Bien sûr, c’est essentiel dans notre clinique dentaire française…Sur 4 praticiens/praticiennes, 3 sont français, ou francophones. C’est une condition primordiale pour communiquer avec nos patients français et francophones. Nous sommes nous-mêmes français, mon épouse et ma fidèle collaboratrice Véronique qui gère la clinique, pendant que notre fils ainé Julien (qui vient d’être papa), s’occupe de veiller au bon fonctionnement administratif et technique.

 

Quelle importance donnez-vous à la relation avec le patient ?

Dans le monde médical, les soins dentaires ont toujours eu une place à part. Peu de patients viennent se faire contrôler ou soigner en toute décontraction…Combien trainent encore le souvenir handicapant mauvaises expériences, comme un boulet ? ...Pourtant, depuis plus de 50 ans, tout le matériel existe pour ne plus avoir mal, plus du tout ! Comme je vous le disais : ne jamais perdre de vue que le patient pourrait être « moi » ou un membre de ma famille. Toujours faire au mieux des besoins du patient. L’écoute est primordiale, prendre tout le temps qu’il faut pour montrer et expliquer. En ce sens, la caméra intra-orale que nous utilisons pour montrer sur écran le problème et sa résolution à une haute fonction didactique.

 

Un petit conseil d’hygiène ou de soin dentaire ?

Au-delà de ce que tout le monde connait, brossage 3 fois par jour, contrôle et détartrage tous les 6 mois….

Voici une petite astuce qui peut vous changer la vie : Le matin, brossez-vous les dents dès le réveil, avant le petit déjeuner…

Pourquoi ? La cible de ce brossage ce sont les bactéries qui ont eu toute la nuit pour se reposer et se multiplier dans votre bouche, ce que votre haleine sent, le fameux « morning breath » de mauvaise réputation, ce sont ces bactéries…Si vous ne les éliminez pas avant de manger, les bactéries en contact avec la nourriture vont secréter des acides et attaquer doublement vos dents.

Alors, changez vos habitudes, brossez d’abord, et mangez ensuite, en toute sécurité !

 

Qu’appréciez-vous le plus dans le fait de vivre à Dubaï et non plus à Versailles ?

Tout d’abord, nous retournons le plus souvent possible à Versailles, où nous avons nos attaches familiales et notre maison. Avec les années Dubaï, est un peu devenue notre Versailles !... Vivre dans un pays qui entreprend et qui voit loin. Pouvoir travailler en ne se préoccupant que de la qualité et de l’efficacité. Notre plus belle récompense est de voir revenir les patients avec le sourire.

 

Qu’aimeriez-vous faire connaitre de votre cabinet en particulier ?

Tout simplement vous donner de bonnes raisons de penser « J’aurais dû venir plus tôt ! »

 

Pour plus d'informations sur Versailles Dental Clinic 

 

 

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dubaï !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale