Mercredi 23 septembre 2020
Casablanca
Casablanca

Une implantation au Maroc pour le groupe français Joubert

Par Olivier Delagarde | Publié le 20/08/2018 à 11:40 | Mis à jour le 20/08/2018 à 11:43
Photo : Crédit JOUBERT PRODUCTIONS
Une implantation au Maroc pour le groupe français Joubert

Après la Malaisie et la Tunisie, le groupe auvergnat Joubert bâtira d'ici l'an prochain un site de production au Maroc, annonce notre confrère français « La Montagne ».

 

« On accompagne là-bas nos clients automobiles. Beaucoup d’équipementiers sont installés au Maroc. Il faut être sur place ! Cela va nous ouvrir des marchés et conforter l’activité automobile qui est en fort développement chez nous », souligne Xavier Joubert, PDG du Groupe.

Le dirigeant de la société ambertoise, fondée par son grand-père en 1928, envisage un début de production en 2019 :  « On a déjà réservé le terrain pour ce qui est de la création de filiales ».

 

Xavier Joubert fait référence au caractère international du groupe équipementier automobile, ainsi qu’à sa stratégie d’implantations : le siège social et un site de production sont situés historiquement à Ambert, une société de distribution au Cheylas en Isère, un site de production en Malaisie (depuis 1989), un autre en Tunisie (depuis 2000), un bureau de vente aux États-Unis, sans négliger évidemment que « l’essentiel du chiffre d’affaires de 45 millions d’euros est réalisé à l’export » précise le dirigeant.

 

Pour autant, chaque ouverture de filiale reste « un pari », reconnaît le patron du groupe. « Cela représente un investissement d’environ 5 millions d’euros. Mais c’est un choix : on est entrepreneur et on cherche à développer l’entreprise. Sans le développement de nos innovations et nos diversifications depuis 1995, je pense que Joubert n’existerait probablement plus aujourd’hui  ».

 

À son origine, le groupe était spécialisé dans la fabrication de textile technique type sandow. Actuellement, la production se répartit, quasiment à parts égales dans trois cœurs de métiers : le textile technique (sangle, filet, sandow…), le secteur automobile pour tout ce qui est de première monte, c’est-à-dire livré avec la voiture (filet de coffre, poignée de porte, embout de levier de frein à main…), enfin les accessoires automobiles, dont les chaînes à neige.

 

Pour l’heure, la direction du groupe n’a pas précisé le nombre d’emplois qui seront créés, ni même la géographie précise de cette implantation marocaine. A suivre donc.

 

 

 

olivier delagarde lepetitjournal.com casablanca rabat

Olivier Delagarde

Journaliste - Rédacteur en chef des sites lepetitjournal.com Casablanca et Rabat
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Téléconsultation : tous les avantages pour les expatriés

Entre la barrière de la langue, les frais médicaux élevés et les systèmes de santé plus ou moins performants, l’accès aux soins à l’étranger peut se révéler très fastidieux. Face à ces limitations...

Expat Mag

Chennai Appercu
CINÉ

Le cinéma indien: l’usine à rêves

L’Inde est de loin le pays qui entretient le rapport le plus passionné avec le monde cinématographique. Cet engouement pour le septième art dépasse les frontières. Bollywood ? oui, mais pas que.