Dimanche 16 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

VIVRE À DAKAR – Témoignage de Sandrine Lemare

Par Lepetitjournal Dakar | Publié le 11/07/2017 à 20:30 | Mis à jour le 02/03/2018 à 11:09
Photo : Stéphane Tourné
VIVRE À DAKAR – Témoignage de Sandrine Lemare

Je suis Sandrine Lemare, originaire de Granville en Normandie. Avant de venir m'installer au Sénégal je vivais sur Paris ou je travaillais dans l'Education Populaire. Depuis le début de mes études universitaires, j'envisageais de m'installer définitivement au Sénégal et c'est d'ailleurs dans cette volonté d'installation que j'ai consacré mes travaux universitaires et de recherches au Sénégal.

 

Quand et pour quelle raison est-tu venue au Sénégal, la première fois ?

Je suis venue pour la première fois au Sénégal en 1997. J'étais étudiante en Sociologie avec pour sujet de recherche, Le Rôle du Griot Wolof dans le champ Politique Sénégalais contemporain.

 

Pour quelle raison es-tu restée ?

J'y suis restée car j'ai tout simplement décidé d'y faire ma vie, et parce que j'ai fait de belles rencontres des mon premier séjour qui m'ont permis d'avoir rapidement un premier ancrage professionnel au sein de l'ONG Enda Graf Sahel.

 

Qu'est ce qu'il te plaît dans ta vie à Dakar ? 

J'adore tout d'abord la Ville de Dakar, sa côte qui me fait penser aux côtes Granvillaises dont je suis originaire. J'aime le rythme de cette ville, son activité, son bouillonnement. Tout se passe ici. J'aime mes activités professionnelles sources de sens et de véritables épanouissements. Je travaille au sein de l'Association Unies Vers'Elle Sénégal qui gère deux maisons : La Maison Rose pour les femmes victimes de violence et Yaakaru Guneyi qui prend en charge des enfants talibés et je suis aussi enseignante de sociologie à l'Institut Supérieur de Management.

 

Qu'aimes tu particulièrement au Sénégal ?

La tolérance et le dialogue des religions, sources de Paix.

 

Y-a-t-il des choses qui te manquent de France ? 

Ce ne sont pas des choses qui me manquent mais des personnes en particulier mes deux s?urs.

 

Et qu'est ce qu'il te manquerait d'ici si tu repartais en France ? 

Si je devais partir, mais je ne partirai pas, ce sont mes amis et ceux qui sont aujourd'hui  ma Famille, mes piliers.

 

Quel est ton endroit préféré à Dakar ?

La petite corniche car le paysage est d'une grande magie, la mer, Gorée et les Baobabs en suspend dans la roche. Un rêve éveillé que je fais tous les matins comme un rituel.

 

Ton endroit préféré pour partir en weekend ? 

Toubab Dialaw.

 

La région du Sénégal que tu préfères ?

J'adore la région de Thiès, en particulier le Village à la sortie de Thies Diassap car j'y ai des racines fortes.

 

Quels sont pour toi les aspects négatifs de Dakar ?

La circulation, des heures dans les embouteillages pour faire de petites distances. L'horreur !

 

Qu'est ce qui t'as le plus frappé la première fois que tu as mis les pieds au Sénégal ?

Les couleurs, des éclats de couleur partout : les boubous des hommes et des femmes, les paysages, les moyens de locomotion, en particulier les cars rapides etc.. Dakar est une capitale en couleur.

 

Aurais-tu un conseil à donner aux futurs expatriés ?

Celui de veiller à vous intégrer sans vous désintégrer.

 

 

Nous vous recommandons

logofbdakar

Lepetitjournal Dakar

L'édition de Dakar de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Dakar

CULTURE

BD Passion : un espace dakarois dédié à la culture et aux loisirs

Coup de cœur pour ce lieu unique à Dakar, BD Passion, dédié aux livres, aux jeux et aux activités culturelles pour les petits et les plus grands. Rencontre avec Marieme Seck, fondatrice de BD Passion.

Sur le même sujet