Dimanche 18 février 2018
Buenos Aires
Buenos Aires
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PORTENO – Petit lexique de survie

Par Lepetitjournal Buenos Aires | Publié le 27/08/2015 à 22:00 | Mis à jour le 07/12/2015 à 08:21

 

Vous avez pris des cours d'espagnol pendant des années et vous pensez maîtriser la langue  ? L'immersion dans la capitale argentine pourrait vous en faire douter. Car le porteño, c'est une langue à part, et le choc linguistique est souvent inévitable.

Nous le savons, les Argentins ont une prononciation et un accent particuliers (le fameux ''ch'' pour prononcer les doubles ''l'' et des ''y'')  ainsi que des conjugaisons spécifiques (le ''vos'' au lieu du ''tu''). Mais certaines expressions utilisées notamment dans la capitale peuvent sembler bien étrangères... 

Lepetitjournal.com de Buenos Aires vous livre son lexique de survie pour comprendre et parler le ''vrai'' porteño  :

  • Estar Re- (plus adjectif): Préfixe amplificateur. Être vraiment (adjectif)
  • Ni loco, ni en pedo: Hors de question.
  • Meter la gamba: Faire une grosse gaffe
  • Que haces fiera? Que haces Titan?: Dialogue formaté taquin démontrant une connivence (Sans équivalent en français)
  • Che : Les Argentins l'utiliser un peu partout, et souvent pour interpeller
    Exemple : « che, mira esto »;« che, pasame el agua »;«  che, que hora es?  »
  • Boludo : Suit souvent le « che ». Parfois au sens péjoratif et insultant, parfois non. Selon le contexte et l'intonation, peut se traduire par « boulet », « imbécile », « con ». S'utilise souvent comme point final.
  • No te hagas el piola!: Ne joue pas au plus malin avec moi!
  • Que barbaro! Ce n'est pas croyable (ironique) ou Super! Génial!
  • Chupate esa mandarina: Ça te cloue le bec hein!
  • Sos piñon fijo!: T'es con ou quoi?
  • Ser una rata: Etre radin
  • Ser como soplar y hacer botella: Facile! les doigts dans le nez!
  • Echarse un cloro : Aller uriner
  • Dificil que el chancho chifle: Ça m'étonnerait fort ce que tu dis là!
  • Es un quilombo: C'est un bazar! (on dit aussi ?conventillo? plus formel)
  • Pibe, flaco, chabon: Type (mec)
  • hablar sin ton ni son: Tenir un discours totalement décousu
  • verbe infinitif + al pedo: Verbe + inutilement, pour rien!
  • Vamos loco: (prononcer sans le ?s?) C'est parti mon kiki!
  • El dia que las vacas vuelan: Le jour où les poules auront des dents
  • Eramos pocos y pario la abuela: Il ne manquait plus que ça!
  • Estar entre pito y flauta: Etre débordé, surbooké.
  • Quedar en pampa y la via: Etre dans une impasse (dans la vie)
  • Para un poco: no es ni muy muy ni tan tan: Calme-toi! Ce n'est pas l'affaire du siècle!
  • Estar en la concha de la lora: être dans le trou du cul du monde
  • Carajo!: Juron globalisateur?.(très fort!)
  • Guacho : signifierai orphelin à la base, généralement péjoratif. On traduirait pas «  bledard  » ou «  lascar  ». 
  • Fiaca : Flemme. Souvent la vraie raison  derrière le mot précédent.
    Synonyme : pereza.
  • Se me complico  : c'est l'excuse qui justifie toutes les absences  ; quelque soit le motif ( si tu n'as pas eu envie, que tu t'es endormi, que tu as oublié, que tu as trouvé mieux à faire) , il suffit de dire «  Se me complico  » et personne ne demandera jamais de détails pour justifier ton absence. 
  • Que onda ?: cette expression a un double sens. Selon le contexte, elle peut servir à s'informer de l'ambiance d'un lieu, d'une personne, d'un événement, dans ce cas on traduira «  c'était comment?  » ; si l'expression est prononcée de manière agressive, on traduira  «  c'est quoi ton problème ?  »
  • Dale : ok, d'accord
  • Obvio : abréviation de « obviamente ». C'est clair, carrément, grave?
  • Mira vos : c'est une sorte d'interjection pour marquer l'étonnement, féliciter, ou combler un silence.
  • Tranki : diminutif de « tranquillo », tranquille
  • Capaz: peut-être. Peut-être que oui, peut-être que non.
  • Copado : quelque chose ou quelqu'un de super
  • Coparse : se motiver, se brancher, avoir envie?
    Exemple : « Quiero ir a Club 69, te copas ? »
  • Pasarla bomba : passer un super moment, s'éclater
  • Chamuyar: draguer, séduire, aussi « chamuyero » (dragueur) 

 

 

Soraya Ben Aziza (www.lepetitjournal.com/buenos-aires) - Vendredi 28 août 2015

0 CommentairesRéagir

Vivre à Buenos Aires

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER

Budget 2018 : ce qui change pour les Français de l’étranger

Le premier budget du quinquennat Macron a été adopté fin décembre. Enseignement français à l’étranger, CSG… Quels sont les arbitrages définitifs qui touchent les expatriés ?

Que faire à Buenos Aires ?

CINÉ

MyFrenchFilmFestival: découvrez les talents du cinéma en ligne !

Le meilleur du jeune cinéma français et francophone est à nouveau mis à l’honneur pendant MyFrenchFilmFestival dès le 19 janvier, partout dans le monde !