Connaissez-vous le lien entre St Tropez et l'Inde ?

Par lepetitjournal.com Bombay | Publié le 27/05/2022 à 01:02 | Mis à jour le 27/05/2022 à 11:25
Le ministre indien Anurag Thakur rend hommage au général Allard à St Tropez

Le 19 mai 2022, lors de sa visite officielle au Festival de Cannes en France, le ministre indien de l’Information et de la Diffusion, Anurag Thakur s'est rendu sur la place Allard à Saint-Tropez pour rendre hommage au Maharaja Ranjit Singh, premier Maharaja de l'Empire Sikh, à Jean-François Allard, général de l'armée du Pendjab, et à la princesse Bannu Pan Dei, épouse du général Allard.

 

Le lien historique entre Saint-Tropez et l'Himachal Pradesh en Inde

Saint-Tropez a un lien historique avec l'État de l'Himachal Pradesh, Etat dans lequel le ministre Anurag Thakur a été élu comme député : un général, ancien de l'armée de Napoléon qui s'était exilé au Pendjab.

Le général Jean-François Allard est né à Saint-Tropez en 1785. Il a servi dans l'armée de Napoléon en Italie, en Espagne et en France. Contraint à l'exil après la chute de Napoléon, il a servi sous les ordres du Maharajah Ranjit Singh au Pendjab, où il est tombé éperdument amoureux de la princesse Bannu Pan Deï, née à Chamba, dans l'Himachal Pradesh. Ils se marièrent en 1826 et eurent sept enfants.

Au retour de la famille à Saint-Tropez en 1835, le général fait construire hors les murs de la ville une belle résidence, aujourd’hui le Palais Pan Dei, un hôtel discret de très grande classe.

 

L'hôtel Palais Pan Dei à St Tropez
L'hôtel Palais Pan Dei à St Tropez

 

Le général retourne ensuite en Inde, laissant la princesse Bannu Pan Deï à Saint-Tropez. Il craignait que, s'ils étaient tous deux en Inde à sa mort, elle ne doive subir le rite du sati, selon lequel les veuves sont brûlées vives avec leur mari décédé. Trois ans plus tard, le général s'éteint à Peshawar.

La princesse Bannu et ses enfants restent à Saint-Tropez jusqu'à sa mort en 1884.

 

Le lien entre l'Inde et Saint-Tropez ne s'est pas perdu, même après quatre générations. En fait, les habitants de Saint-Tropez aiment l'histoire romantique du général Allard et de la princesse Bannu Pan Deï et la descendance de la princesse Bannu est respectée à Saint-Tropez.

 

Le Maharaja Ranjit Singh et son général de confiance Allard

Allard arrive à Lahore, la capitale du royaume du Pendjab, en 1822. Le Maharaja Ranjit Singh, qui cherchait à  moderniser son armée, embauche Allard pour commander le Fauj-i-khas, une brigade spéciale, qui en 1826 comprend 10 000 hommes répartis en 4 régiments d'infanterie, 3 régiments de cavalerie et une unité d'artillerie moderne. En 1827, 15 000 hommes sont sous commandement français dans cette armée.

Ces troupes sont extrêmement actives dans les opérations ordonnées par le Maharaja, vers le Sud (Sindh et Balouchistan), le Nord (conquête des états himalayens), l'Est (frontière anglo-sikhe) et surtout vers le Nord-Ouest lors de l'annexion de Peshawar en 1834. L'une des missions les plus dangereuses et les plus réussies des officiers français et du Fauj-i-khas fut la lutte contre les différents envahisseurs venus d'Afghanistan et lancés contre le Pendjab.

 

Le Maharaja Ranjit Singh et le général Allard

 

De 1834 à 1843, la ville de Peshawar et la province sont pratiquement restées sous le commandement des généraux français de Ranjit Singh.

On dit que le Maharaja Ranjit Singh avait une telle estime et une telle affection pour Allard que l’on craignait que la nouvelle de sa mort n'ait une issue fatale sur le vieux Maharaja. Ce dernier mourut six mois plus tard.

Le général Allard a été enterré, selon sa volonté, dans son mausolée familial à Lahore, entre deux de ses enfants morts tout jeunes dans le royaume du Pendjab.

 

La visite du ministre indien Anurag Thakur à St Tropez

Le ministre indien de l’Information et de la Diffusion s’est rendu en yacht de Cannes à St Tropez et a été accueilli dans la cité varoise par un cortège d’officiels de la commune selon le quotidien Var Matin

Cette visite avait été organisée par le Conseiller municipal Frédéric Prévost-Allard qui souhaite attirer l’attention du cinéma indien sur sa ville et, comme le suggère Var Matin, peut-être aussi pour susciter la réalisation d’un long métrage sur le général Allard. 

Au cours de sa visite, le ministre indien s’est dit heureux d’avoir découvert ce lien entre son pays et St Tropez et a invité la maire de la commune, Sylvie Siri, au festival international du film de Goa.

 

Anurag Thakur à St Tropez devant le buste du general Allard

 

Sur les photos, la première est celle du ministre devant le buste du Maharaja Ranjit Singh, érigé en 2016 sur le square Allard. La seconde représente le ministre à côté d'Henri Prévost-Allard (en costume clair), descendant du Général et de Bannu Pan Deï, devant le buste du Général (ré)installé en 2012 en présence de l'Ambassadeur de l'Inde en France et de l'Amiral Karve commandant l'escadre indienne en Méditerranée.

 

La rédaction remercie chaleureusement Jean-Marie Lafont pour tous les renseignements sur le général Allard et sa famille dont il est le spécialiste en France.

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale