Vendredi 30 octobre 2020

Taux d'alphabétisation : de grands écarts de genres et géographiques

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 09/09/2020 à 01:04 | Mis à jour le 09/09/2020 à 01:04
Photo : @Charlotte Watkins pour Reality Gives
alphabetisation inde homme femme kerala

La Conférence générale de l’UNESCO a déclaré la date du 8 septembre comme Journée internationale de l’alphabétisation en 1966. L'alphabétisation est un moteur du développement durable, car elle permet une participation accrue au marché du travail, l’amélioration de la santé et de la nutrition infantile et familiale, la réduction de la pauvreté et le développement des chances dans la vie (Unesco).

 

Une personne analphabète n'a jamais été scolarisée. La définition retenue de l'alphabétisme par le programme des Nations unies pour le développement (PNUD) est : “Le pourcentage des personnes âgées de 15 ans ou plus qui peuvent, en comprenant, lire et écrire un texte court en rapport avec leur vie de tous les jours.”

 

Le 7 septembre 2020, le Bureau National des Statistiques (National Statistical Office - NSO) du gouvernement indien a publié les données pour 2017-2018 sur le taux d'alphabétisation dans le pays détaillé par Etat et par genre. On y découvre une grande disparité en fonction des Etats, mais aussi les progrès à faire pour l’instruction des filles dans certaines régions.
 

Un taux d'alphabétisation encore faible par rapport aux pays occidentaux

Au niveau national, le taux d'alphabétisation est de 77,7 % pour les plus de 7 ans. En France, l’INSEE considère que ce taux est de 99 % et ne publie plus de statistiques sur le sujet.

 

alphabetisation inde 2020 kerala
(Source Banque Mondiale)

 

Une étude de l’Observer Research Foundation précise que “les progrès réalisés par l’Inde dans le domaine de l’alphabétisation des enfants et des jeunes sont souvent contrebalancés par ses mauvais résultats en matière d’alphabétisation des personnes âgées. C'est l'une des raisons pour lesquelles l'Inde se classe toujours en bas de la plupart des indices mondiaux du capital humain”.


 

Un fort écart entre les genres 

L'écart entre les hommes et les femmes est de 14,4 points de pourcentage, les hommes ayant un taux d'alphabétisation de 84,7 % et les femmes de 70,3 %. En France, il n’y a pas d'écart entre les genres.

 

Cet écart s’est considérablement réduit au fil des ans. Il y a environ trois décennies, le taux d'alphabétisation des hommes adultes en Inde était presque le double de celui des femmes adultes. 

 

L’étude de l’Observer Research Foundation résume ainsi la situation : “Les taux élevés d’analphabétisme chez les femmes indiennes - et l’écart corollaire entre les sexes en matière d’alphabétisation - sont attribuables à de nombreux facteurs sociaux, économiques et culturels. Plus particulièrement, les coûts de scolarisation (frais de scolarité, fournitures scolaires…) sont à la charge des familles et cela a pour conséquence un sous-investissement dans la scolarisation des femmes. Les restrictions sociales qui empêchent une femme instruite d'entrer sur le marché du travail accentuent ce désavantage. L'écart entre les sexes en matière d'éducation n'est donc pas seulement le reflet des faibles rendements économiques de l'éducation des femmes, mais aussi un symptôme des préjugés enracinés qui découragent les aspirations des femmes et d'autres communautés marginalisées.”


 

Un grand écart aussi entre les villes et les zones rurales

L'écart entre le taux d'alphabétisation dans les villes et celui dans les zones rurales est similaire à celui entre les genres. Au niveau national, la population rurale a un taux de 73,5 % alors qu’il est de 87,7 % pour la population urbaine.

 

La différence est notamment importante dans les Etats dans lesquels le taux d'alphabétisation est plus faible que dans le reste du territoire, comme dans le Rajasthan ou le Telangana.


 

D'importantes disparités en fonction des États

Le Kerala, dont les gouvernements successifs proclament que le taux d'alphabétisation dans l’Etat est de 100%, est effectivement le premier dans la liste avec un taux de 96,2 % et un très faible écart entre hommes et femmes (2,2 points de pourcentage) ainsi qu’entre la population urbaine et la population rurale (1,9 points de pourcentage). 

 

Delhi est deuxième avec 88,7 %, et, au grand étonnement de certains Indiens, les Etats de l’Himalaya, Uttarakhand (87,6 %), Himachal Pradesh (86,6 %) et Assam (85,9 %) sont parmi les plus alphabétisés.

 

A l’autre bout de la liste, l’Andhra Pradesh est l’Etat comptant le plus d'analphabètes avec un taux de seulement 66,6 % loin derrière l’Etat du Bihar, traditionnellement considéré comme peu développé (70,9 %). De même, l'écart entre les villes et les zones rurales est fortement prononcé en Andhra Pradesh (19,2 points de pourcentage), mais il est encore plus important dans le Telangana (23,4 points de pourcentage).

 

Le Rajasthan, État très conservateur est avant-dernier (69,7 %) et la différence entre les genres est très importante (23,2 points de pourcentage).




 


soutien contribution lecteurs lepetitjournal

Rejoignez le Club des lecteurs contributeurs


Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi) (attention Bombay est tout en bas de la liste) ou nous suivre sur Facebook.


 

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre en Inde

ARTICLE SPONSORISÉ

Résidence fiscale française et confinement lié à la Covid-19

Quel est l'impact de la durée du confinement sur l'appréciation des critères de résidence fiscale pour les personnes domiciliées hors de France qui sont empêchées de rentrer chez elles ?

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.