Lundi 19 novembre 2018
Buenos Aires
Buenos Aires
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

COMMUNAUTE - Michel Ménini et le réseau des grandes écoles

Par Lepetitjournal Buenos Aires | Publié le 19/11/2008 à 02:00 | Mis à jour le 09/01/2018 à 20:15
Il est l'organisateur de la soirée annuelle des Grandes écoles qui a lieu ce soir à Buenos Aires et qui rassemblera une soixantaine de diplômés venant de diverses institutions. Rencontre avec Michel Ménini.

photo : Michel Ménini

Ses réceptions sont toujours un succès. Pourtant Michel n'est pas ambassadeur, mais président du réseau d'ingénieurs Arts et Métiers en Argentine. Il organise, ce soir, un repas des grandes écoles, un évènement qui rassemble les diplômés de ces établissements typiques de la France, les grandes écoles d'ingénieurs et de commerce.
Michel Menini est, lui, diplômé de la promotion 1968 des Arts et Métiers de Bordeaux, un « Gadzart » dans le jargon. L'esprit des "Arts Em"reste d'ailleurs chevillé à son esprit, d'où son engagement en tant que représentant à l'étranger de son ancienne école. Depuis 6 ans, en tant que représentant des Arts et Métiers en Argentine, il tente de retrouver et de réunir les anciens élèves, d'incorporer les nouveaux, d'aider ceux qui sont de passage, le tout bénévolement. Le succès est probant : les premiers évènements comptaient 7 ou 8 personnes. Ce sont désormais de vraies réceptions où se réunissent plus de soixante invités. "Il y a environ 25 Gadzarts en Argentine, nous sommes un des plus petits groupes, mais peut-être le plus actif ". D'autres existent comme celui de la filière HEC.

Un mélange inter-générationnel
L'intégration des Arts et Métiers dans le regroupement d'université Paris Tech (groupe composé des onze plus grandes écoles françaises d'ingénieurs existant depuis 1991) a conforté Michel dans la certitude de s'ouvrir aux autres entités, pour donner l'occasion aux diplômés de formations différentes de se connaître et d'échanger. C'est pourquoi le grand rassemblement traditionnel qui a lieu chaque année porte le nom "soirée des grandes écoles ». L'ouverture est aussi inter-générationnelle, "il faut que les jeunes générations soient intégrées, jeunes diplômés ou étudiants, stagiaires, c'est par le mélange de générations que l'on avance, c'est bénéfique pour tous". Les jeunes se font aider, orienter, profitent de l'expérience des plus anciens, et ces derniers peuvent se servir des capacités de communication, de l'activité et la fougue de la jeunesse. "Ce soir, les invités auront entre 20 et 86 ans". Michel a réussi à fidéliser un grand nombre de personnes. Un jeune ingénieur lui a envoyé une lettre où il déclare, "on a envie de revenir".
La collaboration avec les universités argentines est de plus en plus importante, avec à la clé, très bientôt, la possibilité d'obtenir des doubles diplômes (en France et en Argentine). Les universités partenaires sont au nombre de trois, une dans la province de Neuquen, et deux sur Buenos Aires, l'Université Nationale de San Martin et l'Institut Technique de Buenos Aires.
Le travail de Michel Menini est reconnu jusqu'en hexagone puisqu'il a obtenu la médaille de bronze au sein des arts et métiers, et il a été parmi les 300 nominés en 2007 pour recevoir le prix du représentant français de l'étranger. La parfaite illustration de la "fraternité"chantée dans l'hymne des Gadzarts.

Grégory Varagnol (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) le 19 novembre 2008

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

INTERVIEW

Les anciens élèves des lycées français, une « communauté d’entraide »

Journaliste à TV5 Monde et ancienne élève du lycée français de Brazzaville, Dominique Tchimbakala est la nouvelle présidente de l’Union-ALFM, l’Association des anciens élèves des lycées français...

Que faire à Buenos Aires ?

Argentina Trophy : le road trip des 18/30 ans commence ! 

  La 2e édition de l’Argentina Trophy se déroulera en Argentine du 27 avril au 9 mai 2018. Au départ de Buenos Aires, près de 70 étudiants et jeunes actifs prendront la route pour un road trip...

Sur le même sujet