Certains pays changent d’heure ce dimanche : Quel impact aux EAU ?

Par J.C. | Publié le 26/10/2019 à 16:45 | Mis à jour le 26/10/2019 à 17:05
Changement heure Dubai

Contrairement à de nombreux pays occidentaux (et notamment les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou encore la France), les EAU ne changeront pas d’heure ce weekend, le pays n’ayant jamais pratiqué ce changement d’heure depuis sa création.

Cependant, ce n’est pas parce que les EAU ne sont pas directement concernés que nous ne ressentirons pas d’impact avec ce changement. Aussi, il faudra se lever plus tôt ou se coucher plus tard si l’on doit joindre ses proches résidant à l’étranger.

Même constat côté business où il faudra sans doute faire de petits aménagements afin de pouvoir travailler conjointement avec des clients, fournisseurs ou partenaires établis dans des pays pratiquant le changement d’heure.

Pour rappel, à compter de dimanche, il y aura 3 heures de décalage avec la France (au lieu de 2h), 9 heures de décalage avec NYC (au lieu de 8) et 12h avec LA (au lieu de 11). L’Angleterre aura désormais 4h de moins que les EAU (au lieu de 3).

À noter que le changement d’heure est surtout pratiqué en Europe et dans les pays occidentaux et ne l’est que très peu en Asie et en Afrique. De nombreux pays ont d’ailleurs déjà abandonné ce fonctionnement (comme le Japon en 1951, la Tunisie en 2009 ou encore le Maroc en 2018). Ce principe avait été mis en place initialement afin d’économiser des bougies (et depuis de l’énergie) en ayant des heures plus adaptées au lever et coucher du soleil.

Il semblerait que se soit une des dernières fois en Europe. La Commission européenne ayant promis la suppression du changement d’heure pour 2021. Le problème : les Etats de l’UE bataillent actuellement pour savoir quelle heure (été ou hiver) conserver.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Dubaï !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale