Depuis la Thaïlande, un astronome français découvre un astéroïde quadruple

Par Catherine Vanesse | Publié le 15/05/2022 à 17:37 | Mis à jour le 16/05/2022 à 11:30
Photo : Catherine Vanesse - Le Dr Anthony Berdeu est arrivé au NARIT à Chiang Mai en février 2020 afin d’effectuer un post-doctorat
anthony berdeu

Chercheur à l’institut de recherche astronomique de Thaïlande (NARIT), Anthony Berdeu a repéré le premier astéroïde quadruple, une découverte historique. 

Anthony Berdeu, astronome français travaillant à l’institut de recherche astronomique de Thaïlande (NARIT) a découvert une troisième lune en orbite autour de l’astéroïde (130) Elektra. Une première dans l’histoire de l’astronomie faisant d’Elektra le premier système quadruple d’astéroïde connu. 

Identifié en 1873, (130) Elektra est situé dans la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter,  avec un diamètre de 260 km, Elektra est l’un des plus gros astéroïdes de cette ceinture.

En 2003, les astronomes lui découvrent une première lune. En 2014, une deuxième lune est détectée dans des données acquises à l’aide du spectro-imageur (IFS) de SPHÈRE, monté sur l’un des quatre télescopes du VLT (Very Large Telescope) au Chili.

A partir de ces mêmes images et données, Anthony Berdeu a identifié une troisième lune grâce au développement de deux nouveaux algorithmes. 

asteroide elektra
Grâce à un nouvel algorithme, Anthony Berdeu a pu détecter une troisième lune orbitant autour de l'astéroïde Elektra - Photo NARIT/Songkran K

Le premier est un algorithme de réduction des données permettant de passer de la donnée instrumentale brute, difficilement interprétable, à une donnée dite réduite, analysable par les astronomes. Le deuxième est un algorithme de traitement d’images permettant d’estimer et de retirer le halo très brillant de (130) Elektra dans lequel sont cachées de potentiels objets.

Anthony Berdeu avait commencé à travailler sur les images de l’astéroïde Elektra (Electre en français) en 2019 alors qu’il effectuait un post-doctorat à l'université de Saint-Etienne en France. A l’époque, il avait déjà eu l’impression d’observer un objet orbitant autour de l’astéroïde mais ne pouvait confirmer la découverte à cause du halo de lumière d’Elektra.

En poste au NARIT depuis février 2020, le scientifique a continué ses recherches qui lui ont permis d’observer la troisième lune d’Elektra en novembre 2021 et dont les résultats ont été communiqués en février 2022.

“Le traitement de la donnée permet de repousser les limites des instruments les plus performants au niveau technologique”, a déclaré le Dr Anthony Berdeu à Lepetitjournal.com. “En fait, les deuxième et troisième lunes auraient pu être découvertes en même temps parce que j’ai repris exactement les mêmes images, sauf qu’en 2014, les astronomes n’ont pas pu supprimer le halo lumineux des données”, ajoute le jeune trentenaire. 

Un phénomène sans doute pas si unique 

Plusieurs milliers d’astéroïdes composent la ceinture centrale entre Mars et Jupiter. Si la majorité d’entre eux n’ont pas de lunes, environ 200 en comptent au moins une et une quinzaine d’astéroïdes ont deux lunes. Elektra est le premier ayant au moins trois lunes. 

“Soit je suis extrêmement chanceux, soit il y a plus de systèmes quadruples que l’on ne pense. Quelle était la probabilité pour que le seul astéroïde que je traite avec mon algorithme soit celui qui ait trois lunes ? En fait, ma découverte ouvre la porte à d’autres astéroïdes avec trois lunes”, s’enthousiasme l’astronome. 

catherine_vanesse-LPJ-Bangkok

Catherine Vanesse

Installée en Thaïlande depuis 2013 après avoir travaillé pendant 8 ans pour RTL Belgique, Catherine a collaboré avec des médias francophones locaux avant de devenir co-rédactrice en chef pour Lepetitjournal.com Bangkok (et correspondante RTL Belgium)
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale