Lundi 18 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Trouver une colocation à Cologne

Par Lepetitjournal Cologne | Publié le 13/08/2019 à 22:56 | Mis à jour le 14/08/2019 à 07:41
Photo : © Pixabay
Cologne colocation chambre louer

Vous venez d'arriver à Cologne et vous êtes à la recherche d'une coloc ? A première vue, la tâche semble corsée mais pas de panique, lepetitjournal.com/cologne est là pour vous guider ! Voici les clés qui vous permettront d'y voir un peu plus clair : voici notre WG mode d'emploi.

Ne nous voilons pas la face, trouver la parfaite Wohnungsgemeinschaft (colocation) à Cologne n'est pas chose facile. Mais de nombreux outils sont à votre disposition afin de trouver la coloc' tant espérée. Cologne est une ville aux trésors cachés ; les bons plans sont difficiles à trouver mais valent vraiment le coup !



WG-Gesucht : le top de la recherche sur internet


Les sites internet seront vos premiers amis ! WG-Gesucht est le site de référence. Il est très complet et facile d'utilisation ; il dispose même d'une version en anglais. Vous avez deux possibilités ; consulter les annonces en les filtrant selon vos critères (fourchette de prix, colocataires mixtes, quartiers...) ou bien vous créer un profil. De nombreuses personnes recherchent des colocataires potentiels via ces profils. Armez-vous de patience ; en moyenne, le temps d'attente pour une réponse est d'une semaine.


Nos conseils bonus : Consultez très régulièrement le site et souscrivez aux alertes pour être tenu au courant dès que quelqu'un publie une nouvelle annonce. Une trentaine de nouvelles annonces sont postées chaque jour sur le site.
N'hésitez pas à vous présenter de manière détaillée (parcours, hobbies, traits de caractère...) dans vos e-mails. Cela est un gros plus pour vous différenciez aux yeux de ceux qui vous liront.

Les sites internets : WG-gesucht, Studenten-WG, Wohngemeinschaft
 


Sur le terrain



Si vous êtes déjà sur place, allez à la recherche des petites annonces. A l'université, dans les écoles de la ville ou encore dans les Instituts de langue, on trouve de nombreuses propositions. N'hésitez pas à demander partout autour de vous : au café, à la boulangerie... Comme dans toutes les grandes villes, les appartements se trouvent fréquemment grâce au bouche à oreille !
 


Hébergement temporaire : où aller ?


Pendant la recherche de votre home sweet home, loger à l'hôtel ou dans une auberge de jeunesse peut s'avérer à la fois déprimant et coûteux. Pourquoi ne pas tenter un autre moyen d'hébergement ? Cela vous permettra de prendre votre temps pour trouver la perle rare, le tout dans un cadre convivial.


Les pensionnats / établissements privés : De nombreuses églises, foyers de jeunes filles et écoles de langue proposent un hébergement pour une durée limitée. Les prix sont souvent abordables et de nombreux nouveaux arrivants y sont déjà : rencontres garanties ! Tandem ? Sprachschule in Koeln, Fachhochschule Koeln, Die Antoniter Siedlungsgesellschaft (ASG)


Couchsurfing : Le couchsurfing est un bon moyen de rencontrer des gens lorsque l'on arrive dans une nouvelle ville. Le concept est simple, on débarque avec nos valises chez quelqu'un pour une durée déterminée. Les points positifs sont la gratuité et, le contact humain. Ce dernier peut s'avérer très utile dans votre recherche d'appartement ! Des rencontres entre étrangers sont également organisées sur le site à Bonn, Cologne ou encore Düsseldorf.
Couchsurfing à Cologne


Airbnb / chez l'habitant : Cette alternative offre des chambres ou bien des appartements entiers à louer au jour, à la semaine et au mois. Vous aurez donc votre chez vous le temps de votre recherche.
Liens : Airbnb
http://cologne.craigslist.de


Notre conseil bonus : De nombreux étudiants louent leurs chambres d'août à octobre. Trouver un hébergement temporaire dans une autre colocation (Zwischenmiete) est donc relativement facile si vous arrivez en septembre à Cologne.



Les conseils de dernière minute de la rédaction



- En Allemagne, les ¾ des chambres dans les colocations ne sont pas meublées. N'oubliez pas de prendre ça en considération lors de vos recherches.
- On ne le répétera jamais assez souvent, mais n'envoyez jamais d'argent avant d'avoir reçu en mains propres les clés de l'appartement. Il en va de même avec les photocopies de vos papiers d'identité. Les arnaques sont très fréquentes !
- Il est probable que l'on vous demande de verser la caution de l'appartement à la personne qui quitte votre nouvelle chambre. Cela est très commun en Allemagne, ne vous inquiétez pas.
- Si vous n'êtes pas encore sur place et que vous avez reçu des réponses pour visiter des appartements, proposez une rencontre via Skype.
- Des groupes tels que ''groupe franco-allemand de Cologne, Bonn, Düsseldorf'' ou bien ''à la recherche d'une WG'' existent sur Facebook.
- Si vous souhaitez créer votre propre WG, c'est aussi possible. Lien.

Si vous avez d'autres conseils à partager, n'hésitez pas à laisser un commentaire.
Viel Glück!  


Farah Keram

Mise à jour article de septembre 2014

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.

Communauté

Heidelberg Mannheim Appercu
MICRO-TROTTOIR

L’Allemagne va sanctionner le « Upskirting ». Elles témoignent

La curiosité est un vilain défaut comme le dit l’adage, surtout si c’est pour regarder sous les jupes des filles. L’Allemagne a décidé de sanctionner dorénavant les amateurs de clichés impudiques.

Que faire à Cologne ?

GASTRONOMIE

Cologne, capitale inattendue et florissante du chocolat en Allemagne

À l'occasion du Marché des Chocolatiers, Cologne dégoulinera d'amour pour un produit universellement populaire. La rédaction fait le point sur la relation entre le chocolat et l'Allemagne.

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles

Sur le même sujet