Dimanche 24 octobre 2021
Buenos Aires
Buenos Aires
TEST: 2247

"Les décisions sanitaires doivent prendre en compte les Français de l'étranger"

Par Paula Forteza | Publié le 13/07/2021 à 20:02 | Mis à jour le 13/07/2021 à 20:13
La députée Paula Forteza

La députée Paula Forteza nous a communiqué cette tribune suite à l'allocution du président Emmanuel Macron.

 

Suite aux dernières annonces présidentielles, je regrette que la situation particulière des Français de l’étranger ne soit, une nouvelle fois, pas prise en considération en amont de la prise de décision. Les Français de l’étranger sont des Français à part entière.

Le président de la République a annoncé lundi 12 juillet l’extension du pass sanitaire (test négatif ou preuve de vaccination complète) à partir du 21 juillet pour les lieux accueillant plus de 50 personnes. Le pass sera également rendu obligatoire pour entrer dans les bars, restaurants, centre commerciaux, trains, avions, hôpitaux et dans les Ehpad à partir du début du mois d’août.

Après avoir alerté le gouvernement sur la situation particulière des Français de l’étranger le 14 juin 2021, je réaffirme mon souhait que les Français ayant été vaccinés à l’étranger avec un vaccin homologué puissent obtenir un pass sanitaire européen. Il est, par ailleurs, indispensable de clarifier la situation des Français vaccinés par des vaccins non homologués par l’UE, et de faire en sorte que ces concitoyen.nes ne soient pas pénalisés.

 

En effet, les Français résidant à l’étranger restent confrontés à une double problématique :

- Les vaccinations faites à l’étranger ne sont pas automatiquement reconnues au sein de l’espace européen, faute de traçabilité des doses injectées. L’Union Européenne est encore en discussion avec plusieurs pays pour permettre une reconnaissance mutuelle des certificats de vaccination nationaux. La question des vaccins reconnus par l’OMS mais non-homologués par l’Union Européenne (comme les vaccins CoronaVac et Sputnik V qui sont particulièrement dispensés en Amérique latine et dans les Caraïbes) inquiète fortement nos concitoyens. En effet, nombre d’entre eux ont suivi un schéma vaccinal complet avec ces vaccins et ne peuvent pas obtenir le pass sanitaire européen. Beaucoup s’interrogent : devront-ils effectuer une nouvelle vaccination avec un vaccin homologué par l’UE ?

- S’il convient de protéger les Français face à la recrudescence de l’épidémie, les mesures prises ne sont pas équitables pour nos compatriotes établis hors de France. Alors qu’ils seront nombreux à revenir en France cet été après plus d’une année et demi de blocage dû à la pandémie, il est nécessaire que les mesures de protection choisies par notre gouvernement soient en adéquation avec la situation de nos concitoyen.nes vivant à l’étranger.

 

A cet égard, je salue l’annonce faite par le secrétaire d’Etat Jean-Baptiste Lemoyne de revenir sur la décision du 6 juillet dernier de rendre les tests PCR et antigéniques payants pour les Français non- résidents. Dans cette perspective, les tests PCR et antigéniques doivent néanmoins rester gratuits pour les Français de l’étranger et ce même au-delà de septembre, le temps de régulariser leur situation et de permettre à tous nos concitoyen.nes d'accéder au pass sanitaire dans des conditions équivalentes.

Paula Forteza

Paula Forteza

Née en 1986 à Paris de parents argentins, Paula Forteza part vivre dès ses 7 ans en Argentine. Diplômée de Sciences Po, elle travaille en 2014 pour Etalab, un programme du Premier Ministre.
0 Commentaire (s) Réagir