Vendredi 16 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DO MASSE - Contes et légendes du Bénin

Par Lepetitjournal Cotonou | Publié le 20/04/2016 à 22:00 | Mis à jour le 18/10/2018 à 16:16
do masse

 

Les contes et légendes du Bénin sont porteurs de leçons de morale, de philosophie, et servent de guide dans la vie. Ils sont encrés dans la tradition orale d'un peuple qui se les transmet de génération en génération au moment des veillées familiales. Laissez-vous bercer dans cet article par les contes fons du Bénin, un recueil écrit par Christine Adjahi Gnimagnon.

 

Christine Adjahi Gnimagnon est originaire du Bénin et vit actuellement en France. Docteur en Géographie, enseignante et documentaliste, c'est une conteuse remarquable, passionnée de culture béninoise. Elle a écrit un recueil de contes fons du Bénin, Do Massé, que lepetitjournal.com/cotonou souhaite vous faire découvrir.

L'écrivain relate dans son avant propos les raisons qui l'ont poussées à vouloir les consigner par écrit afin qu'ils ne disparaissent pas totalement en proie à la modernité des soirées passées devant la télévision.

« Je me souviendrai longtemps encore de ces soirées à la belle étoile à écouter ces contes et légendes qui commençaient par cette formule :

Do ( raconte)
Massé (j'écoute)

Ces contes et légendes, sont porteurs de leçons de morale, de philosophie, pour nous guider dans la vie. Je revois au milieu du cercle de famille, ce noble vieillard qui savait mettre en scène des animaux, des personnages mythiques, en contant leurs aventures, leurs exploits et leur ruse."


Ces récits, basés sur la vie, la vérité, les faits vécus parfois, les expériences de chaque jour, sont racontés avec une telle conviction et un sérieux qui ne permettent pas de douter de la mission dont est investi le conteur : instruire, éduquer, guider, distraire. »

Découvrez dans cet article, le pacte des animaux, texte allégorique, symbolisant les règles qui se doivent d'être respectées dans toute communauté au risque de toujours finir par en payer le prix.

"Un jour, tous les animaux, depuis les insectes jusqu'au roi de la foret, se réunirent sous le baobab pour signer un pacte de bonne conduite et d'amitié. Ils étaient tous assemblés autour d'un grand trou et chacun devait fixer les principes à respecter pour vivre en paix entre eux.

C'est le roi lion qui devait recueillir les règles et dicter les lois. Pour lui-même, la ligne de conduite à respecter était de ne jamais se battre. Si deux animaux se battaient, il les dévorerait et le combat cesserait.

Vint le tour du renard : il ne fallait jamais le montrer du doigt sinon gare à ses foudres !

La panthère souhaitait qu'on ne lui jeta jamais du sable ou de la terre, sinon ce serait la terreur.

La vipère, quant à elle, dit que personne ne devait l'enjamber, sinon elle ne pardonnerait pas.

Le grillon, le plus petit de tous, déclara qu'il ne supportait pas d'être exposé au soleil.

Le pacte étant signé, ils partirent. Quelques instants plus tard, une dispute éclata, on ne sait pourquoi.

Comme personne n'arrivait à calmer l'altercation, le grillon se mit à pousser des cris stridents ; la panthère lui intima l'ordre de se taire, et, comme il n'obéissait pas, elle le jeta loin, en plein soleil.

Le grillon, très en colère, décida de se venger en jetant du sable sur la panthère.

Bouillante de colère, la panthère dévora le grillon. Le renard, témoin de la scène, reprocha à la panthère de ne pas respecter le pacte.

Pour toute réponse, la panthère le montra du doigt. D'un coup de dents, le renard lui arracha l'index, et immédiatement, ils se mirent à se battre.

Le lion constata que deux animaux se battaient et donc violaient sa règle. D'un bond, il voulu séparer les protagonistes. Dans son élan, il enjamba la vipère. Celle-ci, dans sa colère, mordit le lion qui l'écrasa puis alla dévorer les deux belligérants.

Empoisonné par le venin de la vipère, le lion mourut peu de temps après.

C'est ainsi que tous les animaux furent exterminés."

 

Florence Bourreau (www.lepetitjournal.com/cotonou) jeudi 21 avril 2016 

Sources : Do Massé : Contes fons du Bénin. Paris: L'Harmattan, 2002. (124p.). ISBN 2-7475-3351-4. Contes

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Cotonou

#MAVIEDEXPAT

S’installer à l'étranger : 8 bons réflexes

Vous débutez une nouvelle aventure à l’étranger ? Où en êtes-vous dans vos démarches ? Pas de panique, nous avons listé les 8 incontournables à traiter dans les meilleurs délais.

Que faire à Cotonou ?

L’ARTISTE SLAMEUR AMAGBÉGNON : « mon cœur déborde de joie, malgré les menaces car j’ai la satisfaction du devoir accompli »

Amagbégnon de vrai nom EKLOU K. Amagbegnon Branly est un artiste slameur béninois qui écrit des textes à l’encre de la culture Vodoun et des réalités sociales en français et en langues

Sur le même sujet