Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

BERNARD FRONTERO – Beaucoup de nouveautés à l’Alliance Française !

Par Marie-Jeanne Acquaviva | Publié le 08/07/2018 à 06:00 | Mis à jour le 14/07/2018 à 17:14
Bernard Frontero

Les 35 ans de l’Alliance Française approchent, cet événement nous réserve au passage de nombreuses innovations et nouveautés. Écoutons Bernard Frontero, son directeur, nous parler de tous ces projets.

 

Lepetitjournal.com/dubaï : Une nouvelle antenne, un nouvel auditorium, un nouveau café…l’Alliance fait peau neuve pour son anniversaire !

 

Bernard Frontero : Je suis particulièrement enthousiaste de la création de notre nouveau centre qui se situera au cœur de Knowledge Park, c’est à dire au milieu de tous les grands lieux consacrés à la pédagogie universitaire, proche du site de l’Exposition Universelle, au centre de ces regards croisés entre les cultures francophones et émiraties; c’est vraiment là notre place, et le sens premier de l’Alliance, être un pont, un lien, entre les gens, les cultures, les générations (que des parents ou même des grands-parents ayant appris le français enfants, aient envie de le transmettre à leurs propres enfants par exemple).

Cette nouvelle antenne abritera entre autre une médiathèque électronique, et sera bien entendu un lieu consacré à l’enseignement et à la culture, avec tout un panel d’activités et de services qui lui seront propres, comme par exemple la présence d’une personne dédiée à Campus France afin de communiquer au mieux avec les étudiants désirant poursuivre leurs cursus en métropole, en coopération – comme pour de nombreuses de nos activités - avec les services culturels de l’Ambassade de France.

 

Le centre d’Oud Metha n’est pourtant pas en reste et semble lui aussi abriter beaucoup de nouveautés ?

 

B.F : Nous attendons avec impatience les derniers coups de pinceaux pour rouvrir l’auditorium, complètement transformé, qui va nous permettre de donner une vraie place aux arts vivants, de recevoir des concerts, des spectacles et des projections dans une salle numérisée donc avec une qualité professionnelle.

Ce sera désormais une formidable scène des arts vivants que nous avons pu imaginer et faire construire grâce à l’entente et au soutien hors du commun de notre conseil d’administration. Là encore nous sommes vraiment au cœur du sens intime de l’Alliance Française : tisser un lien intense et profond entre la métropole et le pays qui nous héberge, nourri de personnes passionnées, comme Hussain Al Jaziri ou Patrick Chalhoub, amoureux de la France comme l’étaient en 1883 nos lointains fondateurs, Jules Vernes ou Ferdinand de Lesseps.

 

Une autre excuse pour venir flâner à l’Alliance : la réouverture de votre café sous la houlette d’un jeune chef prestigieux ?

 

B.F : Cela fait effectivement parti des nouveautés que nous préparons d’ici la fin de l’année. L’Alliance est aussi le lieu de la convivialité, et nous nous devions d’y représenter le goût français.

Le beau projet de Thomas (un ancien de Yannick Alleno) nous a séduit car il s’aligne avec tout ce que nous souhaitions transmettre : un lieu chaleureux, représentant l’excellence et la qualité française, à l’opposé de la malbouffe.

Un concept « Bistronomie » où le menu change chaque jour en fonction des envies du chef et des arrivages. Un lieu qui privilégie les produits frais de saison issus de la région. C’est pourquoi en lien avec le café nous avons aussi le projet magnifique d’installer un potager pédagogique, et un service de traiteur sous forme de « box » proposant des goûters ou des repas préparés par ses soins et suivant les mêmes critères d’exigence.

Enfin, notre café « ODEON » (un clin d’œil à mon amour pour Paris) sera je l’espère un endroit où se retrouver, échanger et qui fera partie intégrante de ce réseau des lieux français à Dubaï.

 

Quel est le rôle au fond de l’Alliance Française, un nom que tous connaissent, mais dont finalement peu comprennent le fonctionnement ?

 

B.F : Peut être commencer tout simplement par dire que tout ce qui a trait de près ou de loin à la francophonie, nous en sommes partenaires. L’Alliance est là encore exactement dans son rôle, sa mission : construire un pont, attirer les gens vers une langue merveilleuse et (on ne le sait pas assez) internationale, diffuser notre culture, modifier les regards.

C’est par essence (et c’est ce qui rend mon travail tellement passionnant) ce que l’on appelle l’exercice du « soft power », la « puissance douce » dont pour moi le symbole actuel est la construction du Louvre d’AD. C’est avec un projet véritablement mondial et aux ambitions d’une telle ampleur à tout point de vue (architecturalement, culturellement, politiquement) que le regard que le monde porte sur le Moyen Orient va changer, mais aussi le regard que les Moyen Orientaux portent sur eux-mêmes.

Nous avons aussi l’ambition, dés 2018, d’ouvrir à un large public, d’autres pratiques - comme le théâtre, l’Opéra, les arts plastiques - et d’autres cultures, cette éducation-là, la formation d’acteurs, la médiation ou les parcours artistiques, c’est un savoir faire typiquement français, et que nous sommes heureux de participer à exporter, avec nos partenaires bien entendu.

 

Arrivez-vous à nous donner un aperçu rapide de l’ensemble des activités que vous proposez ?

 

B.F : La liste est longue en effet, avec par exemple les festivals, des rencontres avec des réalisateurs, des acteurs, des Cie de théâtre que nous invitons et des lieux mythiques de la scène parisienne avec lesquelles nous finalisons des collaborations, le programme « Cinécole » (projections de films dédiés aux scolaires) et les cours de langue bien sûr : nous préparons les diplômes du DELF, mais offrons aussi des cours par exemple aux services de l’immigration pour que les employés de l’aéroport puissent échanger quelques mots avec les nouveaux arrivants français.

A cela s’ajoutent toutes les activités parascolaires (qui ne sont pas réservées au seuls francophones), les animations de la Médiathèque, les cafés-langues, les Parcours Artistiques en partenariat avec les écoles, les expositions avec la seconde édition du Prix des Femmes Photographes, un concours mondial dont nous sommes à l’origine avec des partenaires tels que IWPA et Antidote….oui on peut dire que l’Alliance est très active !

 

Quelques mots enfin sur « votre Dubaï »

 

B.F : C’est une image qui fait sourire, mais pour moi elle symbolise Dubaï, le fait de littéralement faire le tour du monde en passant d’un lieu à un autre : de Al Fahidi au nouveau complexe La Mer, du Souk Madinat au Dubai Mall, du magnifique Opéra aux boutres de la Creek, du luxe anglais du Spinney’s en passant par l’opulence multicolore des étals de fruits et légumes émiratis de la COOP, entre Lulu et Carrefour naviguer du Pakistan aux Philippines et à la France au grès des étalages.

C’est le même sentiment que l’on a en regardant la Burj Khalifa et les plages au loin, d’habiter à la fois Miami et Karachi, New-York et la Côte d’Azur : Nulle part au monde vous ne retrouverez ce mélange incroyable…

 

Republication le 8 juillet 2018

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

BLACK FRIDAY - Les grandes soldes commencent cette semaine 

​​​​​​​Une « Super Sale » sera organisée pendant 3 jours du 22 au 25 novembre, et devrait permettre au plus grand nombre de bénéficier, comme c’était le cas lors de la précédente édition en mai dernie

Vivre à Dubaï

GASTRONOMIE

OÙ déguster et trouver un vrai bon poisson à Dubaï ?

Du poisson frais, de bonne qualité, sans vider votre épargne ? Oui Dubaï est en bord de mer, mais parfois comme le dit l’adage ce sont les cordonniers les plus mal chaussés, et les étals des supermarc