TEST: 3873

Chiang Mai suffoque sous un brouillard de pollution

Par La rédaction de Chiang Mai | Publié le 08/03/2021 à 00:00 | Mis à jour le 08/03/2021 à 00:00
Photo : Catherine Vanesse - "Notre maison est en feu", oeuvre d'art visible au monument aux trois rois dans le cadre de l'exposition Art For Air
monument trois rois pollution chiang mai

Ce dimanche 7 mars, la ville de Chiang Mai a pris la tête du classement des villes les plus polluées du monde

Alors que le gouverneur de Chiang Mai, Charoenrit Sanguansat a émis une interdiction des feux forêts et des brûlis en dehors des zones sous la supervision des autorités entre le 1er mars et le 1er juin, Chiang Mai se classe dans le groupe de tête des villes les plus polluées depuis le mercredi 3 mars. 

Ce dimanche, le niveau de particules fines PM2.5 s’élevait à 245.5 µg/m³. Sur le site web d'AirVisual, Chiang Mai a été classée première ville la plus polluée au monde à 13 heures dimanche, après Dakha au Banglasdesh et Yangoon en Birmanie. Depuis le centre de Chiang Mai, le Doi Suthep, la montagne au pied de laquelle se trouve la ville, était totalement invisible!

La province de Chiang Mai a lancé cette année un système de gestion des feux issus des cultures sur brûlis. En 2020, plus de 132.000 rais (21.120 hectares) ont été brûlés. Avec cette nouvelle approche qui a démarré le 7 janvier, le gouvernement espère diminuer le nombre de feux de 25% à  50%. 

Outre les fumées liées à la culture sur brûlis, de nombreux feux de forêts ont également pu être observés. Pour lutter contre ces incendies, plusieurs provinces du nord de la Thaïlande ont annoncé qu’elles allaient interdire l’accès aux parcs nationaux pendant deux mois, révèle le National News Bureau.

Des patrouilles supplémentaires ont été mises en place pour surveiller les forêts et parcs nationaux. Les contrevenants pris à allumer des incendies s’exposent à des amendes allant jusqu’à 100.000 bahts et des peines d’emprisonnement de 4 à 20 ans. 

0 Commentaire (s) Réagir