Lundi 15 octobre 2018
Casablanca
Casablanca
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SARA NOUS RACONTE LE MAROC - Marrakech, ville des merveilles

Par Parler Darija | Publié le 18/08/2016 à 22:00 | Mis à jour le 19/08/2016 à 14:05

 

Qui ne connait pas Marrakech aujourd'hui ? Surnommée la Ville rouge, au pied des montagnes de l'Atlas, à l'intérieur des terres arides du Sud du Maroc. La ville a été fondée en 1071 par Youssef Ibn Tachfin, à la tête de l'empire berbère des Almoravides. Une ville qui a su se positionner parmi les grandes  villes touristiques de l'Afrique et même du Monde.

En tant que marocaine et casablancaise, j'avoue l'avoir découvert tardivement. Je regrette ne pas avoir pris le temps de faire ce voyage plus tôt.

Dès que je suis descendue du train, j'ai été frappée par la beauté et la modernité de la gare. J'ai adoré les boutiques, les cafés et les restaurants qui entourent un grand espace dédié aux voyageurs. Au deuxième étage, se trouve une grande baie vitrée vous donnant une visibilité sur les quais. La vue sur les chemins de fer est très agréable.

A la sortie de la gare, j'ai trouvé très facilement où prendre un taxi. J'ai même, un peu été brusquée par l'insistance des chauffeurs des taxis qui me proposaient milles services. Enfin bon, je préfère ignorer ce détail. Nous les marocains, nous sommes accueillants de nature, et des fois plus que nécessaire. Nous ne savons pas doser. C'est ce qui fait partie de notre charme.

Quoi qu'il en soit, c'est avec un regard émerveillé que j'ai découvert la beauté de cette ville.

« Pour bien profiter de Marrakech, sauvez-vous vers les régions qui l'entourent ! ! ! » m'a conseillé le chauffeur de taxi, après m'avoir posé plusieurs questions sur ma vie et sur ce qui m'amenait ici.  A ma surprise il avait raison.

Ce qui fait la splendeur de cette ville, c'est surtout son climat sec avec son soleil chaleureux et doux, mais la nature qui l'entoure est surprenante. Ne vous arrêtez pas aux souks et à la Place Jamaà Elfna. Non loin de la médina, lorsqu'on s'éloigne un peu de la ville, la nature vous emerveillera, les habitants sont simples et pleins de charmes, on y mange extrêmement bien et l'accueil est incroyable.

C'est là-bas que j'ai dégusté pour la première fois le plat traditionnel « Tanjia », préparé généralement par les hommes, c'est un mélange de viandes, d'épices et de miel, cuit dans un pot de terre pendant 7 à 8 heures dans les braises d'un four à bois.

Chaque région du Maroc a ses spécificités : Oukaimden avec sa station de ski, le barrage de Lala Takarkoust et son lac, Sitti Fatma et les 7 cascades, sans oublier la belle vallée de l'Ourika. Mais Marrakech, avec la bonté de ses habitants, la beauté de la nature, son climat sec, fait d'elle, selon moi, la ville aux milles merveilles.

Nous remercions Sara Moufakkir pour son beau témoignage. Elle a su nous donner envie de découvrir l'univers Marackechi. Cette jeune écrivaine marocaine est l'auteur de « Confessions d'Eve » des éditions EDITLIVRE. Vous pouvez la contacter sur sa page facebook.

Sara Moufakkir/Nadia Jacquot (www.lepetitjournal.com/casablanca) mardi 16 février 2016.

0 Commentaire (s)Réagir

Rubriques partenaires

Logo partnaire

Vivre à Casablanca

Rabat Appercu
DÉCOUVERTE

L’un des joyaux de Marrakech, le Musée pour la Civilisation de l’Eau

De loin l’un des sites culturels les plus modernes en Afrique, le musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc s’inscrit parmi les lieux incontournables dans le paysage du royaume.

Sur le même sujet